DANSE SUR UN VOLCAN

capture-d_ecc81cran-2013-10-28-acc80-11-41-30-am

Radiations par milliers, éliminations vandetta, listes bloquées sans validation des signatures UC, recours et Cour de Cassation programmés, boycott en vue, annulation d’élections à prévoir, spectre des urnes brisées de retour. Maréchal, nous voilà, Machoro vous revoilà !

Et pendant ce temps-là, sur le dôme du volcan indépendantiste, on danse. Sur le pont du Titanic loyaliste, on danse. Et on continue à chanter Plus près de toi mon Fric. Le volcan tremble, le pont penche, dance !

On joue aux listes musicales, on se drague, on se prend des râteaux, on se redrague, on change de cavaliers, on s’échange deux patrons contre un coutumier, une sportive fraiche contre deux ex directrices, un président contre 3000 cavalières. On s’engueule et on se baffe aussi quand on se marche sur les pieds, et on repart dès le nouveau couplet.

On multiplie les listes et les carnets de bal, on fait le difficile, on se snobe, Poadja veut toujours danser avec les mêmes partenaires, les copines sont jalouses, on finit par danser tout seul. Les grondements enflent, le sol tremble, le pont penche, l’eau monte, qu’importe ! On s’amuse comme des fous.

On fait danser la salle, tous les passagers doivent participer aux concours, faire des marathons de tango. On parie sur les couples,  on annonces des résultats, on recommence, des gens s’écroulent. Ça sent le souffre. On achève bien les électeurs.

On se déguise en gamines, en pom-pom girls fluo, vert, bleu, orange, rouge, et on soutient les garçons avec des rengaines et des voix de crécelle. Les grondements enflent, le sol tremble, le pont penche, l’eau monte, qu’importe ! On s’amuse comme des fous.

« Bretegnier chante trop faux Ma petite entreprise, tu veux pas le reprendre contre un Briault gratteur de guitare, roi du tamouré ? Non ? Deux banquiers alors ? »

On joue à des jeux, à des devinettes. On doit insulter 3 fois un inconnu et deviner c’est qui. Il a monté un drapeau nul, il a fait une coalition nulle, il adore les squats nuls, c’est qui, c’est qui, c’est qui ?! Il est fin socialiste, il est fin pas d’ici, il est fin menteur, c’est qui, c’est qui, c’est qui ?!

Les grondements enflent, le sol tremble, le pont penche, l’eau monte, qu’importe ! On s’amuse comme des fous. DANCE !