IL FAUT IMAGINER CALEDO-SISYPHE HEUREUX

13939582_118211185290729_9019832636227349063_n

LES ÉTERNELS COMBATS PERDUS D’AVANCE
ou
IL FAUT IMAGINER CALEDO-SISYPHE HEUREUX

Le bunchy top,
La dengue,
La gratte,
Les feux,
Les crues,
Les tiques,
La politique,
Le tourisme asthmatique,
La pierre de Sisyphe,
Les pierres de saint-Louis,
La vie chère,
L’alcool du samedi,
La maladie du lundi,
L’indépendance,

Tant de plaies chroniques, tant de combats éternellement recommencés, perpétuellement perdus, tant de rochers roulés, tant de rochers retombés, tant d’éternels roulés qu’il faut imaginer heureux, comme Camus nous l’a si sagement enseigné.