BOIS UN COUP HAROLD, TU L’AS BIEN MÉRITÉ !

h01
 
… parce-que trente minutes non stop de transparence et de vérités au micro de RRB face à Nouar ça mérite un rafraîchissement quand même ! Mais pour nous, trente minutes d’un flot de quatre vérités balancées à ceux qui veulent faire leurs quatre volontés contre l’avis des Calédoniens loyalistes c’est déjà rafraichissant !
 
Reconnaître les quatre vérités d’Harold contre les quatre volontés indépendantistes de Christnacht, Gomes, Frogier, Goa, Wamytan et Néaoutyine c’est juste reconnaître la cohérence entre son discours et la volonté de rester français en Calédonie.
 
Première vérité : C’est Chrisnacht qui est à la manœuvre des accords, de la décolonisation, des promesses au FLNKS et de la marche forcée de la Calédonie vers l’indépendance, depuis trente ans, sous tous les gouvernements. C’est Christnacht et le lobby indépendantiste qui ont fait capoter toutes les solutions négociée dans la France autres que l’indépendance totale qu’ils avaient promis aux indépendantistes.
 
Deuxième vérité : La question référendaire Oui ou Non à l’indépendance prévue par l’Accord et la Constitution est le seul caillou dans la chaussure indépendantiste. Pour arriver à l’indépendance il faut la changer, ils doivent la changer. Pourquoi pas le 17 septembre 2017 lors du grand rassemblement de réconciliation prévu par Goa, par l’État et par les partis amis. Un rassemblement pour lequel l’État a déjà demandé des devis à un hôtelier de la place pour loger ce 24/09/17 entre 300 et 600 personnes, avec ou sans petit déjeuner, avec ou sans dîner, où un haut personnage de l’État pourra donc constater la réconciliation, l’amour universel et l’inutilité d’une question référendum qui fâche…
 
Troisième vérité : Le chantage à la violence des indépendantistes n’est qu’un épouvantail, si les indépendantistes s’agitent les loyalistes peuvent s’agiter aussi. Pour repousser la misère, pour éviter de courber l’échine, pour refuser d’être un assujetti des indépendantistes, pour s’opposer à tout ça et à l’indépendance association, « il faut déjà faire en sorte que Gomes il arrive pas à l’Assemblée Nationale ».
 
Quatrième vérité :
 

Après le référendum de 2018 « y’a plus d’accord de Nouméa ni de corps électoral restreint », y compris pour les provinciales de 2019.

http://www.rrb.nc/transparence

 
***
 
petits bonus :
 
1) Nouar : « Vous n’avez pas peur que… ? Vous n’avez pas peur que… ? Vous n’avez pas peur que… ? » (10 fois pendant l’émission)
Martin : « Si on a peur de tout on reste à la maison ! Ceux qui ont peur de tout ils font surtout pas de la politique. »
 
2) « Votre suppléant vous l’avez choisi déjà ou pas encore ? »
Martin : « Pas encore, j’pensais à vous ! »
Nouar : (très troublée) « Huu ! Mer mer c’est… mer merci euh ! »