L’AFFAIRE SONIA LAGARDE (l’intégraal)

11059911_1604031966541376_4131323609092375366_n

******

UBU DEVIENT INQUIÉTANT…

10268670_1603581039919802_4491000920133776742_n

S’il fallait une ultime raison pour être apolitique et pour ne plus faire de politique Calédonie Ensemble vient de nous la fournir cette semaine et grâce soit rendue à Philippe Gomès pour ce nouvel « éclairage »…

Ceci dit, même s’il n’est plus question de « faire » de la politique, il faut vraiment avoir l’estomac bien accroché pour continuer à regarder et à commenter la fosse à purin qu’est devenue la politique calédonienne, surtout ces derniers jours. Mais a-t-elle jamais été autre chose ? Et n’est-elle pas hélas la chose que réclame la Calédonie ?

En tout cas des sommets politiques putrides encore vierges et inviolés, façon de parler, ont pourtant été atteints depuis mercredi.

On savait déjà que les meilleurs ennemis du monde à Nouméa ou à New-York pouvaient devenir les pires amis de la terre à Paris ou à Bouloupari et que Lagarde et Gomès s’aimaient autant que Backès et Yanno, Wamytan et Goa, Paul et Pierre, les chiens et les chats, tout en excitant et en dressant leurs toutous et leurs électeurs respectifs les uns contre les autres, comme des chiens justement.

Mais on ne s’attendait quand même pas à ce que le chef de CE sabote son équipe à la mairie de Nouméa et démolisse en trois jours l’élue numéro deux du parti, légitimée par ses deux confortables élections et par sa reconnaissance à Paris et à l’UDI. On savait que le numéro un la minorait à l’Assemblée, lui contestant violemment la liberté d’intervenir même avec l’aval de l’UDI, l’insultant avec son acolyte à la buvette, lui savonnant sa campagne municipale, lui imposant des potiches et des laquais sur sa liste, attendant qu’elle laisse la ville à Simonet et à Dunoyer, réclamant d’elle allégeance à tous ses choix, y compris celui de s’allier avec le FLNKS pour décrocher le gouvernement et le filer à la FINC. Mais de là à saborder le parti !…

Car c’est bien d’un sabordage qu’il s’agit. Même si la population est habituée au bonapartisme de ses élus, même si elle est habituée à l’ego de Gomès et à son démolitionnisme chronique des gens et des choses qui se mettent sur son chemin, hommes, femmes, Avenir Ensemble, alliances, contrats, gouvernement, elle comprendra difficilement l’acharnement par sbires à la solde interposés de la première femme maire de Nouméa et députée de Calédonie, calédonienne et middle class de surcroît et à qui on ne peut rien reprocher de sérieux.

D’autant plus que Lagarde ne présentait pas un réel danger pour le pouvoir hégémonique de UBU Gomès, celle-ci se contentant de marquer son petit terrain et de jouer sa petite musique de fille non sectaire, volontaire, libre et résistante sans qu’on connaisse trop les paroles de sa chanson, à quoi elle résistait et ce qu’elle voulait, sans chercher des alliances qu’elle auraient pu trouver et qui auraient pu constituer pour la Calédonie une alternative bénéfique à CE. Mais qu’importe, on préfère toujours les David aux Goliath, et ici en l’occurrence la petite dame au grand Gomès. Et même si c’est pour rien, même si la résistance est vaine, on préfère toujours les rebelles aux tyrans. Et comme pour le Sisyphe dont Camus nous dit qu’il faut l’imaginer heureux de rouler pour rien sa pierre vers les sommets alors qu’elle retombera perpétuellement, il faut imaginer Sonia heureuse et fière, car on préfère toujours la volonté individuelle au destin collectif et aux forces fatales.

Gomès et ses spadassins ressemblent donc cette fois beaucoup trop à ce qu’ils sont : un donneur universel de mauvais coups, des receveurs universels de gages, lâches, conspirateurs, vénaux et cupides, en un mot « politiciens ». Ce n’est plus drôle, un halo sombre et inquiétant nimbe Ubu Roi. Gomès et ses spadassins casseurs de Lafleur, de Frogier, de Gay, de Leroux, de Martin, de Liegeard, ça passait, même si c’était pour refaire de plus belle du Lafleur, du Frogier, du Gay, du Leroux, du Martin, de la Liegeard. Mais Gomès et ses lâches spadassins aux ordres pour garder leurs gages, leurs trente deniers de Judas, à qui Lagarde poignardée en plein « sénat » à dû dire « Tu quoque mi amici ?! Toi aussi mon fils conseiller, toi aussi ma fille adjointe ?! », ça ressemble beaucoup trop au vrai « revirement », au vrai « reniement », à la vraie « trahison » dont le communiqué de Calédonie Ensemble a abreuvé copieusement et haineusement Sonia Lagarde hier soir à la suite de son interview sur RRB.

Et ça c’est pas très malin…

******

ON COMMENÇAIT PRESQUE À S’ENNUYER…

11694134_1603843916560181_2346428774363855363_n

******

AU MOINS, GRÂCE AUX POLITIQUES, LE NAUFRAGE DE LA TITA-NC NE MANQUERA PAS D’ÊTRE DRÔLE !

10616651_1603847909893115_7584449835805671036_n

******

LE FAUX-CUL D’OR DU MOIS

10155078_1603855606559012_2698160126747461027_n

Un faux-cul d’or à ce très CE adjoint nouméen pour son « C’est un groupe qui est là pour coconstruire et proposer une optimisation du fonctionnement municipal. »

******

TO BE OR NOT TO BE A PORTE-FLINGUE ?

11659440_1603950199882886_2833343872485602201_n

Ça fait quoi en fait d’être un ou une des 21 porte-flingue qui ont tiré sur leur amie Sonia Lagarde sur ordre du patron, comme ça, comme un deal, comme un contrat, sans motif politique, ou idéologique, ou technique, juste pour obéir au patron ?… La question est forte. On est là sur de l’humain, sur du dur, sur du cru, sur des tripes, sur du cœur, sur des couilles. Psychologues, sociologues, écrivains, journalistes, à vos plumes !

Je sais pas ce que ça fait, je sais pas si ils se regardent dans la glace le matin les porte-flingue, je sais pas comment ils se voient, je sais pas si ils se disent  » Miroir oh mon miroir suis-je vraiment devenu ça ?… ». Mais je sais par contre que les 19, les 19 fidèles, eux en revanche, ils peuvent se regarder dans le miroir et qu’ils se sentent très bien dans leur peau et même très fiers d’avoir refusé et même de n’avoir même pas été contactés car « on » les savait incorruptibles.

******

ÉCHANGE D’AGENTS À CHECKPOINT NOUMÉA ?

11694854_1604003973210842_4012980070011050441_n

Je me suis laissé dire que parmi les 19 de Sonia Lagarde certains seraient fragiles et pourraient craquer et passer à l’Est et que parmi les 21 de Philippe Dunoyer certains regretteraient et aimeraient repasser la frontière vers l’Ouest. Pourquoi ne pas organiser un échange d’agents comme au bon vieux temps de la guerre froide ?Il suffirait de trouver un Checkpoint Charly ou un équivalent du pont de Glienicke qui reliait Berlin à Potsdam pour y effectuer les échanges d’agents doubles sous le contrôle des troupes opposées dans la ville. Pourquoi pas le pont du Rond-Point Berthelot ? Il est toujours vide, en cas d’échange de tirs il n’y aurait pas de dégâts collatéraux.

******

CALÉDONIE ENSEMBLE A BASCULÉ DU CÔTÉ CARICATURE DE LA FORCE

1508627_1604014673209772_3698695274074818977_n

C’est très révélateur et très intéressant, la bande de Calédonie ensemble prête maintenant constamment le flanc à la moquerie et au rire, que ce soit, par exemple, lors des « prouesses oratoires » au gouvernement, au niveau de la flagornerie dérisoire des lèche-bottes de Calédosphère et des pages face bouc des lieutenants et des collabos, ou encore tout au long de la saga de la conspiration d’opérette de Philippe Dunoyer contre Sonia Lagarde.

Avant c’était les vedettes du RUMP et de l’UC qui déclenchaient l’hilarité pour un rien, pour un bafouillage ou une réplique cucul à la radio, pour une grimace ou des pleurnicheries à la télé. Là c’est Gomès et ses amis qui collectionnent les gags. Le comique a changé de camp. Ils sont devenus la caricature d’eux-mêmes, ils n’ont presque rien à faire, qu’ils soient casqués en Corée ou bottés dans des champs, on ne peut se retenir de se marrer devant ce Dark Vador de chenil, devant ce maître-chien politique et ses toutous militants.

C’est rigolo mais un peu moins pour les intéressés eux-mêmes : quand un parti fait trop rire, ses électeurs ne le prennent plus au sérieux…

******

QUELQUES QUESTIONS EN SUSPENS SUR L’AFFAIRE LAGARDE

11059911_1604031966541376_4131323609092375366_n

1) Quels mouvements et quels rachats de joueurs vont-ils encore s’effectuer dans les prochains jours entre le Barça de Dunoyer et l’Arsenal de Lagarde ?

2) Les encartés CE de Lagarde ne souhaitant pas démissionner, quand et comment seront-ils excommuniés et exclus par le pape PG ?

3) Parmi les 14 FPU-UCF de l’opposition qui résistera au chant des sirènes Ensemble et qui marchera dans le deal Pétrole contre nourriture ou plutôt Tête du Congrès contre tête de Lagarde ?

4) CE ayant lâché toutes ses valeurs, de quelles valeurs parle Lagarde à propos des valeurs de CE auxquelles elle reste attachée ?

5) Que pensent l’UDI et son président Lagarde à propos du sororicide de l’UDI Lagarde par l’UDI Gomès, quand la députée SL est aussi la seule maire d’une ville de plus de 100 000 habitants pour l’UDI ?

6) Qui veut être sénateur avec les voix des élus de Nouméa et de celles des non élus désignés par son maire ?

7) Quels échos ce procès de Moscou fait à SL et à ses fidèles et ces méthodes soviétiques auront-ils dans les troupes de CE à l’heure où un De Greslan prend largement ses distances avec son parti ?

******

CATALOGUE DES 3 SUISSES ?

11062779_1604107486533824_8476875823051400649_n

Cette affiche m’a toujours fait penser au catalogue des 3 SUISSES, mauvais souvenir, j’aimais pas quand le catalogue automne-hiver arrivait fin août, c’était le signe de la fin de l’été et des vacances, le signe de la rentrée des classes, du départ des cousins. Les deux cousins de la couverture ont dû partir aussi… Les 2 suisses ont laissé leur cousine… Ils sont allés s’habiller à La Redoute sans doute, à Roubaix, ou au rabais, au rabais de l’honneur, et de la dignité…Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, les scrupules et les convictions aussi…

Et tout ça juste pour habiller leur patron d’un costume de sénateur, pour lui récolter les 40 deniers de Judas, les 40 voix nécessaires à l’achat d’un mandat au Luxembourg qui remplacera celui de sa circonscription sur laquelle il a fait une croix, en attendant une présidence, sénateur-président…

Sinon Sonia Lagarde sur NC1ère ce soir correcte, moins bien que sur RRB, mais c’est le format qui veut ça. Relevé qu’elle a rappelé qu’elle est républicaine, elle, et qu’elle veut la Calédonie dans la France, elle. Et oui elle ne parle pas de « souveraineté économique », elle… Qu’elle a évoqué la violence inouïe des élus mâles et machos de son parti… et oui… Les querelles partisanes de bas étage que la Calédonie ne mérite pas… et non… Quoique les truffes qui en sont encore à couiner pour son choix de rester députée méritent bien, eux, le gourou à vie qu’ils vont se cogner…

Maintenant Sonia, s’il reste des taupes parmi tes 19 Suisses, et s’il se trouve quelques nervis dans l’opposition pour aider les 21 Brutus à te couler et à te du-noyer, à te mettre la tête sous l’eau en échange de la tête du Congrès, ton compte est bon et tes jours sont comptés. Affaire à suivre… le 17 juillet… Boulevard Vauban…

******