LES INTERNAUTES CALÉDONIENS SE FONT TRAITER DE GOINFRES

39705497_p

Les « acteurs de l’Internet » en Nouvelle-Calédonie y vont un peu fort. Pour masquer leur incurie et leur incapacité à anticiper les besoins du Net calédonien, ils nous insultent en nous traitant de « goinfres de l’Internet », à partir de quelques gigas chargés ou visionnés, autrement dit nous tous, nous leurs clients, nous qui les engraissons depuis des lustres, nous qu’ils ont méprisés au bénéfice des dividendes qu’ils ont préféré dégager plutôt que d’investir.

Trois opérateurs pour le téléphone et pour l’Internet en métropole. Monopole tenace de l’OPT ici. Ah elles sont belles les jérémiades de CE contre les monopoles !… Pourquoi une des très grosses boites de la place (l’eau, le courant électrique, le BTP, Suez…) ne se lance-t-elle pas dans le secteur, par cable ou satellites ? Pourquoi cette ouverture est-elle bloquée, comme pour le transport aérien ? C’est là qu’on attendrait les « politiques », s’ils méritaient le nom de politiques, et non celui de laquais du patronat et du capital.

Et beaucoup d’Internautes téléchargent légalement et en payant livres, films, musiques, applications etc… sur Itunes, sur Ibooks, App Stores. Ce sont des « goinfres » ?! Un des participants à ce fameux carrefour a répété à l’envi les termes de « téléchargement », de « télécharger » et de « goinfres », copieusement relayé par les médias pendant tout le week-end, et aujourd’hui encore, associant vicieusement ainsi les internautes à des pirates et à des escrocs. C’est pourri, et injurieux. Ce type et ses acolytes doivent des excuses à tous ceux qui l’engraissent.