APRÈS LES PROVINCIALES 2014, LA SITUATION EN 5 POINTS

loupe-peripeties-infirmiere

1) Il y a union des loyalistes en Province Sud (33 sur 33) et il y aura union des loyalistes au Congrès et au Gouvernement. C’est pas plus mal, vu que rien ne distingue ces partis, vu qu’ils ont tous des providers patronaux (MEDEF, CGPME, FINC, CCI, Leroux, Lafleur…) et qu’ils ne suivent tous que cette logique industrielle, commerciale et financière, vu que le peuple l’a voulu, vu que CE a complètement renoncé ou échoué dans l’ambition populaire et progressiste initiale, vu que si même si c’est pas l’idéal c’est mieux que Kanaky, vu que ça nous épargnera les stupides joutes des yannistes, des gomésiens et des Rumpistes entre eux.

2) Il y a union un peu moins finalisée mais bien avancée quand même entre les indépendantistes, liste unitaire au Sud, votes unanimes aux élections des présidents pour Hnepeune aux Îles et pour Néaoutyine au Nord. La friction ne vient que du cas Tyuiénon qui est un vrai cas.

3) Les 3 blocs sont donc quasiment complètement reformés et il faudra éviter tout manichéisme simpliste diabolisant l’un ou l’autre, le boc loyaliste n’étant ni saint ni maudit mais traînant son lot de gamelles et de boulets, à commencer par son asservissement à l’argent et son défaut complet d’idéal, le bloc indépendantiste n’étant ni pire ni meilleur globalement, et étant handicapé aussi par des dossiers noirs et des déficiences, à commencer par les freins et le lest coutumiers.

4) Les citoyens vont devoir rester extrêmement vigilants sur le comportement de ces deux blocs et leur demander des comptes hardiment (les politiques étant en principe l’émanation du peuple et non l’inverse) : qui dans l’alliance loyaliste mettra le premier coup de canif dans le contrat de mariage (first cut is the deepest…) ? qui dans le FLNKS ouvrira des hostilités à l’encontre des loyalistes contraires à l’esprit et aux règles des Accords (radiations, plainte contre Brot…), Qui ? Quand ? Où ? Comment ?

5) Les trois référendums auront bien lieu comme prévu dans l’Accord, entre cette mandature et la prochaine, qui sera bien mise en place elle aussi, puisqu’il n’y a pas de majorité possible des 3 cinquièmes au Congrès pour charcuter le déroulé prévu et voté par les Calédoniens, puisque les 3 partis loyalistes ont ravalé leurs solutions indigestes (éclairage, 3ème accord, fédéralisme), puisque les indépendantistes n’en voulaient pas, « puisque c’est ainsi nous reviendrons lundi » en 2018 pour voter !

Donc attention les Calédoniens ! À vos loupes et à vos téléscopes, demandez des comptes ! Alarme citoyens !… si le patronat abuse trop (pléonasme), si un leader loyaliste se prend la grosse tête et prépare un coup tordu, si le FLN veut brûler des étapes, et des pneus, et des voitures, et des usines… par la même occasion !