« LA MONTAGNE A ACCOUCHÉ D’UNE SOURIS » versus « ACTER DE RÉELLES AVANCÉES »

pd

***

sb

Dans la classe politique locale, Philippe Dunoyer c’est le premier en math et le fayot universel de la classe. Sonia Backes c’est la fille à lunettes râleuse avec des couettes et la déléguée des élèves.

Fayot Philippe c’est le chouchou du professeur principal, il répète tout ce qu’il dit, les accords unanimes, la qualité des rapports, pas d’opposition, des discussions à poursuivre, des échanges, de réelles avancées, et il nous dit toujours que tout va bien dans le collège.

La déléguée Sonia elle est jamais contente, elle rouspète tout le temps, elle s’entend jamais avec les profs, surtout les hommes, elle a son caractère, elle dit toujours à ses copines qu’il faut résister et pas avoir peur des montagnes et des souris, elles comprennent pas toujours.

Pourtant Philippe et Sonia ils ont été dans la même école avant, et même qu’ils jouaient souvent ensemble dans la cour, mais maintenant c’est fini, ils s’aiment plus du tout

LE RETOUR DES EXPERTS

exp
 
Alors comme ça les ringards politiques parisiens sur le retour bombardés experts sont de retour en Calédonaky et ils vont encore revenir nous donner des leçons de convergences et de valeurs océaniennes et des recettes de ragout FLN et de petite nation souveraine. Ils vont revenir nous prémâcher une charte comme si on était des oisillons à gaver avec leur sale pâtée jusqu’à ce qu’on en chie le préambule de constitution kanaky que Valls, Lataste et Christnacht appellent de leurs vœux.
 
Mais on n’a pas besoin de ça, on n’a pas besoin d’eux, pas besoin de ces experts à la manque et de leurs valets politicards locaux qui veulent nous voler la parole et le référendum. On a juste besoin d’un vote pour dire oui ou non à l’indépendance. On a juste besoin de partis locaux et de leaders locaux partisans du oui ou du non, qui fassent de l’information et des meetings pour convaincre les Calédoniens du oui ou du non.
 
Mais vous en connaissez beaucoup des partis et leaders qui font campagne pour le non à kanaky ? J’en connais surtout qui disent non mais oui à kanaky et qui font campagne pour le drapeau kanaky et pour 90% de convergences avec kanaky… pendant que les partisans du oui à kanaky, eux, excluent d’avance toute hypothèse de non à l’indépendance et lancent déjà une guerre civile préventive.
 
Pas besoin d’être expert pour observer ça. Pas besoin d’experts pour occulter ça.