SUR LE CUL !

sur_le10

Que le parti qui unit et compte dans ses rangs l’héritage de la Fondation des Pionniers, l’économiste historique ultra libéral du RPCR et l’héritière du système Lafleur, ne soit pas à la pointe du progrès social et de la juste répartition des richesses du pays, ça peut se comprendre, y’a pas tricherie, y’a pas double-jeu, y’a pas hypocrisie, y’a pas malhonnêteté. Les cartes sont sur la table, ni masque ni maquillage.

Qu’un autre parti qui rassemble un chef de gouvernement qui a freiné des quatre fers les mesures contre la vie chère et la mise au pas des importateurs, des promoteurs et du MEDEF, le maître d’œuvre du système Leroux et celle qui a bradé in extremis les dernières ressources minières du peuple aux géants du Nickel, ne soit pas le héraut d’un socialisme débridé, d’une participation populaire et d’une résorption des écarts gigantesques de revenus dans le pays, ça peut aussi se comprendre, y’a pas non plus tricherie, ni double-jeu, ni hypocrisie, ni malhonnêteté. Les cartes sont également sur la table, toujours ni masque ni maquillage

Mais qu’un troisième parti, qui a tant prôné la justice sociale, la protection des fragiles et la promotion des petits, le respect des salariés, le souci des quartiers déshérités et l’écoute des humbles, le contrôle des gros et la fin des abus, offre, in extremis également, les premières places dans la capitale et dans la Province à cet autre patronat qui se distingue peut-être du grand par la taille, et encore, mais pas par de plus généreuses valeurs, là on peut en rester baba, comme deux ronds de flan, sur le cul. Ensemble pour grossir encore ? Tout ça pour ça ?! Pendant le baratin les affaires continuent, pendant les élections la réalité appraraît nue .