POLITIQUE CALÉDONIENNE : LA GUERRE DES GANGS

208_56272

Voilà déjà longtemps qu’en guise de réflexion et d’action politiques on n’avait plus en Nouvelle-Calédonie que des parties de poker glauques et sinistres. On est désormais entré dans l’ère de la guerre des gangs politiques sur fond de nickel, de capitaux et de pouvoir. Et c’est parti pour longtemps, au moins jusqu’au « jour d’après » et certainement encore après…

Doit-on encore observer et commenter ça ? Même avec la meilleure volonté apolitique et critique du monde, il faut quand même un cœur bien accroché et une foi solide en l’utilité de l’inutile pour observer et commenter les guerres de gangs, qu’elles se déroulent à Marseille, à Bastia, à Hong Kong ou à Nouméa…