JE SUIS DUTAILLY

chienbleu

Je découvre le magnifique numéro de février du Le Chien Bleu Nc . Et l’excellent édito de Etienne Dutailly ! Rien à ajouter. Achetez-le ! Et lisez sans modération ! On a la chance d’avoir un Charlie en NC, même talent, même liberté, même impertinence, même haine et passage à tabac par les enculés de censeurs. Et oui, se souvenir du tabassage de Dutailly par la sale bande du dictateur et de ses enfleurs, euh enflures. Et oui, Dutailly pointe l’hypocrisie de tous ces politicards qui sont venus pleurnicher des larmes de crocodiles sur les Charlie qu’ils détestaient ou au mieux ignoraient, haïssant en tout cas tout ce qui peut s’apparenter à de l’insolence, à de la critique, à de la caricature, à de la dénonciation de leurs conneries, de leurs mochetés, de leurs turpitudes, qu’ils soient du vieux parti facho-affairiste ou du parti néo-facho-kanakyste, ou encore des loges et de la LDH, autres nids et nurseries de connards et de tartuffes.

Ne pas manquer aussi de lire en page 4 les portraits des politicards lâches qui se sont pliés comme des serpillères aux dictats de Lafleur, pleureuses de circonstance, et de ceux qui sont venus braire sur la liberté d’expression tout en n’ayant jamais cessé de balancer des coups et des procès sur tous les propos qui les dérangeaient.

Bravo Blue Dog, you’re the only one, ça console un peu de la misère déprimante des palabres, des radios, des télés, des journaux, des pubs, des affiches « d’ici »…