LA CHRONIQUE HONTEUSEMENT TRUQUÉE (2)

chronique2

Toute la lumière ayant été faite sur le nickel éclairé et la gouvernance étant désormais non seulement solidaire et efficace mais aussi affectueuse, Cynthia Ligeard et Philippe Michel se pacsent et signent un protocole d’accord sur Prony-Pernod et ils décident de bâtir et de jeter au-dessus de la rue des artifices, entre le bâtiment du Gouvernement et la maison bleue de la Province Sud, une passerelle rose et dorée nommée « Pont des Soupirs ».

RFO décide d’accorder aussi 5 minutes de JT sur NC1ère à toutes les victimes de saint-Louis et aux 23 678 automobilistes qui ont eu leur voiture volée au Mont-Dore comme les époux Benebig, à condition qu’ils aient laissé un instrument de musique dans leur bagnole et qu’ils aient au moins un copain dans la station du Mont Coffyn.

Rock Wamytan, Paul Néaoutyine et Louis Kotra Uregei trouvent passionnant le principe du référendum éclairé de Philippe Gomès et reconnaissent qu’à la lumière des travaux communs entre le FLN et CE ils ont compris l’importance de la présence française, la pertinence du maintien dans la République et l’urgence de ne rien changer dans notre statut.

Le président du Sénat Coutumier Jean Kays a ordonné mardi d’inscrire dans le marbre de la Charte du Peuple Kanak l’égalité parfaite dans tous les domaines entre les femmes et les hommes, l’interdiction d’enlever les enfants aux mères pour les distribuer en adoption, le bannissement, l’exclusion définitive et l’exigence de condamnation pénale lourde pour tout homme ou garçon ayant violé et maltraité une femme ou une jeune fille, le droit à l’héritage pour les veuves, la participation féminine aux partages fonciers et aux responsabilités coutumières.

Depuis plusieurs mois, la mise en œuvre des démarches citoyennes et d’anticipation des aléas climatiques par les agriculteurs telles que faire du fourrage, des forages et des retenues collinaires, telles que renoncer à planter dans des zones inondables juste avant les pluies, telles qu’ouvrir les importations sans organiser la pénurie et la vie chère, ont permis la division par 4 des prix de la viande et des fruits et légumes ainsi que la disparition des subventions et indemnisations publiques.

Dans un souci de transparence de l’emploi des fonds publics, tous les partis, tous les élus, ont publié la liste intégrale et l’identité de tous leurs collaborateurs et chargés de mission, avec les montants exact de leurs émoluments, la nature précise de leurs tâches et leurs emplois du temps détaillés. Les élus se sont également engagés à publier mensuellement les moyens mis à leur disposition et les voyages qu’ils effectuent.

À la demande des chefferies d’Ouvéa, du Sénat Coutumier, des élus tous partis confondus, du Parquet, de la Chancellerie, de la Ligue des droits de l’homme, les 7 violeurs en bande de la jeune fille d’Ouvéa ont été rejugés et condamnés chacun à 15 ans fermes.

La demande de modification de la clé de répartition étant actée et quasiment acceptée par tous, Philippe Michel a toutefois embauché Jérome Kerviel, enfin disponible, comme collaborateur pour gérer les placements de la Province Sud et financer les promesses électorales de son parti. Cinq milliards d’euros d’excédents sont déjà enregistrés sur les comptes de la Maison Bleue.

L’Université de Nouvelle-Calédonie, dont les professeurs se consacrent et s’investissent à 100 % pour la réussite des étudiants calédoniens, est arrivée première au palmarès des universités françaises pour la qualité et la quantité des publications universitaires des enseignants chercheurs et pour le pourcentage de réussite aux examens des candidats, et seconde au classement de Shanghai, la première place ayant été décrochée par l’Université de Polynésie française.

Inspiré par le groupe « Cassez plus les urnes à Canala ! » , le groupe « Nous cassez plus les burnes à saint-Louis ! » est né. Très impressionnés par l’intelligence et la virulence de l’administrateur de cette page FaceBook, CNN et NBC ont invité son administrateur à New-York et le préfet Bouvier a demandé à Paris de positionner le Le Charles de Gaulle dans la baie de Morari et de lui faire remonter l’estuaire de la Thy.