UN BATTIE PEUT EN CACHER UN AUTRE

14390980_1385011891513742_3558139535083764338_n

Les singeries de David BATTIE dans la montagne : 15 minutes sur NC1ère hier soir. Les tueries du clan BATI à Houaïlou hier soir au même journal : 15 secondes à tout casser.

Moi je sais pas mais quand même je crois pas être le seul à considérer que les tribulations et gesticulations du BATTIE à travers la chaîne avec son p’tit papa en hélicoptère et sa p’tite femme qui lui apporte une quiche et un sandwich bien frais, dont RFO télé et RFO radio nous saoulent presque tous les jours depuis des semaines on s’en fout et contrefout grave. Ça n’intéresse personne, ça n’apporte rien à personne, ça gave plutôt vu que le p’tit Tintin aventurier ravitaillé en hélico et sa famille se la pètent et nous gavent total. À ce compte-là je me demande pourquoi la télé vient pas nous filmer quand on débrousse le terrain le samedi matin. C’est une aventure aussi ! Il fait c’qu’il veut de son temps, de ses guibolles et de son pognon mais qu’il nous lâche ! Et surtout que NC1 nous lâche avec ce genre de connerie !

Une NC1 qui aurait mieux à faire pourtant, faire son boulot par exemple, et nous informer plus amplement sur les choses importantes, sur un massacre en brousse sur fond de conflit foncier ancien et de faillite de la coutume, par exemple. 2 morts, 4 ou 5 blessés dans une bataille entre un clan KABEU et un clan BATI : qui, où, quand, pourquoi, combien, comment ? Et des questions de fond : À quoi servent la coutume et les coutumiers ? Quelles seront les suites ? Dans quelle logique ou plutôt dans quelle irrationalité récurrentes ce conflit s’inscrit-il ? Les médias de métropole tourneraient en boucle sur une affaire capitale de ce type. Avec des enquêteurs, des invités, des experts. Non, ici, dans notre média public, 15 secondes, pas plus, et 15 minutes de BATTIE pour masquer le vide, pour dissimuler l’omerta, pour cacher la réalité de l’affaire BATI.