FIVE YEARS AFTER ! LE BILAN CALÉDONIEN DU POUVOIR GOMES, 5 ANS DE PARLEMENT NATIONAL, 3 ANS DE GOUVERNEMENT LOCAL

8046022-12531286

FIVE YEARS AFTER ! ou LE BILAN…

 
5 ANS DE PARLEMENT NATIONAL, 3 ANS DE GOUVERNEMENT LOCAL, PHILIPPE GOMES OU LE BILAN DE L’HOMME AU POUVOIR
 
Après 5 ans de représentation très active de la Calédonie à Paris et 3 ans de pouvoir général sur tout le pays, en coalition avec le Palika, on est en droit d’observer l’action de Philippe Gomes pendant ces dernières années et d’en dresser aujourd’hui un bilan objectif. Même si le candidat Gomes à sa succession, au Parlement et bientôt aux manettes des institutions locales, se défausse régulièrement sur l’État, sur l’héritage politique et sur la situation économique mondiale, les responsabilités de l’homme, omniprésent et omnipotent dans tous les secteurs calédoniens, sont immenses, l’écart entre le flux de ses paroles, son discours prolixe, ses promesses multiples et la réalité des choses du terrain et de la vie quotidienne des Calédoniens est énorme. Le constat de cet écart est simple et à la portée de tous les habitants du territoire.
 
1) INSÉCURITÉ
 
Montée continue et exponentielle de l’insécurité, de la délinquance, de la criminalité, des exactions, des agressions, des atteintes à la liberté de circuler depuis 5 ans.
 
2) TRAVAIL
 
Montée continue des faillites, des licenciements et du chômage depuis 5 ans, et donc de l’assèchement des finances publiques.
 
3) ÉCONOMIE
 
Depuis 5 ans, reconstitution du dirigisme, du contrôle et de l’empire politico-économique du règne Lafleur grâce aux implications, collusions et liens des institutions avec les entreprises, grâce à la FINC, à la CGPME et aux pressions générales exercées sur l’ensemble du patronat.
 
4) AGRICULTURE
 
Maintien et aggravation de la politique de clientélisme, d’assistanat et d’indigence pour l’agriculture locale, à coups de subventions, d’indemnisations, de protections et d’organisation de la pénurie, offrant aux consommateurs des produits rares, de mauvaise qualité et hors de prix, depuis 5 ans.
 
5) DESSERTE AÉRIENNE ET TOURISME
 
Pérennisation et aggravation de l’enfermement des Calédoniens et de la fermeture du pays-barbelés aux touristes avec le maintien du monopole des deux compagnies locales, de leurs abus, de leurs incohérences, de leur service médiocre, de leurs prix prohibitifs, depuis 5 ans.
 
6) PRIX
 
Malgré moult gesticulations et discours, aggravation de la cherté de la vie en Calédonie dans tous les domaines et raréfaction de l’offre avec les ententes économico-politiques et la protection des acteurs politico-économiques limitant les consommateurs à des produits rares, de mauvaise qualité et hors de prix depuis 5 ans.

7) IMPÔTS

Lourde aggravation générale des déficits et des impôts depuis 5 ans, pesant surtout sur les classes moyennes, pour combler tous les gouffres creusés par les cadeaux et la générosité démagogique du député, chargeant surtout la CAFAT, le mulet et la vache à lait pratiquement en cessation de paiement.


 
8) AVENIR INSTITUTIONNEL
 
Aggravation de la radicalité des prétentions indépendantistes et des démarches d’exclusion et d’intolérance de la part des indépendantistes depuis 5 ans.
 
Aggravation des focalisations ethniques et des situations d’apartheid géographiques contredisant crument les rêves de destin commun depuis 5 ans.
 
Fragilisation et illisibilité des accords et de leur issue par une contestation de la question référendaire et de la consultation sincère des Calédoniens depuis 5 ans.
 
Depuis 5 ans, aggravation de l’opacité des démarches et préparatifs d’avenir avec le lobby indépendantiste parisien organisé depuis 30 ans autour d’Alain Christnacht. Cet écart violent entre le candidat député anti-drapeau FLN de 2012 et le député sortant partageant l’indépendance à 90% ayant produit 45000 sinistres votes lepénistes dans le pays.
 
En 5 ans, un drôle de bilan, pas vraiment drôle. Mais vous reprendrez bien un petit coup de 5 ans, non ? Avec 90% de Gomes et 10% de France, il est choc le cocktail !…