« RIC-RAC » QU’IL DIT LE TUTU ! LA MAJORITÉ DU CONGRÈS, TUTUGORO S’ASSOIT DESSUS. BONJOUR LA DÉMOCRATIE À LA SAUCE KANAKY…

tutu

« RRB, 2/11/15 : Et vous contestez la position adoptées par la majorité du Congrès ?
TUTUGORO : (soupir excédé) )C’est une majorité cric-crac (euh, « ric-rac » tu veux dire Victor ?) hein ? C’est 27 / 25 plus 2 abstentions. C’est vraiment pas une majorité qui euh y’est iii ééé yéé… (inaudible). Ouiiii ! (pointe de voix) nous disons que le Congrès, la majorité du Congrès ne respecte pas le schéma de valorisation des ressources minières, nous continuons à le dire. »

***

Bon bah au moins c’est clair, Tutugoro et ses potes se foutent total grave du Congrès, d’un vote majoritaire, d’une majorité d’élus émanation de la population du pays. Seul compte sa doctrine SMSP et le comité de défense de Dang. Ses recours, son tribunal, sa justice administrative, les dénonciations des populations locales et les structures coutumières doivent l’emporter sur le politique, sur le législatif du Congrès et même sur l’exécutif du Gouvernement.

Un saut de quelques siècles en arrière avant la démocratie, vers les comités révolutionnaires, vers les soviets. Avec Tutugoro c’est bien, la Calédonie va faire des économies, l’économie des institutions, l’économie des élus, l’économie des élections.

En cas de 52 % pour la France contre 48 % au référendum (s’il y a référendum…), j’entends déjà Tutugoro nous dire en soupirant à nouveau : « C’est une majorité « cric-crac » hein… Et y’a des abstentions hein ! Nous allons faire un recours appuyé par le président de la province Nord, par les populations locales et par les structures coutumières. »

Et c’est pour cette régression au degré zéro de la démocratie que Frogier a fait crac-crac avec le drapeau kanaky ? Et c’est pour ce retour à l’arbitraire et aux coups de force que Gomès fait crac-crac avec Néaoutyine ? Ils croquent et tout craque, et la différence entre la tyrannie et notre avenir est bien ric-rac pour le coup elle…

Anne, ma sœur Anne,
Si j’ te disais c’ que j’ vois v’nir,
Anne, ma sœur Anne,
J’arrive pas à y croire, c’est comme un cauchemar…
Sale cafard!

******

12208652_1150934611588139_1479436450391908291_n

ENCORE DU TUTU DANS LE TEXTE (sans retouches ni lifting, on ne s’en lasse pas, indémodable)

« Dans un premier temps donc il y a un recours qui va être fait au tribunal administratif par le président de la Province Nord contre la décision du gouvernement donc le comité de soutien à la doctrine nickel appuie évidemment cette décision-là. L’autre action qui va être programmée dans les jours qui viennent c’est à partir d’un certain nombre ce demandes de gel des explorations minières qui sont faites ici et là, qui sont demandées en tout cas par les mineurs et qui sont dénoncées par les populations locales et notamment les structures coutumières, le comité de soutien va appuyer, va aider à traiter pour que en amont on puisse influer sur le respect du schéma de misse en valeur des ressources minières parce qu’on s’aperçoit aujourd’hui qu’un certain nombre de responsables et de mineurs s’assoient dessus.
Nous estimons que le schéma de valorisation des ressources minières que dans la manière de formuler les choses on peut changer mais il n’y a pas de dérogation. » Victor Tutugoro, RRB, 2/11/15

***

Après le gel du corps électoral, le gel des explorations minières ? Et oui, winter is coming…

« On peut changer », mais on change rien ? Oui mais non ?

« un recours qui va être fait au tribunal administratif par le président de la Province Nord contre la décision du gouvernement » ? J’espère que Gomès et Germain vont accompagner Paulo et vont faire aussi un recours contre le Gouvernement ! 🙂

BOURGEOIS DE CALAIS, BOURGEOIS DE CALÉDONIE

calais1347

Les partis et les chefs de partis prétendument loyalistes qui se dépêchent aussitôt élus de filer les clés aux indépendantistes et de vendre le pays à Kanaky on commence à être habitués, bien habitués.

On a connu ceux qui se font élire genre pur et dur tricolore et anti gel du corps électoral et qui après prennent le drapeau FLN, mettent de la coutume dans tous les actes civils, concoctent une indépendance sauce Cook, filent les clés des squats aux squatteurs, se pacsent avec l’anti-France au Congrès et devant le pape et bénissent même la terreur de la plus terrible des tribus dont le chef est aussi le chef de l’anti France.

On en a connu d’autres, pas tellement autres en fait, qui se font élire genre pur et dur tricolore, anti drapeau FLN et anti Pacs au Congrès et qui après laissent le drapeau FLN là où il est, montent des temples aux insurgés criminels, rejouent deux fois plus de coutume, mijotent une souveraineté et un nationalisme à 90% identique à Kanaky, se pacsent avec l’anti France au Gouvernement et filent toutes les clés du nickel à nos meilleurs ennemis du monde.

À genoux devant l’adversaire les bourgeois de Calais ont livré leur honneur et les clés de la ville aux Anglais dans une situation sans issue. Nos bourgeois à nous ont capitulé et nous ont livré à l’adversaire sans raison ni nécessité autres que leur avidité d’accroitre leur bourgeoisie et leur pouvoir.

Connaîtra-t-on une troisième bande de faux-monnayeurs politiques de cet acabit ? Capable encore de nous faire croire à des salades loyalistes pour aussitôt après le gobage de promesses et de mensonges livrer à nouveau les clés de la République aux ennemis de la République ?

Tout est possible en politique. Jamais deux sans trois. L’Histoire et les opérettes sont pleines de traitres et de trahis, c’est comme ça c’est la vie. Les rôles sont déjà distribués et les scénarios écrits. L’Histoire n’est faite que d’histoires déjà jouées et rejouées. Des cas encore plus laids que celui de Calais guettent la Calédonie. Manipulateurs et manipulés, à vos manipulations !

L’INDÉPENDANCE, LES LÂCHES ET LES SALAUDS

quote-du-meme-coup-j-ai-appris-qu-on-perd-toujours-il-n-y-a-que-les-salauds-qui-croient-gagner-jean-paul-sartre-114353

On se souvient de la célèbre théorie des lâches et des salauds de Jean-Paul Sartre : « Les uns qui se cacheront, par l’esprit de sérieux ou par des excuses déterministes, leur liberté totale, je les appellerai lâches ; les autres qui essaieront de montrer que leur existence était nécessaire, alors qu’elle est la contingence même de l’apparition de l’homme sur la terre, je les appellerai salauds ».

Si peu de choses tient encore la route dans la philosophie sartrienne cette analyse et cette définition sont toujours valables et recouvrent des catégories universelles et éternelles. Elles trouvent une illustration de plus en Nouvelle-Calédonie où la lâcheté consiste pour certains à abdiquer leur liberté et à se cacher derrière le déterminisme de l’indépendance du pays, derrière un « destin » commun inexorable vers l’indépendance. Et où la saloperie consiste pour d’autres à arguer de ce déterminisme et de cette destinée implacable pour rendre leur existence de meneur indépendantiste fatale et leur pouvoir de despote, ni éclairé ni éclairant, « nécessaire ».

Il n’est que de regarder, et pas besoin d’éclairage pour ça, la fatalité de la misère du Vanuatu qui attend inévitablement une Calédonie indépendante et de rapprocher son budget et ses besoins de ses rentrées propres qui seront uniquement celles de son avenir plus partagé avec la France pour appréhender combien sont lâches et salauds ceux qui guident et laisser guider le pays vers sa « souveraineté » économique et politique.