UNE SEMAINE DE CAMPAGNE AUSSI INTENSE QUE CREUSE

philippe-gomes-depute-x240-TrZ

Ses commensaux du lundi ont dû lui dire, en tout cas ceux qui osent arrêter de bouffer et ouvrir la bouche devant Dieu, c’est à dire un ou deux, « Philippe faut revenir, tu n’existes plus, les gens croient que tu es fini, que tu es un fantôme, que tu es parti au bout du monde ». Pas content le Philippe : « Premier point, qu’il répond énervé, je suis pas un fantôme ; deuxième point, si j’en suis un je suis le plus fort et le plus beau des fantômes ; troisième point, on est tous au Bout du Monde là, et vous fermez votre gueule. »

Du coup le Philippe il a fait donner des coups de téléphone tous azimuts à toutes les télés et radios de la terre par sa groupie du pianiste avec injonction de donner la parole à Dieu redescendu sur la (grande) terre. Et c’est ainsi qu’on a vu et entendu la semaine dernière le Très-Haut sur NC radio la matinale, sur Océane, sur NC1 télé l’invité politique face à Rosanna Arquette, sur Radio Djiido, sur NC radio le franc parler, sur sa chaine privée Koodji dans son blog privé Calédosphère, n’en j’tez plus la cour est pleine. Oui… mais pleine de vide ! Que la crise au gouv c’était pas sa faute, que le coup des fusils c’était pas sa faute, que le massacre des électeurs c’était pas gentil, que faire de nouvelles élections où les élus seraient tous CE ça ce serait gentil, parce-que lui c’était le plus beau, le plus fort, comme Cassius Clay alias Muhammad Gomès.

Et que vont dire nos dévoués commensaux, aussi inconditionnels que désintéressés, après demain au Bout du Mânde, quand Dieu leur demandera, formidable : « Qui a vu mes interventions de la semaine dernière, et qu’en avez-vous pensé ? » 99% d’entre eux baisseront le nez dans la bouffe de merde qu’on leur sert là-bas au prix fort, mais finalement en adéquation avec la politique de merde qu’on pratique là-bas au prix des prébendes et avantages habituels. Un ou deux oseront un : « Philippe tu as été très bien, tu es enfin revenu ! » Et lui, terrible : « Tu as tout faux. Un, j’ai été excellent, deux, je suis jamais parti. Faut vraiment que j’vous apprenne tout les mecs ! » …