TRACFIN TRAQUE PLUTÔT GROSSIÈREMENT ou UNE LANGUE DE BOIS BIEN BLANCHIE

langue-de-bois-miniature

Jean-Baptiste Carpentier, le directeur de TRACFIN (Traitement du renseignement et d’action contre les circuits financiers clandestins) en visite dans notre beau et prospère archipel nous a offert quelques musts en matière de langue de bois.

À la question des Nouvelles (LNC) sur la mauvaise coopération entre les banques de NC et Tracfin, notre Jean-Baptiste de répondre benoitement : « Non, absolument pas. Mais il fallait venir pour tenir compte des particularismes locaux et, parfois, d’un déficit de compréhension de certains partenaires qui sont liés au dispositif. »

Fuites d’argent ? Corruption ? Fraude fiscale ? Blanchiment ? Complicité bancaire ? NON NON NON !!! Juste des particularismes locaux et un déficit de compréhension de certains partenaires qui sont liés au dispositif. Ah bon !!! Oufff !

Si la Nouvelle-Calédonie est un « point noir » de la France ? Mais non ! La France n’est pas trop pourrie, or « La Nouvelle-Calédonie fait partie de la France » (mais ouiii !) donc la NC n’est pas plus pourrie que ça… (le syllogisme à la Tracfin). La preuve : « … dans le cas des territoires ultramarins … travail positif. » Ah bah oui « Rien n’est forcément parfait , mais non : « la Nouvelle-Calédonie n’est pas le point noir de la France en matière de blanchiment d’argent ». Les gigantesques et souterrains mouvements de pognon en NC ? Juste du « pas encore parfait ». Ben oui, on n’est pas des saints…

La quasi absence de signalements du mouvements de thune douteux et suspects (par les banques, par les juges) est à « relativiser », ce néant bienveillant doit être « rapporté au nombre d’habitants ». « On reste dans les clous » qu’il ajoute le Carpentier. Ben oui, faut clouer personne au pilori pour rester dans les clous…

LNC insiste un peu lourdement, après cette forêt dense de langues de bois : « Il n’y a donc pas plus de blanchiment ici qu’ailleurs ». Alors là attention ! La best réplique : « Je ne vous répondrai pas de façon aussi catégorique… la France fait partie des bons élèves et la Nouvelle-Calédonie ne déroge pas à la règle. » Une mignonne petite classe de cours préparatoire finalement la NC, avec juste quelques petites têtes dures, « pas parfaires ». Un cours préparatoire à tous les trafics ?

Et cerise sur le gâteau de la phynance calédonienne si sage : « – Quel bilan retenez-vous de cette série de réunion ? – Il est encore difficile de faire le bilan. Mais ce que je retiens, c’est une écoute attentive de la part de nos partenaires. » Ouais… genre attentivement silencieux les banquiers, face au zore, mode « Cause toujours ».

Sacré Jean-Baptiste, les chers Maritie et Gilbert Carpentier seraient encore de ce monde, il n’est pas douteux qu’ils inviteraient cousin Jean-Baptiste dans une Grande Farandole, dans un JB-Show et dans un Top à Tracfin !