« LARGAGE ÉCLAIRÉ » DE DROITS D’AUTEUR EN OR

parisart-15-Plateau-Argent-02G-32841

Louis-José Barbançon avait coutume de dire qu’il aurait été millionnaire s’il avait touché 100 francs à chaque fois qu’on avait utilisé sa formule « pays du non dit » sans citer la source de cette expression. À la recherche des droits en or perdus…

Je ne prends pas le chemin de m’enrichir davantage que l’historien avec ma formule « largage éclairé » vu que, même si j’ai accordé hier mon autorisation pour son emploi dans la presse de ce jour, même si l’interview fut donnée bien avant…, je ne vois pas non plus la moindre allusion à son origine apolitique et losservatrice, malgré de touchantes promesses… Et je ne risque donc pas non plus d’être millionnaire en copyright ! À la recherche d’un copyright en or pdisparu…

Ceci dit il m’aurait fallu reverser 50% à Jean-Jacques Brot car c’est son refus explicite d’être complice d’un « largage » annoncé qui fit son heure de gloire et de martyre, et 50% aussi à philippe Gomès puisque la qualification « d’éclairé » accordée à tout ce qui passait à la portée de ce despote éclairé, référendum, vote, choix, solution, jour d’après etc.. lui appartient totalement.

Et moi je suis réglo… donc, je n’ai rien perdu sauf… une certaine confiance en certains débiteurs et autres cadors de la presse, qui empruntent mais ne rendent rien, ni à Dieu, ni à César !