LONGS À LA DÉTENTE

longs

La fuite d’acide à Goro s’est produite le mercredi 7 mai 2014. Quelques dizaines de poissons morts, dissipation très rapide des effets de l’acide sur l’environnement. Quelques jours pour que « des gens bien intentionnés » fassent monter la mayonnaise et hop 2 semaines de chienlit sur le site de l’usine et sur la Route du Sud et en particulier dans le tunnel de l’angoisse qui traverse Saint-Louis. Du 11 au 23 mai, 2 semaines de bordel bleu sur la route et d’actions violentes sur Goro. Feux, accumulation de pneus, gravats, branchages, attroupements sur la RT2. Gymkhanas entre les obstacles, entre les menaces, ralentissements et arrêts imposés pour accepter des tracts, passage des véhicules au bord des brasiers brûlants, caillassages la nuit, insultes diverses, éléments avinés vautrés sur la chaussées ou moulinant des bras, pendant 2 semaines, du 11 au 23 mai.

Et pendant 2 semaines, du 11 au 23 mai, gendarmes néant, policiers néant, autorités néant, interventions politiques néant, enquêtes et informations par la presse néant.
Vendredi 23 mai encore, vers 20h, alors qu’une dizaine de foyers flambent tout le long de la RT2, et que des bandes de saoulards menacent les usagers au passage, des dizaines de gendarmes sont postés et groupés bien loin de tout ça au rond-point de Pont-des-Français, au rond-point de Yahoué et au rond-point d’Auteuil. Pourquoi ??? Pour contrôler les papiers de paisibles automobilistes !!!

De qui se moque-t-on ? Pourquoi ne pas avoir fait cesser cette pagaille agressive dès le début, pendant ces 2 semaines, du 11 au 23 mai. Pourquoi ne pas en avoir parlé ? Pourquoi avoir mis le Mont-Dore sous l’étouffoir médiatique et politique ? Pouquoi l’omerta de la télé-radio d’État ? Pourquoi avoir attendu l’exaspération de la rage et de la haine? Pourquoi avoir attendu les dégâts gigantesques ? Pourquoi avoir attendu les coups de feu potentiellement mortels pour se bouger le derrière et intervenir dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 ? Pourquoi avoir remplacé cette intervention précoce et ferme par tous ces cinémas imbéciles où les autorités légitimes vont palabrer respectueusement avec des criminels et se coucher devant des délinquants comprenant 4 évadés du Camp Est, voleur d’armes militaires, dont tout le monde sait qu’ils sont protégés à Saint-Louis, qu’ils participent aux événements et aux exactions et qu’aucune force de l’ordre n’ose aller les chercher là où ils sont depuis des mois ?

Comment réparer l’irréparable maintenant ? Comment retirer à la population ce dégoût et cette conviction que certains peuvent tout faire contre les gens et les biens publics, peuvent détruire 3 à 4 milliards de biens privés, impunément, sans qu’on leur demande jamais aucune réparation ni aucune excuse ? Comment ne pas sentir viscéralement qu’on nous prend pour des abrutis en mettant dans le plateau de la balance 100 poissons crevés et dans l’autre des milliards de dégâts, 4000 travailleurs mis au chômages et 10 000 Montdoriens pris en otages, tout en nous assurant que c’est juste et que la balance est coutumièrement équilibrée ?! Comment dissiper cette évidence que le destin commun est une foutaise ???!!!