LA RISÉE NC

risée
 
Le 23 avril, en Nouvelle-Calédonie, Dupont-Aignan, Le Pen et Fillon ont eu environ 55 000 voix ensemble, Macron, Hamon et Mélenchon ont eu environ 26 000 voix ensemble, soit moins de la moitié que le premier groupe.
 
Le 7 mai, si les reports recommandés et encouragés par les fillonistes locaux et par le ralliement de Dupont s’effectuent et si des fuites de mélenchonistes vers Le Pen en raison de l’équivalence et du flou de leur leader se produisent aussi, on va être à plus de 55 000 électeurs lepénistes en Calédonie contre à peine 25 000 électeurs républicains de Macron.
 
Imagine-t-on la risée du monde entier en face de ce nouveau profil xénophobe, fermé et autarcique de cette Nouvelle-Calédonie qui s’est tellement glorifiée pendant trente ans de son ouverture exemplaire, de son destin commun, de son dynamisme économique, unique dans l’Outre-Mer, dans le Pacifique, dans le monde ?!
 
Imagine-t-on le ressenti de cette France désormais présidée par Macron en face de cette Calédonie majoritairement réactionnaire et intolérante et en même temps éternelle mendiante avec la sébile perpétuellement tendue vers Paris ?
La risée…