BRÈVES DU 26 JUILLET

breves

SONIA LAGARDE QUESTIONNE VALLS SUR BROT

capture_decran_2014-07-24_a_17.17.48_1

1) Une bonne note pour le ton ferme de Sonia Lagarde, et pour son lexique, qualifiant justement de « stupéfaction » sa réaction face à l’exécution de JJ. Brot.

2) Cette fermeté tranche avec l’apathie, la mollesse et les formules convenues de son collègue Gomès quant au limogeage de Brot.

3) Sonia Lagarde assume très bien ici, avec sang froid, dignité et pugnacité, son rôle de représentante du peuple, pugnacité incertaine chez les prétendants Yanno, Leroux et Dunoyer au cas où ils la remplacerait. 

4) Dans la classe politique, Sonia Backes et Sonia Lagarde ont été les seules à exprimer et à associer leur « stupéfaction » face à cette mise à l’écart suspecte d’un préfet patriote. Contre leur chef de parti respectif ? 

5) Valls a éludé et pratiqué la langue de bois. Il n’a pas « détaillé la mission » Christnacht-Merle comme notre député le lui demandait. Et aucun mot, aucune réponse à propos de Jean-Jacques Brot.

LA JUSTICE A-T-ELLE DÉJÀ COMMENCÉ À FAIRE SES CARTONS ?

carton-300x199

Agression aux urgences du CHT : insultes, coups de pieds sur une infirmlère à terre, chaise sur une autre, Winchester 270 dans la voiture, braquée sur les vigiles et brancardiers, volonté d’entrer avec dans l’hôpital. Et juste une petite garde à vue et hop dans la nature jusqu’au 12 septembre ! Suites : il est urgences de ne rien faire… On dirait qu’ici la Justice, comme notre préfet patriote, a déjà commencé à faire ses cartons …

À MOTIÉ SATISFAITS

billet-dechire

À l’issue du moratoire de 2 mois, les coutumiers sont à moitié rassurés et à demi satisfaits par VALE, qu’ils disent. Ils n’ont reçu que 50% de la thune promise ? Du calme du calme les vieux, vous aurez l’autre moitié des billets dans 2 mois si vous vous tenez tranquilles, ok ? Comme dans les films de contrats de voyous. De toute façon, les travaux pharaoniques de votre sénat coutumier pour rien, c’est déjà réglé, c’est nos impôts qui les payent, alors…

IL ÉTAIT LIBRE MAX

max

Il en a pas fait beaucoup des chansons, mais celle-là tourne encore dans ma tête comme elle a commencé à le faire y’a 35 ans, comme elle le fera problement jusqu’au bout…
Il était libre Hervé Cristiani. Où donc est-il allé ce 16 juillet ? Dans un pays de liberté j’espère. Sa chanson aurait été reprise par les manifestants lors de la chute du régime Ceaușescu en Roumanie. Hervé Cristiani raconte avoir été réveillé en pleine nuit par l’appel téléphonique d’un journaliste qui désirait lui faire entendre en direct sa chanson chantée par les manifestants.

CONTORSIONS ET CON-TORSIONNISTES

c_doug_jones

Très très marrant les contorsions de la cellule de com de CE en veille permanente sur calédosphère. Comment dire du mal de Brot sans dire du mal de Brot ?!

« Bon… allez… Point 1 : vous pouvez dire qu’il a fait des choses pour la NC, qu’il leur a dit le PG, ajoutez que c’est un homme qui a le sens de la république, ça mange pas d’pain, mais pas trop non plus, un bon gaulliste, oui c’est ça, et puis que c’est la faute à Frogier si on l’a viré. Mais surtout, point 2, qu’il ajoute le président, continuez en disant que « la page est tournée », que maintenant faut avancer. Z’avez qu’à dire qu’il ferait un bon député, qu’il a qu’à faire de la politique, voilà, ok ? »

Les Omega, Ulk, Sagamore, Libertad, Caton, Eric et autres Mimine de Voh, ils ont essayé un peu, sans trop de cœur à l’ouvrage… Mais un qu’est bon là-dessus c’est le Floyd, Larbin d’Argent et Tordu d’Or. S’il a pas rabaché 20 fois qu’il devrait se présenter à la Chambre le Jean-Jacques, il l’a pas dit une fois ! Il est payé à la répétition ?

À CE, on aime Brot, un peu, pas du tout, on fait semblant beaucoup surtout, et on l’avait déjà enterré en avril, et même un peu poussé dans la tombe, avec un p’tit coup d’Christnacht dans le dos…

Adieu l’artiste

UN REPORTAGE COMPLÈTEMENT À CHARGE

info_soir-660

Un reportage odieux, une entreprise de démolition intégrale et rageuse contre le préfet Jean-Jacques Brot ce soir au JT d’NC1ère. Tous les ragots de Pitoiset et Wery sont repris, toutes les affirmations et accusations gratuites de Christnacht sont assénées, toutes les inventions de l’UC sont répétés, et tout ça sous forme de compte-rendu objectif, de paroles d’évangile. Vomitif !
Et aucune interrogation, aucune analyse, aucun témoignage opposé quant à la démarche de ce Haut-Commissaire. RFO c’est désormais à la fois Valls1ère, Pau1ère, Christnacht1ère, Wery1ère, et UC1ère. Un bouquet !

LA POSITION SUR LES MISSIONNAIRES

FOCUS11-273x175

Les positions de la classe politique sur les missionnaires Chtistnacht et Merle, sur la nomination de Bouvier et sur le massacre de Brot se suivent mais ne se ressemblent pas toutes. En effet, après les propos corrects et pertinents deGrégoire Bernut au nom du FPU, on a eu ce soir au JT l’obscène satisfaction de Yanno et de Gomès qui « se félicitaient » de tout ça, sans trop s’en faire pour le sort du préfet Brot, qui a tant œuvré pour les Calédoniens et pour la transparence de leur avenir, mais qui risque fort, en plus de son limogeage, de subir la vindicte du gouvernement central : pas de poste, mise à pied, révocation, privation des droits à pension ?

Contents contents contents le député et son protégé Gaël Yanno , qu’il a imposé au Congrès. Les 2 Sonia, Backes et Lagarde, ne sont cependant pas trop sur la même longueur d’onde que les 2 politicards.

Ils se regardent comment dans la glace le matin les petits soldats de CE et l’UCF ?

SERIAL KILLERS ?

canala

Finalement il semblerait que ce soit encore la bande de Canala, surnommée Mister Beef Band’s, qui aurait eu aussi la peau de Jean-Jacques Brot. Le préfet (à droite sur la photo) n’a pas souhaité répondre à nos questions et n’a ni confirmé ni infirmé.

D’ARGENLIEU ET SAUTOT LE RETOUR ?

2963

(wiki)

« Il (Sautot) est le premier gouverneur de l’Empire colonial français à rallier la France libre du général de Gaulle, dès le 20 juillet 1940. Le 23 août, un télégramme du général de Gaulle lui ordonne de se rendre à Nouméa pour s’assurer du ralliement de la Nouvelle-Calédonie et, devant les hésitations du gouverneur Pélicier, il est nommé par la France libre pour le remplacer le 13 septembre comme gouverneur et Haut-commissaire pour l’Océan Pacifique, tandis que Vichy envoie le lieutenant-colonel Denis le 4 septembre. Finalement, un soulèvement de la population néo-calédonienne le 19 septembre (mené par le Comité De Gaulle local de Raymond Pognon), jour où Sautot arrive en Nouvelle-Calédonie, assure le ralliement définitif de la Nouvelle-Calédonie à la France libre.

Gouverneur de la Nouvelle Calédonie
Henri Sautot a alors la tâche d’assurer la défense du nouveau Territoire dont il a la charge et qui vient donc de rentrer à nouveau dans la Seconde Guerre mondiale. Membre à partir d’octobre 1940 du Conseil de défense de l’Empire et fait Compagnon de la Libération par décret du 1er août 1941, il signe un accord avec l’Australie, au nom de la France libre, en avril 1941, par lequel les Alliés s’engagent à assurer la défense des territoires français du Pacifique, et ressuscite le Bataillon du Pacifique qui part combattre en Afrique du Nord (notamment à Bir Hakeim en mai-juin 1942) puis en Europe (en Italie et en France). Le gouverneur Sautot acquiert rapidement une forte popularité auprès de la population européenne de l’archipel, et cela malgré les mesures d’urgences qu’il prend, comme la suppression (provisoire) du conseil général élu qu’il remplace pendant quelque temps par un Conseil d’administration nommé.

Des dissensions ayant vu jour entre les administrations coloniales du Pacifique et Londres, le général de Gaulle décide d’envoyer un fidèle, le capitaine de vaisseau Georges Thierry d’Argenlieu, qu’il nomme comme Haut-commissaire de la France libre pour l’Océan Pacifique avec les pleins pouvoirs civils et militaires en juillet 1941. Ce dernier et Sautot ne s’entendent guère, s’opposant notamment sur l’attitude à adopter vis-à-vis des Alliés américains, Sautot étant favorable à l’intervention de l’armée américaine en Nouvelle-Calédonie quand d’Argenlieu y émet de profondes réserves. Finalement, le Comité national français accepte que le territoire calédonien serve de base arrière à l’armée américaine dans le Pacifique et les premières troupes, baptisées « Poppy Force » et commandées par le général Alexander Patch, débarquent le 12 mars 1942 à Nouméa.

La rupture entre d’Argenlieu et Sautot est bientôt totale. Le premier fait placer le second sous surveillance, avant d’obtenir, le 5 mai 1942, qu’il soit appelé à Londres par les autorités de la France libre. Il est alors embarqué d’autorité sur ordre du capitaine d’Argenlieu sur l’aviso Chevreuil et débarqué en Nouvelle-Zélande. Dans le même temps, il est condamné à mort par contumace par le tribunal militaire de Saïgon, dépendant du gouvernement de Vichy, pour avoir « livré un territoire français [la Nouvelle-Calédonie] à une puissance étrangère [en référence à la présence de l’armée américaine] ». Ce jugement n’est cassé que par un arrêt du 9 mars 1949 à la chambre de révision de la Cour d’appel de Saïgon.

Il est remplacé, comme gouverneur de Nouvelle-Calédonie, par Auguste Montchamp. Celui-ci, ainsi que d’Argenlieu, se heurtent alors à une profonde opposition de la population locale, fortement attachée à Sautot : le conseil général adopte une attitude d’opposition systématique aux décisions du gouverneur Montchamp. Finalement, Henri Sautot est embarqué d’autorité sur ordre de Thierry d’Argenlieu. Finalement, la menace japonaise (dont l’avancée dans le Pacifique n’est stoppée qu’à la Bataille de la mer de Corail de mai 1942) contribue à ramener la paix civile dans le territoire. »

FATALISME ou LA LARMICHETTE DE DUNOYER

c-etait-ecrit

« La nomination de Vincent BOUVIER en remplacement de Jean-Jacques BROT a été décidé ce matin en conseil des ministres. C’était malheureusement prévisible mais n’en reste pas moins une triste nouvelle pour la défense des intérêts des calédoniens et des valeurs de la République. » PhilDu

À l’image et au diapason de son mentor député l’autre soir au JT, Philippe Dunoyers’est fendu d’un simulacre de compassion et a versé une larmichette sur le sort de Jean-Jacques Brot. « C’est comme ça, c’est la vie, on n’y peut rien, c’est plus fort que nous, la vie la mort la nature, ça nous dépasse, oui c’est bête, c’est dommage, on est peu de chose quand même, ma pauv’ dame ! »

Pitié Sonia Lagarde ! Reste à l’Assemblée Nationale, ne laisse pas ça s’installer à ta place ! On sait que c’est Gomès qui a imposé et installé Gaël Yanno au Congrès pour ne pas avoir une Sonia Backes, plus volontaire aussi, dans les pattes. Il fait le vide autour de lui pour le meubler d’hologrammes. Ne lui fais pas le plaisir de dégager l’espace que tu occupes si bien !

LA FINC, L’INDUSTRIE AU GRAND CŒUR…

FINC

… nous serine NC radio tous les midis après le sublime jeu du Dé-Départ doté de saucissons en guise de lots. Cette déclaration des bricoleurs aux marchés protégés se fait la main sur le cœur, à la place du portefeuille… en forme de cœur. Quels sentimentaux ces entrepreneurs locaux !…

TWEET TWEET !!!

tweeter-bird

  • Retweeted Dominique Bussereau (@Dbussereau):

    Nouvelle-Calédonie Le Gouvernement commet une faute en confiant une mission à Messieurs Christnach et Merle dont la neutralité est connue!

     

     

  • Retweeted Madame Montravel (@MadameMontravel):

    Ah si, le JT nous a appris que JJ Brot aurait osé insulter des élus calédoniens.

    Définitivement un type bien ce monsieur.

  • Retweeted Madame Montravel (@MadameMontravel):

    Sylvie Robineau directrice de cabinet d’Harold Martin à Paita. Notre classe politique c’est un Titanic dans lequel tout le monde survit.