CULTURE BÉTAIL ?

Rapa_das_bestas._Galiza-1

(à propos d’une prise de position d’EPLP, Ensemble Pour La Planète, contre un concours et une démonstration festive de brûlures au fer rouge pour marquage de bovins à la Foire de Bourail et d’une journée insensée de propos incroyables de rage, de haine, d’injures et de menaces à l’égard de la responsable d’EPLP, genre « Elle a qu’à retourner d’où elle vient » ou « Si elle continue, ça va mal finir » etc… complaisamment diffusés sur les ondes au fil des heures.)

Ben ouais c’est évident, si y’a d’autres techniques et si y’a des moyens pour atténuer la douleur des animaux, il faut les adopter ! pour marquer, castrer, tuer et orienter les bêtes et pour amputer leurs cornes. Le marquage à froid à l’azote ça existe, les étiquettes ça existe, les puces ça existe. Ouais… ça fait peut-être un peu moins viril et macho mais bon…

Et comble d’un sadisme stupide, ces pratiques étant déjà inutilement cruelles en privé et pour le travail, les transformer en spectacles publics, en loisirs familiaux, en jeux gratuits, en coup de fête, en amusement, en plaisir, sous les yeux des enfants et des ados, c’est indigne et c’est un encouragement à la violence et un message positif pour la maltraitance des animaux, voire des humains…

L’ostracisme communautaire et les sommets de haine déclenchés par ces remarques de bon sens d’EPLP sont extrêmement révélateurs sur le plan sociologique et culturel.

Justifier ces choses par le seul argument de l’ancienneté et du « On a toujours fait comme ça » est faible. Situer ses traditions et sa culture à ce niveau bovin manque de hauteur…

http://www.eplp.asso.nc/?p=4826