LES SPOTS POUR DEMEURÉS SUR L’ÉCONOMIE LOCALE

photo

Extraordinaire ce ton d’infirmière qui parle aux Calédoniens comme s’ils étaient gaga ou demeurés. « Les produits locaux même s’ils sont parfois plus chers et moins bons permettent de développer les entreprises locales et ainsi d’enrichir les entrepreneurs locaux. Alors la morale de l’histoire c’est qu’il vaut mieux engraisser local. »

Ce deuxième spot est encore plus édifiant quant à la prise des gens pour des imbéciles.
Et un coup de griffe de la FINC contre les monopoles juste parce que c’est pas juste qu’il n’y ait qu’eux qui s’engraissent en tondant les Calédoniens. Les PME aussi elles ont droit d’exploiter le peuple, non mais !

Les consommateurs calédoniens sont menottés et grugés quant à l’achat de nombreux produits protégés, moins bons et plus chers. L’argument des produits locaux qui représentent à peine 10 % de notre consommation est fallacieux. Mettre ainsi dans le panier de la ménagère le pétrole, les matières premières, les matériaux etc… est malhonnête. C’est bien plus de 10% de nos achats courants qu’on nous oblige à faire sous forme de produits locaux médiocres et coûteux. Comme les légumes, les fruits et la viandes qu’on interdit savamment à l’import pour entretenir la pénurie et les prix prohibitifs, comme le riz et autres produits importés en vrac qu’il a suffi de mettre en sachet au détail pour les rendre « locaux » et entre 2 et 10 fois plus chers qu’au départ.