DES TORCHONS ET DES SERVIETTES…

TS

Comparer les résultats des législatives 2012 et les chiffres des municipales de 2014 en Nouvelle-Calédonie serait selon certains « mélanger les torchons et les serviettes »…

Certaines élections seraient donc davantage « torchon » et souillonnes que d’autres ?

Il n’empêche, nous allons regarder et mettre en miroir les données des dernières législatives et des récentes municipales à Nouméa et dans les 3 communes de la banlieue de la capitale de NC, au premier tour dans les deux cas, lieux et manche électorale étant politiquement signifiants :

– législatives 2012 Nouméa 1er tour : Yanno  = 10 162 voix ; Lagarde = 8797 voix.

– municipales 2014 Nouméa 1er tour : Yanno = 11 877 voix : Lagarde = 12 431 voix

=> Yanno est en tête aux législatives. Les deux candidats progressent aux municipales mais Lagarde beaucoup plus (4000 voix) et elle prend la tête devant Yanno aux municipales dès le premier tour.

– législatives 2012 Dumbéa+Païta+Mont-Dore 1er tour : Gay (candidature Rassemblement)  = 5928 voix ; Gomès (CE) = 8896 voix.

– municipales 2014 Dumbéa+Païta+Mont-Dore 1er tour : candidats R-FPU  = 11 175 voix ; candidats CE = 8194 voix.

=> Gomès (CE) est très largement en tête aux législatives et Gay est éliminé dès le premier tour. Le Rassemblement-FPU progresse de façon spectaculaire aux municipales.  La somme des résultats des candidats CE régresse fortement pour ces municipales (700 voix).

1) Pourquoi la candidate CE progresse-t-elle entre les législatives et les municipales à Nouméa alors que le total des candidatures CE est en net retrait entre ces deux consultations dans les 3 communes de l’agglo ?

2) Poser cette question est-il aussi sale qu’un torchon ?