« … DE VIN, DE POÉSIE OU DE VERTU, À VOTRE GUISE ». OUI CHARLES, SAUF DE POLITIQUE !

politique

« … DE VIN, DE POÉSIE OU DE VERTU, À VOTRE GUISE ». OUI CHARLES, SAUF DE POLITIQUE !

Je croyais qu’on avait battu tous les records et atteint des sommets inviolables dans l’indignité et la turpitude politiques en Nouvelle-Calédonie avec les coucheries tarifées des loyalistes avec les indépendantistes et celles des serviteurs partisans avec leurs maîtres et avec la litanie des formules mensongères de racolage indépendantiste genre « Tu viens, chéri, voir mon beau destin commun ? » ou « Tu montes mon chou ? On va se partager l’avenir !… » ou « Allez venez Milord citoyen, goûter un peu mon vivre ensemble !… » ou encore « Reviens avec moi Le Jour d’après, mon ange, j’te ferai un prix… »

C’était déjà costaud dans le racolage, la déchéance et la débauche, et bah nan ! on pouvait faire encore mieux, et l’UMPS l’a fait en France ! Vals appelle les socialistes à coucher avec les candidats Républicains qui leur vouent le plus grand mépris. Le Foll fait la retape devant les écolos et l’extrême gauche qui l’ont tabassé lors de leurs dernières passes en osant dire qu’ensemble ils sont le premier parti du pays. Estrosi mets ses bas résilles de « résistant » et vient tapiner devant les socialistes de PACA qu’il a injuriés deux jours auparavant.

Toutes ces « filles » de l’UMPS jurent aux clients électeurs qu’elles ont l’expérience et les meilleures solutions au lit de la République, qu’ils jouiront mieux la prochaine fois, mieux que les autres fois où ils ont pas pris leur pied, que de nouvelles venues sur le trottoir feraient exploser le marché et qu’avec elles le client peut s’en payer deux pour le prix d’une, à gauche et à droite du plumard ! Et les autres tapineuses de chez les julots Hollande et Sarko se battent entre elles dans leurs « maisons » d’intolérance à coups de sacs à main basse et de talons aiguilles pour imposer leur solution pour mieux embobiner le client.

Franchement… je crois qu’il vaut mieux arrêter de mater la politique et les putes et s’enivrer d’autre chose. « Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. » Oui Charles, sauf de politique !