IL A RAISON CE CURÉ NOM DE DIEU !

XVMe79c734e-8ee9-11e5-beb5-fe16e93d1db2

Oui il a raison ce curé nom de dieu ! (article du Figaro sur les crèches dans les mairies*) Et je dis pas ça par bigoterie. Je dis ça par sens de la propriété culturelle. Les crèches dans les mairies qui le veulent c’est juste la marque de notre culture et de notre identité nationale. Les traditions chrétiennes, même et peut-être surtout libérées de l’esprit religieux et de la crainte sacrée c’est l’Histoire et le socle de la France, cet évangile de liberté, de choix, d’engagement, d’amour et de respect de la personne qui seul pouvait générer l’esprit critique, les Lumières, la démocratie, la laïcité et la liberté de croire ou non. Que l’obscurantisme musulman dégage de tout l’espace public, oui, il n’a rien à voir avec la France, son Histoire et son âme, mais que cet imbécile de Barouin et ses lavettes de maires ne mettent pas les crèches dans le même sac à merde.

Et nos maires de Calédonie à qui on a payé cette balade à Paris vers l’AMF – Association des Maires de France – y’en n’a pas eu un seul pour l’ouvrir et pour dénoncer cette connerie, ou pour démissionner de l’AMF comme certains viennent de le faire ?! Non bien sur… La dépense de leurs petites vacances n’aura même pas été excusée par ce petit sursaut de réflexion personnelle… 🙁

******

* (article du Figaro sur les crèches dans les mairies*)

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/19/31003-20151119ARTFIG00299-moins-de-christianisme-plus-de-laicisme-la-pire-reponse-aux-attentats.php

FIGAROVOX/TRIBUNE- L’abbé Pierre-Hervé Grosjean réagit aux recommandations sur la laïcité de l’Association des maires de France


L’abbé Pierre-Hervé Grosjean, curé de Saint Cyr l’Ecole, est Secrétaire Général de la Commission «Ethique et Politique» du Diocèse de Versailles. Il a récement publié Aimer en vérité (Artège, 2014). Il est l’un des animateurs du Padreblog.


« Notre pays vient d’être marqué par les attentats les plus dramatiques de son histoire. Les barbares de l’Etat Islamique ont déclaré la guerre à la France. Ils rassemblent dans une même haine notre culture, notre liberté, notre art de vivre, notre démocratie… mais aussi, si nous prenons le temps de lire leur revendication, la foi chrétienne qui est indissociable de l’histoire et de l’identité de notre pays. Paris, «capitale qui porte la bannière de la croix en Europe» était visée, au cœur d’un pays de «croisés». Les mots sont clairs.

Moins d’une semaine après, l’AMF – Association des Maires de France – que préside M.Baroin, sort un «Vade mecum sur la laïcité», qui se veut être le fruit d’une réflexion suite aux attentats de janvier. Or que propose ce document comme réponse à ces attaques islamistes? Concrètement, s’il fallait résumer, ça tiendrait en quelques mots: «Moins de christianisme, plus de laïcisme!».

Ainsi l’AMF veut faire disparaître une fois pour toute les crèches de Noël dans tout les bâtiments publics (p.16). Ces crèches constituent sans doute un danger pour le «vivre ensemble»… Mais comme les derniers jugement rendus au tribunal ont reconnu que ce n’était pas le cas, l’AMF veut une nouvelle loi! L’AMF insiste par ailleurs pour que les élus adoptent une neutralité personnelle radicale lors des offices religieux (p.14). Un élu qui fait le signe de croix ferait donc trembler la république? Mais l’AMF ne s’arrête pas là. A la même page, voici déjà un autre danger à contrer: les «entorses à la laïcité» quand les élus soutiennent des manifestations traditionnelles, mais qui ont gardé un sens spirituel: processions, baptême de navires, etc… Même si tout cela est accompagné de festivités ou de propositions culturelles! Pensez à la Fête des Lumières du 8 décembre à Lyon…Voilà… traquez le religieux, traquez ces vieilles traditions chrétiennes, même populaires et culturelles. Et encore, je vous passe les consignes sur la programmation musicale (p.14: pas trop d’œuvres d’inspiration chrétienne…)!

Mais le plus grave est dans cet aveu de l’état d’esprit qui se cache derrière tout ça: à la page 6, le document affirme que la laïcité n’est pas seulement un mode d’organisation juridique et politique de la société – auquel nous Français sommes aujourd’hui attachés – mais que «c’est aussi une approche philosophique du vivre ensemble, que l’on peut qualifier d’humaniste parce qu’elle ne se réfère à aucun dogme religieux, ni à aucune vérité́ «révélée», et qu’elle n’est soumise à aucun appareil religieux». Voilà l’idéologie laïciste dans toute sa splendeur! Croire et faire partie d’une Eglise s’opposerait au vivre ensemble? Ce laïcisme est une caricature de la laïcité! La laïcité n’est pas une négation du spirituel, mais une distinction du temporel et du spirituel. La vraie laïcité ne cherche pas à éradiquer la foi de la société ni à la faire disparaître de l’espace public. L’Etat est laïque, la société ne l’est pas. La vraie laïcité est le moyen de permettre à chacun de vivre sa foi ou sa non-croyance en paix avec les autres. L’AMF se rend coupable d’abus de pouvoir avec ces visées laïcistes assumées.

On va me dire: «en arrière fond, c’est l’islam radical qui est visé». Alors pourquoi mettre tout le monde dans le même sac? Arrêtons de nous ridiculiser avec cette idée qu’on répondra au fanatisme islamiste par moins de religion en France. Osons le dire calmement: ce n’est pas avec le christianisme ni avec le judaïsme qu’il y a un problème de laïcité aujourd’hui dans notre pays. Cette juste laïcité, elle est même chrétienne dans son origine et ses racines… Alors pourquoi nous retirer nos crèches de Noël, nos calvaires, nos processions et nos traditions, sous prétexte qu’on ne veut pas être obligé d’autoriser les prières de rue ou qu’on a peur de devoir céder du terrain aux revendications des musulmans radicaux? Nos concitoyens musulmans dans leur majorité ne le réclament d’ailleurs pas, et respectent profondément ces traditions religieuses ancrées dans notre histoire. Face aux musulmans radicaux qui sont dans un esprit de conquête, ce n’est pas en effaçant ou en étouffant le christianisme qu’on résistera mieux. C’est au contraire en se réappropriant notre histoire, nos valeurs, notre culture, notre identité y compris dans ses racines chrétiennes, que nous serons forts et respectés. L’intégrisme laïque n’est en rien un rempart contre l’intégrisme islamiste. C’est au contraire son meilleur allié.

Assumons enfin notre identité, que les terroristes ont voulu justement viser: la France est un pays aux racines judéo-chrétiennes et greco-latines. Notre identité, c’est celle-là. Notre histoire, c’est Clovis, Sainte Jeanne d’Arc, Louis XIV, la révolution française, Napoléon, la république, la démocratie… C’est bien tout cela, ces 1500 ans avec leurs ombres et leurs lumières. Les libertés de conscience, d’expression, de religion – dont tout le monde profite, des caricaturistes à nos concitoyens musulmans – sont fondées sur cet héritage là! C’est bien parce que nous serons au clair avec cette identité et ces valeurs que nous pourrons offrir un cadre tout aussi clair dans lequel nos compatriotes musulmans pourront librement et paisiblement vivre leur foi musulmane. Une France qui ne sait pas s’aimer, ou ne sait plus qui elle est, devient fragile et a peur. Elle se referme sur elle-même. Une France au clair sur son identité sera au contraire généreuse, forte et accueillante à la diversité.

Que Monsieur Baroin et tous les maires de France se désolidarisent vite de ce document. Que les politiques de tous bord nous proposent autre chose que cette guérilla juridique destinée à nous empêcher d’être ce que nous sommes depuis 1500 ans. Luttons contre l’islam radical, sans avoir peur des religions elles-mêmes! Ne doutons pas de la capacité et de la volonté des uns et des autres à vivre ensemble, dès lors que la loi les protège et non étouffe ce qu’ils sont. Nos compatriotes musulmans seront les premiers à nous remercier d’être fermes dans nos valeurs face à leurs intégristes, et non qu’on nie ces valeurs. Qu’on transmette à tous une culture commune, et non qu’on éradique de celle-ci toute dimension spirituelle… L’unité ne se fera pas en niant ce que nous sommes, mais en y restant fidèles.

Ces barbares de l’Etat islamique visaient «la bannière de la croix» et notre mode de vie «à la française» pourrait-on dire. L’intégrisme laïque qui veut faire disparaître cette même bannière et les traditions qui participent à ce mode de vie, joue le jeu de l’ennemi. En guerre, cela s’appelle de la trahison… Loin de cette idéologie, les Français, croyants ou non, veulent plus que jamais redécouvrir cette culture et ces racines qui les rassemblent, fondent leur unité, continuent de construire la France. «