TANT PIS POUR LE SUD

sud

Vendredi 4 juillet, les manifestants du Mont-Dore Sud qui ont marché en ville et dont on ne peut pas contester la légitimité et la bonne volonté, n’ont pas récolté ce qu’ils avaient semé. Victimes par milliers de la délinquance chronique et de la criminalité endémique à Saint-Louis, ils se sont vu offrir le même jour une demi-heure d’audience par le président de la Province Sud Philippe Michel et une proposition révolutionnaire par le maire de la ville Éric Gay.

Le premier, après avoir balayé d’un revers de main la prolongation de la VDE sur la mer jusqu’à La Coulée, alors que cela avait été promis x fois par son parti durant les dernières campagnes, a évoqué le bon vieux copil de la tribu et le défrichage des abords de la route de Saint-Louis où les caillasseurs et les tireurs ont coutume de se cacher. Génial ! Philippe Michel aurait même pu offrir deux débroussailleuses Efco aux représentants de cette marche reçus dans son bureau au nom de la collectivité, avec autocollants portant le mythique slogan de Cynthia désormais repris par CE : La Province Sud agit pour vous !

Quant au premier édile de la commune du Mont-Dore il est revenu de France avec dans sa musette la recette miracle contre les maux des Montdoriens, la panacée contre la haine et les actes de guerre récurrents visant les usagers de la Route du Sud : un plan d’insertion des jeunes !…

Bon… 30 ans que ça dure, c’est reparti pour 30 ans. Merci Philippe, merci Éric, votre gouvernance solidaire et votre empathie à notre égard sont touchantes et font chaud au cœur… Encore une démonstration de l’implication des politiques et de la politique calédonienne dans les vrais problèmes des Calédoniens. Et tant pis pour le Sud…