MANIPULATION DU PEUPLE : LES FIN CONS DE L’AUTONOMIE

man1

Les « confins de l’autonomie » qu’évoquait Pierre Frogier à Boulouparis sont restés assez nébuleux. Par contre nous allons pouvoir observer en temps réel, dimanche 30 mars, les limites de la liberté du peuple et les confins de sa non-autonomie et de sa dépendance aux mots d’ordre pour le moins contradictoires de ses leaders politiques.

À propos des récentes fusions de listes pour le deuxième tour des municipales en Nouvelle-Calédonie, et en particulier à Nouméa, il ne nous appartient pas de porter un jugement sur telle ou telle liste, ce site étant un espace d’observation des faits politiques, économiques, sociaux et culturels de l’univers calédonien, sans parti pris et sans propagande.

Cependant on peut s’interroger sur certains regroupements de partis, sur certains rapprochements de leaders et sur certaines alliances politiques, alors que quelques jours avant, voire quelques heures, les meneurs de ces formations diabolisaient ou au moins dénonçaient très sévèrement les adversaires de la veille avec lesquels ils se marient le lendemain. On peut se demander comment le peuple, les électeurs, que l’on gavait d’un catéchisme très agressif à l’égard des concurrents, et à qui l’on demandait d’avaler, de digérer et de régurgirer ces critiques et ces attaques, vont pouvoir comprendre et accepter que ces ennemis d’hier sont les amis d’aujourd’hui.

Il va être très intéressant d’observer dans quelle mesure le peuple va obéir, lors du second tour, à ces consignes de vote incohérentes, va suivre les embardées politiques des leaders et va adopter des listes de candidats où les « mauvais » de la saison 1 figurent en bonne place et en « gentils » pour cette saison 2.

Pour prendre l’exemple de Nouméa, il n’est pas sûr que nous retrouvions la somme des voix de Yanno et de celles de Briault du premier tour sur la liste Yanno-Briault du second tour. Il se pourrait même que ce score soit inférieur au total de Yanno seul au premier tour, si les électeurs des deux partis se sont sentis manipulés et en ont été choqués. Comme l’autonomie, la sodomie pourrait aussi avoir des confins…