RÉFÉRENDUMS CALÉDONIENS : 2018 2020 2022, YES !

RW

Le seul truc qui me satisfasse vraiment dans ces kilomètres linéaires de com que fut ce Comité Des Signataires du 5 juin, ce sont ces propos de Roch Wamytan (contredisant sa précédente affirmation qu’il ne pouvait y avoir qu’une séance de référendum) :

« … donner la parole à la population calédonienne de façon à ce que la population calédonienne puisse exercer son droit à l’autodétermination à partir de 2018 et de 2020 et 2022. »

Wamytan répète deux fois « population calédonienne », et c’est bien, car il n’y a pas de peuple calédonien, juste une population française de Calédonie, et car il souligne que c’est à eux qu’on doit « donner la parole » sur l’indépendance, et non à un Gomès, à un Frogier ou à un Yanno qui voulaient nous en priver et nous sortir LEURS solutions, frichtouillées dans leurs sales et sombres arrière-cuisines politiciennes, surtout pas « éclairées »…

Trois vrais référendums avec la vraie question dont Valls a dit qu’elle ne pouvait être que « OUI ou NON à l’indépendance », moi ça me va. Foin du référendum éclairé de l’un, de la 3ème solution de l’autre, du fédéralisme du troisième.

Trois moments de consultation de la population, probablement hostile à l’indépendance mais évoluant et convergent doucement en 3 temps, en à peu près 6 ans à partir d’aujourd’hui, vers un « jour d’après » dans la France, pas révolutionnaire mais corrigé par rapport aux ADN, évolué et viable.