QUATRE CONSTELLATIONS ÉCONOMIQUES, QUATRE PARTIS SATELLITES

Spiral-galaxies-001

L’argent c’est un peu comme la matière gazeuse cosmique initiale. Au début c’est diffus, répandu et homogène. Et puis rapidement la matière de l’univers et le pognon de la Terre se concentrent par gravité, se rassemblent, forment des nébuleuses puis des galaxies.

Des constellations financières se forment, des amas géants d’entreprises apparaissent, des multinationales se mettent à briller. La Nouvelle-Calédonie n’échappe pas à cette loi cosmique. On connaît tous quelques grosses étoiles de la banque, de l’import, de la mine, du BTP, de l’industrie, du capital foncier et immobilier. On a tous quelques noms de ces astres. Mais on sait moins les réseaux qu’elles forment entre elles, les constellations puissantes et solidaires qu’elles dessinent dans l’espace économique calédonien.

Mettriez-vous la géante rouge Leroux avec le pulsar Lavoix ? La naine blanche Lafleur avec la supernova Ballande ? La galaxie Pentecost avec le quasar FINC ? La CGPME lactée avec la nébuleuse CCI ? Le trou noir Dang avec la constellation Montagnat ? La planète Jeandot avec le nuage MEDEF ? Le soleil SLN avec l’étoile Bruel ? L’amas Suez avec le système Colas ?

Cette carte du ciel est secrète mais à la différence des signes du zodiaque qui n’ont jamais influé sur qui que ce soit sauf sur les charlatans de la voyance et des astrologues, les trois ou quatre constellations économico-financières du pays exercent une force d’attraction immense et inouïe sur l’argent des calédoniens, sur leurs satellites politiques, acteurs et partis, et sur les décisions fondamentales à prendre pour le pays. Et ça depuis l’origine, depuis qu’il y a économie et politique dans cet archipel. Trois ou quatre galaxies affairistes, trois ou quatre partis politiques. Lesquels ? Et bien regardez les listes électorales ! Vous saurez ainsi pour quelle galaxie de sociétés et d’affaires voter !