IL N’Y A PAS DE DESTIN COMMUN IRRÉVERSIBLE TOUS LES DRAPEAUX MONTÉS UN JOUR PEUVENT ÊTRE DESCENDUS UN AUTRE JOUR

dra

Le remain dans l’establishement bruxellois et le remain dans le destin kanaky ont beaucoup de points kommuns :

– 1) Ce sont des programmes et des systèmes opaques gérés par des initiés pour des initiés : la caste des hauts fonctionnaires, des banques et des politico-financiers là-bas, la caste des politiciens et des affairistes ici.

– 2) Les peuples n’ont pas à mettre leur nez dans ces affaires-là, donner la parole aux peuples est populiste et il faut se méfier au plus haut point des référendums populaires, là-bas comme ici.

– 3) La médiocrité, l’impéritie, les abus et les mensonges des classes dirigeantes dans l’Europe et en Calédonie-Kanaky et leur discrédit dans les peuples atteignent des sommets aussi hauts là-bas qu’ici.

– 4) Le programme européen là-bas et le programme kanaky ici sont continuellement présentés par les establishments et les médias comme moralement justes et généreux à grand renfort de formules bien-pensantes et politiquement-correctes, lénifiantes et catéchisantes, alors que la réalité les contredit constamment.

– 5) Le destin européen là-bas, financier et bureaucratique, est présenté comme le destin commun ici, indépendant et kanaky, inéluctable, fatal, irréversible, progressant par cliquets sans retours en arrière possible.

Mais le choix du Brexit par le peuple anglais prouve qu’il n’y aucun fatalité et que le choix du peuple est souverain, prouve que les peuples ne sont pas dupes des mensonges lénifiants, prouve qu’on peut dire merde aux classes dirigeants profiteuses et incapables, prouve que les peuples peuvent comprendre et prendre en main leurs affaires, prouve qu’on peut percer les secrets des cabinets d’initiés.

Bravo les Angliches, et bonne chance !