LA PROVINCE NORPOTOIR

depocielquatreprovgoronea

Un reportage riche et courageux ce soir sur NC1, pour une fois : le dépotoir sauvage et préhistorique de Voh, Koné Pouembout, Poya qui empeste toute la zone et toutes les résidences limitrophes et qui n’a rien à envier aux dépotoirs géants de Delhi ou à la la «Smokey Mountain» de Manille.
On peut être blasé devant la cascade de faillites et d’échecs que les décideurs calédoniens ont le génie de faire couler dans notre archipel encore plus fort que les grandes eaux de Versailles, j’ai quand même été révulsé par les images odieuses et les interviews grotesques de cette bonne enquête.

D’un côté une catastrophe écologique et sanitaire qui dure depuis des années et des années, puanteur, pollution, métaux lourds, infiltrations, risques graves de maladies, paysage défiguré. De l’autre l’incurie, l’incompétence et l’impuissance du SIVOM, l’incurie, l’incompétence et l’impuissance du maire de Koné qui nous parle tranquilou « d’erreurs de jeunesse », une jeunesse qui dure et qui est montée en graine quand même, l’incurie, l’incompétence et l’impuissance de la Province Nord qui se fout totalement de la santé comme elle se fout totalement des tribus sans eau actuellement, et cette dame Néaoutyine, tiens, dans son joli bureau, sans odeur et avec eau, au titre ronflant de gestionnaire des déchets et du développement durable, qui renvoie la balle, ou boule puante, au SIVOM, ou aux maires, ou on sait plus, mais mais qui la rejette plus vite qu’un envol de mouches sur un dépotoir en PN.

Odieux ! Et on ne sait ce qui est le plus insupportable : l’inaction de tous ces acteurs embauchés par copinage, népotisme ou récompense politique, le silence absolu de Martine Cornaille et d’EPLP qui en font des tonnes quand un arbuste est menacé au rond-point ou au pont de Mageco mais qui se taisent sur ce dossier scandaleux, le gaspillage de nos impôts du Sud qui arrosent pour rien cette province depuis des lustres, le spectacle d’une république bananière en marche et en régression, comparable à pas mal de « paradis » du tiers-mode devenu indépendant, chronique d’un vanuatisation annoncée du pays ?

Tout ça à la fois !

BRÈVES ET TWEETS D’OCTOBRE 2016

breves

***

BAVURE ?

– S’agit-il d’une bavure ? demande deux fois le journaliste.
Il ne répondra pas.

L’image contient peut-être : 1 personne

***

QUESTIONS TOTALEMENT IDIOTES

1 – La nuée des complices envolés de la camionnette de Paddock Creek sera-t-elle recherchée, interpellée, jugée ?
2 – Les poseurs de barrages, incendiaires et tireurs de coups de feu sur les gendarmes et les civils à Saint-Louis seront-ils recherchés, interpellés, jugés ?
3 – Les complices ayant caché et protégé l’évadé Decoiré pendant presque deux ans seront-ils recherchés, interpellés, jugés ?
4 – Les incendiaires de l’entreprise Bocquet à La Coulée seront-ils recherchés, interpellés, jugés ?
5 – Les poseurs de barrages, incendiaires et tireurs de coups de feu sur les gendarmes et les civils à La Tamoa seront-ils recherchés, interpellés, jugés ?
6 – Les armes à feu continueront-elles à pulluler à saint-Louis ou seront-elles saisies ?
7 – Les gendarmes pourront-ils entrer dans Saint-Louis pour y enquêter et y procéder aux saisies et interpellations nécessaires ?

L’image contient peut-être : texte

***

Et ça continue encore et encore
C’est que le début d’accord, d’accord…
Et ça continue encore et encore
C’est que le début MontDore, MontDore..

5 h ·

Saint Louis : Un nouvel incendie sur la zone comprise entre les 2 barrages de Thabor et du rond point de la Coulée. Il s’agit d’une entreprise de matériaux de construction qui avait été déjà victime d’un vol hier (notamment une pelle-rétro). Selon des témoins, le feu aurait été mis vers 12 h 30 par 8 jeunes cagoulés. (Images Sylvie Hmeun)

PARLEZ-MOI DE DESTIN COMMUN ET J’VOUS FOUS…

Si vous y tenez tant parlez-moi des affaires publiques
Encor que ce sujet me rende un peu mélancolique
Parlez-m’en toujours je n’vous en tiendrai pas rigueur
Parlez-moi de destin commun et j’vous fous mon poing sur la gueule
Sauf le respect que je vous dois

***

TOUT VA TRÈS BIEN…

C’est un peu Dormez en paix braves gens et À part ça tout va très bien madame ma marquise ce communiqué, non ?

L’image contient peut-être : texte

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 26 s il y a 27 secondes

#NouvelleCalédonie Mais poussez pas sur le ponton ! On a dit « Les malades, les femmes et les enfants d’abord » pour évacuer le Sud-Mont-Dore.

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.

***

On fait ronfler les moteurs, on accélère, on fonce, la gendarmerie laisse complaisamment filmer tout ça par NCTV… Ça sent grave l’opération de com. Dommage que tout ce cinéma ait attendu deux jours que l’entreprise Bocquet soit brûlée…

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Les animateurs de Saint-Louis veulent juste battre le record des 35 heures de connerie d’Hanouna à l’antenne. Mais eux, 35, c’est en années.

L’image contient peut-être : feu, plein air, une personne ou plus et nourriture

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 17 s il y a 18 secondes

Robot-discuteur de 6ème génération, de la série MecDici, Eric3009X46, 96 heures d’autonomie de discussion garantie, made in Boulari.

L’image contient peut-être : 1 personne

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 17 s il y a 17 secondes

Envie de faire aussi payer mes tweets de détente pour déstresser au prix des navettes privées du #MtDore : 800, 1000 ou 1500 F le tweet ?

L’image contient peut-être : 1 personne

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 5 s il y a 6 secondes

On disait Long comme un jour sans pain, ou Long comme le bras. On dira maintenant Long comme une discussion à la mairie Mont-Dore.

L’image contient peut-être : texte

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Les navettes du MtDore à 100, 200, 500, 800, 1000 ou 1500 F, offrent-elles un abonnement et des tarifs fidélité pour les crises à venir ?

L’image contient peut-être : océan, ciel, plein air, eau et nature
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 23 s il y a 24 secondes

NOUVEAU !!! La régate des touques a été avancée et se déroule entre le ponton de Vallon-Dore et celui de Boulari jusqu’à dimanche prochain !

L’image contient peut-être : texte
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 32 s il y a 32 secondes

L’État aurait prévu de démanteler la jungle de StLouis et de mettre 40 personnes à Tuband, 40 à Uémo, 60 à Tina golf, 100 à Val Plaisance…

L’image contient peut-être : 2 personnes , plein air

***

UNE VILLE PRISE EN OTAGE : SURTOUT NE RIEN FAIRE

Les mots sont éloquents : « une phase de négociations susceptible de durer » ; ne pas « passer à un stade supérieur » ; « une première étape de médiation » ; « forme de dialogue, d’apaisement » ; « sur un temps assez conséquent ».

« Les choses se régleront » ? Ah c’est sûr elles se règleront, comme elles se règlent depuis 30 ans, dans la plus totale impunité.

« Il faut laisser cette discussion se faire » ? Ah ça c’est sûr aussi, puisqu’il faut laisser tout « se faire » dans cette zone de non-droit.

« C’est une situation très complexe suivie qui préoccupe au niveau national » ?Et elle préoccupe pas surtout les Montdoriens ta situation truffe ?!

Mais plutôt que de laisser pourrir la situation et souffrir les gens du Mont-Dore, si on commençait par ratisser toute la tribu et par ramasser toutes les armes, toutes. Non ? Une idée comme ça. Quoi ? Les gens ne seraient pas d’accord ? Mais je croyais que ces gens étaient les premiers embêtés par « cette petite poignée de délinquants à la dérive » !… Même que Gomès l’a répété encore ce soir… On m’aurait pas tout dit alors !…

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.

***

***

***

BONIMENTEUR PREMIER

… a osé nous ressortir ce soir ses boniments sur les milliards de convergences que les uns et les autres ont entre eux en Calédonie contre une ou deux malheureuses divergences alors que le Mont-Dore est en état d’insurrection. Il a osé nous ressortir les éternelles salades du RUMP sur la malheureuse petite poignée de garnement qui embêtent le Mont-Dore à commencer par les braves gens de la tribu. Il a osé nous annoncer que tous les natifs pourraient voter au référendum, juste inscrits par la volonté du saint esprit, à la différence de ces sales zoreilles de non natifs. Il a osé nous annoncer que sa vérité est tellement vraie qu’il lui faudra une prime majoritaire au Congrès et au Gouvernement pour que lui et son parti aient encore plus raison et surtout raison de ceux qui ne croient pas en sa vérité.
Fallait oser…

L’image contient peut-être : 1 personne , lunettes_soleil, lunettes et gros plan
***

Losservatore Caledo

6 min ·

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Envie de pousser le déchirant coup de gueule des MtDoriens depuis 30 ans : « C’EST DU GRAND N’IMPORTE QUOI, ON VA ALLER OÙ COMME ÇA ???!!! ».

Aucun texte alternatif disponible.

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 6 s il y a 6 secondes

À court d’idées, Gay, Lataste et Germain songent à faire revenir la Mission du Dialogue à Saint-Louis. Quelqu’un a leurs numéros ?

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 11 s il y a 12 secondes

Marriott songe à ouvrir un hôtel de 2000 chambres à Saint-Michel et un autre à La Coulée. Les pourparlers avec Saint-Louis ont commencé…

L’image contient peut-être : ciel, plein air et une personne ou plus

***

(InfoRoute MtDore facilite les rencontres et la romance… 🙂 )

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 10 s il y a 11 secondes

Si tu es blonde à forte poitrine et bloquée par Saint-Louis je peux te proposer une chambre et un bon lit pour t’éviter de dormir en voiture…

L’image contient peut-être : 1 personne

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Les nouveaux mariés au MtDore recevront du maire : un pneumatique 2 places, 1 gilet pare-balles et 1 de sauvetage, une carte de la baie.

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 29 s il y a 30 secondes

Navettes maritimes payantes au #MontDore : pendant la guerre les affaires continuent… 🙁

L’image contient peut-être : oiseau, ciel, plein air et nature
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 27 sil y a 28 secondes

Le maire du MtDore demande aux MtDoriens de patienter et de comprendre qu’on les emprisonne. T’inquiète Eric, ça fait 30 ans qu’on patiente.

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Armuriers, loueurs de bateaux, vendeurs d’immobilier en Thaïlande et gérants d’Info Route MtDore vivent un intense coup de feu commercial.

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 15 sil y a 15 secondes

Pour le MtDore Sonia Lagarde aurait proposé à Eric Gay sa recette magique des « Dimanches en modes doux » qui ont fait leurs preuves à Nouméa.

L’image contient peut-être : ciel, nuage, texte et plein air
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 11 s il y a 11 secondes

Passer la tribu au peigne fin pour y saisir les armes c’est impossible car on n’a pas de peigne ou car le député en refuse la limitation ?

Aucun texte alternatif disponible.

***

LE MIAULEMENT DES POLITICIENNES

Les minettes de luxe de la politique viennent nous miauler « Soutien aux Mont-Doriens » et « Courage à nos amis », de loin, de très loin, du fond de leur triangle d’or. À peine démago, à peine électoraliste leur chanson, et toujours sur ce même air de l’hypocrisie masquant l’indifférence et l’incurie, comme lors de cet abandon des zoreilles au profit des natifs qu’elles ont validé avant de faire semblant d’aller au « recours » des bannis métros des listes électorales.

Votre parti n’a jamais rien foutu pour nous au Mont-Dore, donnant davantage dans le déni de réalité et la complicité que dans le « soutien ». Alors c’est bon si vous fermez vot’ gueule aujourd’hui !
Vos ritournelles geignardes sur nos malheurs, vous savez où vous pouvez vous les mettre ?

L’image contient peut-être : chat
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Il suffit de prendre Plum, Goro, Yaté, Côte oubliée, Purina, Ouinné, Thio ou Tontouta par les crêtes, et puis Nouméa. C’est pas compliqué !

L’image contient peut-être : montagne, plein air et nature
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 9 s il y a 9 secondes

#NouvelleCalédonie La mairie du Mont-Dore organise une évacuation maritime vers Lampedusa pour ses ressortissants menacés par Saint-Louis.

L’image contient peut-être : océan, eau, plein air et nature
***

VU SUR LE NET, CHEZ UNE PAS NETTE

« Information à faire circuler. Courage à nos amis du Mont Dore et au Maire, Eric GAY qui gère du mieux possible cette situation difficile. »

Un moment de franche rigolade dans ces journées difficiles. Parce que ça fait plus de 30 ans que la bande du RPCR-RUMP-RÉP, qui gère sans partage ni discontinuité la commune du Mont-Dore, ignore et même nie la difficulté de ce cancer du milieu de la ville qui la coupe en deux. Et on ose appeler cette incurie devant les émeutes et cette collaboration avec les coupables, qui nous ont ruiné la sérénité et la qualité de vie ainsi que la valeur de notre foncier et de notre immobilier, « gèrer du mieux possible cette situation difficile. » !!!

L’image contient peut-être : plein air et nature
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

4 solutions : déplacer la tribu, déplacer la route de StLouis, déplacer les gens du MtDore, déplacer un expert. Solution n°4 depuis 40 ans.

L’image contient peut-être : une personne ou plus

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

La décote des maisons de MtDore Sud (décote StLouis) était de moins 50%. Leur cote actuelle est encore plus basse que celle de Hollande : 4%

Aucun texte alternatif disponible.

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 22 s il y a 22 secondes

Les habitants de Mossoul-D’or enfermés par les Saint-Daesh attendant en vain l’assaut des Peshmergas de l’État de Lataste depuis 40 ans.

L’image contient peut-être : ciel, nuage, montagne, océan, plein air, nature et eau
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 8 s il y a 9 secondes

#NouvelleCalédonie #MontDore #SaintLouis
On ne vole pas une camionnette à Paddock Creek sans casser des œufs…

Aucun texte alternatif disponible.
***

TITI ET GROS MOLLETS

Parce que Titi Fondere est un mec bien, parce que c’est un copain, parce que qu’il fait du vélo avec son cerveau, parce qu’il a gagné 2 tours avec ses mollets et rien qu’avec ses mollets, parce qu’il représente le Mont-Dore en bien alors qu’on a tant d’occasions d’en dire du mal…

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.

***

Quand un pays ne comprend pas que son classement de médaille d’or en alcoolisme, en cannabis, en obésité, en diabète, en accidentologie, en violence, en délinquance et en décrochage n’est pas un classement glorieux, on peut peut-être s’interroger sur son classement en puissance de compréhension…

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 7 s il y a 8 secondes

Quand le coutumier Wamytan demande à l’élu Brial de retourner chez lui à Wallis c’est un retour de coutume ou une coutume de retour ?

L’image contient peut-être : 1 personne , lunettes
***
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 1 min il y a 1 minute

Les maquereaux de la télé ne disent plus Ménagère de moins de 50 ans mais Femmes responsables des achats de moins de 50 ans : mêmes gourdes.

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 16 s il y a 16 secondes

#NouvelleCalédonie Solitude…

L’image contient peut-être : océan, une personne ou plus, plein air, eau et nature

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

L’État fait une coutume de dix millions à tous les clans bagarreurs de Kanaky. C’est qui qui paye qui paye ?

L’image contient peut-être : chaussures

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 1 min il y a 1 minute

La CCS de Calédonie Ensemble qui taxe les aides aux plus défavorisés c’est comme donner un billet de mille à un SDF en attendant la monnaie.

Aucun texte alternatif disponible.

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 25 s il y a 26 secondes

L’islam et la coutume kanaky it’s not for me, it’s not in my country.

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 28 s il y a 29 secondes

Le vélo délivre le pays du double boulet Tim-et-Délia cette semaine.Ça pourrait pas être le Tour de Calédonie toute l’année?Please @NC1ere !

L’image contient peut-être : 2 personnes
***

ARF ! ARF ! ARF !

L’image contient peut-être : une personne ou plus

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 18 s il y a 18 secondes

En #Calédonie, maintenant, même quand on paye pour aller à l’hôtel, on fait la coutume aussi…

L’image contient peut-être : 4 personnes

***

ONFRAY ET L’ÉCOLE

Au point 5 min 8 s de cette vidéo, le point de vue de Onfray sur la situation actuelle de l’école.

Michel Onfray — “Aujourd’hui à l’école, on apprend le tri des déchets ou la théorie du genre“

Actualité FR : Michel Onfray — “Aujourd’hui à l’école, on apprend le tri des déchets ou la théorie du genre“
youtube.com

***

Un peu d’amour dans ce monde de brutes… 🙂 Ce n’est pas moi qui le dit Losservatore Caledo, c’est la nature! !)

L’image contient peut-être : plante, fleur, arbre, nature et plein air
Losservatore Caledo
Losservatore Caledo Joli. Mais si c’est moi qui mets des photos comme ça un jour ici, stp, préviens ceux qui ont 15 fusils et 10 révolvers qu’il est temps de venir m’achever…
Christine Allix
Christine Allix ha ha ha De quoi sérieusement ternir ta mauvaise réputation! :=

ZEMMOUR, LE JOURNALISTE QUE LES JOURNALISTES VEULENT TUER

Une émission récente à écouter, d’abord pour le cas Zemmour qui illustre bien le délit d’opinion qui a été mis en place par les médias, les intellos et la caste politique, ensuite pour les primaires actuelles qui sont le thème de l’émission et illustre la dégénérescence de la démocratie et de la Cinquième République.

Part2 : https://youtu.be/0AkUxI45VsI zemmour & naulleau rentrée 2016 sur paris premiere Plus besoin de présenter le grand rendez-vous politique et polémique …
youtube.com
Losservatore Caledo

***

EN CALÉDONIE, À DÉFAUT D’IDÉES ET DE PÉTROLE, ON A DES DONNEURS DE LEÇONS

Bon ça y est, le David Battie il a fini sa ballade en brousse. On pouvait espérer avoir un peu la paix et que RFO nous lâche un peu avec les exploits du Superman local. Ben Nan, après le marcheur de fond on a le donneur de leçons. Jamais fini cassé. Et le héros nous apprend que « le pays est aussi beau dans les paysages que dans l’humain », qu’on a « la chance d’avoir une pluralité de communautés », qu’on « a des valeurs communes », « celles de l’effort, du dépassement de soi »… Euh… Non rien.

Il nous apprend aussi en nous engueulant qu’ on « se fait tout un monde de ce qu’on ne connaît pas alors qu’on ne devrait pas. » Et puis aussi qu’il faut toujours avoir sur soi « de quoi faire un petit geste » et toujours être plein de simplicité et d’humilité. Genre se faire livrer une petite quiche en hélicoptère par sa petite famille sur les crêtes ?…

L’image contient peut-être : 2 personnes , plein air, nature et texte

***

SÛREMENT ENCORE « UN CHEF D’ÉTABLISSEMENT QUI ÉNERVE LES ÉLÈVES » !!!

Probablement encore une proviseur qui devrait écouter le GPE de Calédonie, et « revoir sa façon de fonctionner », qui « sait pas faire », qui « énerve les parents », qui « énervent les élèves », qui « pointe les parents du doigt ».
Mais il a raison le GPE ! « je pense qu’il va y avoir la création d’un GPE là-bas sur place », à Tremblay comme à Dumbéa !

***

(Au cœur du débat, NC Radio, Angélique Souche, 9/9/16, La violence à l’école)

« Pour que le climat devienne serein il faut qu’il y ait quand même un certain nombre de chefs d’établissement qui revoient leur façon de fonctionner . Y’a des chefs d’établissement qui savent faire, y’en a qui ne savent pas faire. Y’en a qui énervent les parents, y’en a qui énervent les élèves, qui pointent les parents du doigt, et des fois les parents sont à deux doigts. Donc quand j’entends que c’est un fait isolé moi je peux vous dire qu’en Nouvelle-Calédonie on frôle la catastrophe quasiment toutes les semaines. Toutes les semaines ça peut arriver ça, c’qui s’est passé à Dumbéa-sur-Mer. D’ailleurs l’établissement de Dumbéa-sur-Mer nous on en entend parler depuis pas mal de temps et je pense qu’il va y avoir la création d’un GPE là-bas sur palace, parce que ça ne fonctionne pas du tout bien cet établissement. » GPE

Au total, une cinquantaine de jeunes seraient impliqués dans ces violents incidents qui ont eu lieu devant le lycée Hélène-Boucher de Tremblay-en-France.
lepoint.fr|Par Le Point, magazine

***

Je suis de bonne, bonne, bonne humeur ce matin
Y’a des matins comme ça
Pas de cris d’alcoolos, pas de coups de couteau
Que des taches de lumière, que le chant des oiseaux,
Pas de cris de moteurs, pas de coups de fusil
Que des taches de lumière, que le chant des oiseaux
Pas de cris de rapeurs, pas de coups de tagueurs
Que des taches de lumière, que le chant des oiseaux
Je suis de bonne, bonne, bonne humeur ce matin
Y’a des matins comme ça

***

***

QUATRE ARMES SEULEMENT POUR UN VRAI CALÉDONIEN !!!

J’ai réfléchi, c’est décidé, le député m’a convaincu, c’est discriminant, inutile et dangereux d’avoir juste quatre armes à la maison ! Alors en avoir moins, genre 3, 2, 1 ou zéro, partez ! N’en parlons pas ! Mais ils sont fous les ministres zoreilles, mais ils sont fous à l’Assemblée de vouloir nous limiter nos armes à nous zautres ! C’est not’ culture ! C’est not’ identité ! Merci député ! Alors moi je veux être un Vré-Calédonien, j’me suis pris 15 fusils, 25 révolvers, 10 bazookas, 6 mortiers, 4 exocets, 2 lance-roquettes, et c’est personne qui me limitera, comme il dit Philippe, ce serait discriminant, inutile et dangereux ! Non mais !

Photo de Losservatore Caledo.
Losservatore Caledo

***

FERMETURE À L’OUVERTURE LINGUISTIQUE

Jusqu’ici, jusqu’en 2016, les collégiens entrant en 4ème avaient à choisir entre des LV2 obligatoires (langue vivante n°2 après l’anglais enseigné en n°1 dès la 6ème). Ils devaient donc choisir entre espagnol ou japonais, allemand dans quelques rares collèges. C’était une découverte, une ouverture sur le monde extérieur, sur d’autres cultures, au-delà du lagon. On leur proposait d’autre part des options facultatives : latin, anglais renforcé, langues mélanésiennes (drehu et nengoné).

Et bah c’est fini en 2017. Les langues mélanésiennes, drehu et nengoné, ont glissé vers le haut en LV2 obligatoires, ce qui permet aux élèves de ne plus apprendre une autre vivante parlée par des millions de locuteurs en dehors de l’anglais pendant leur scolarité, bonjour l’ouverture et la découverte, exit l’espagnol et le japonais, bonjour l’équité.

On peut se demander aussi, à ce compte-là, pourquoi le tahitien ou le wallisien, parlés par davantage de locuteurs en Calédonie que le nengoné, ne sont pas proposés aux élèves en LV2 obligatoires…

Aucun texte alternatif disponible.
Jeffrey Tardy
Jeffrey Tardy Soyons précis : ce qui est fini en 2017 c’est le caractère obligatoire du japonais ou de l’espagnol pour les collégiens. Ils peuvent encore choisir l’un ou l’autre comme LV2 mais ils peuvent aussi s’en passer et remplacer cette LV2 japonais/espagnol par une LV2 nengoné ou drehu, langues qui ne figuraient pas jusqu’ici comme LV2 obligatoire (donc maintenant : espagnol OU japonais OU nengoné OU drehu), et qui n’étaient que des options facultatives.
Quel collégien choisira encore espagnol ou japonais en LV2 à Maré ou à Lifou ?…

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 39 s il y a 39 secondes

On marque les fesses des vaches au fer rouge, on remarque les fesses des miss qui bougent. C’est imposé aux unes, recherché par les autres.

L’image contient peut-être : 2 personnes , plein air

***

GÉNUFLEXION

S’agenouiller devant un dieu, ou deux, ou devant un au-delà, parce que la mort et la fin de tout ici-bas inquiètent, admettons. Mais s’agenouiller devant un politicard, ou deux, ou devant un parti, je crois pas qu’il existe quelque chose de plus lamentable, dégradant, déshonorant.

Aucun texte alternatif disponible.

***

Vous avez retweeté
JeanFrédéric Poisson ‏@jfpoisson78 30 sept.

« Je propose de supprimer le Ministère de la Culture, qui ne sert à rien d’autre qu’à ns imposer une culture officielle » #Primaire #RTLMatin

L’image contient peut-être : 1 personne , costume

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Sarkozy avec Buisson, Hollande avec les gars du Monde, les présidents français ont l’art de se suicider par journalistes sur la tempe.

L’image contient peut-être : texte

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 13 s il y a 14 secondes

Le PT, la DUS et l’UC vont-ils marcher aussi le 26 octobre pour l’inscription automatique des kanak sur la liste des primaires de la droite?

L’image contient peut-être : 3 personnes , barbe et intérieur

***

VIOL + REJET DU CLAN : LA TOTALE

« Bien que soutenue par sa mère, elle est, de fait, rejetée par toute une partie de sa famille. C’est, parfois, le sort réservé à ceux qui ont le courage de témoigner contre un membre du clan. » LNC, 15/10/16

Le viol c’est déjà beaucoup, le rejet de la personne violée par le clan et la société traditionnelle qui estiment que tout ça n’est pas si grave, que les filles et les femmes ne doivent pas faire d’histoires, que ça doit rester « entre nous autres » et que ça doit se régler discrètement « à la coutume », ça c’est vraiment énorme et pourri, là c’est toute une société qui commet un viol. 0% de convergences avec cette coutume-là, avec cette société-là. #dégoût

Justice. La vie de Mathilda(1) a basculé il y a quatre ans à Bourail, le jour où elle a subi des attouchements d’un cousin. Son agresseur a écopé de 4 ans de prison ferme, hier.
lnc.nc

***

Ouais bien sur… mais en Calédonie on peut brûler les vaches, massacrer les tortues, tabasser les gosses, déguiser les gamines en miss, violenter les femmes… faut comprendre, c’est culturel, c’est nos valeurs, faut converger, faut con penser…

L’association environnementale Ensemble pour la planète a porté plainte contre le comité organisateur de la Foire de Bourail. EPLP évoque des actes de cruauté…
la1ere.francetvinfo.fr

***

CALEDOMERDE DANS LA MÊME SPHÈRE QUE NOUAR

Caledomerde.com rejoint Nouar et les Rumpublicains dans leurs dernières déjections pour se foutre de Gil Brial qui ferait des histoires pour rien à propos des injures racistes du chef de meute de Saint-Louis. Et le torchon électronique de la Nouvelle-Calédonie de rappeler vicieusement chez Brial son espoir initial de compromis de la part de l’UC autorisé par l’offre aux couleurs kanaky de Frogier à Wamytan à l’époque.

Cet espoir fut un temps légitime, mais la rage décuplée des indépendantistes depuis 2010 et particulièrement de l’UC a bien davantage justifié et légitimé l’abandon des naïvetés, ou fausses naïvetés, de Frogier et l’abandon de toute illusion quant à la sincérité et à la bonne volonté des indépendantistes et quant à l’adéquation de leurs actes avec leurs salades et palabres innombrables et perpétuels genre « destin commun, vivre ensemble, terre de parole et de partage » etc etc etc etc…

Caledomerde.com et bande des quatre du système politique verrouillé de NC : même combat et même trouille d’une candidature de Brial et d’un sursaut patriote.

L’image contient peut-être : 1 personne , lunettes

***

Identité nationale : 100% de divergences avec le cacique bouffi Stora et avec l’insupportable sotte Autain. Pas mal de convergences avec Guaino et Onfray, et entre eux aussi d’ailleurs.

Abonnez vous pour plus de vidéo Conférence Alain Soral 2016 – la 3ème guerre mondiale Synthèse de quelques interventions mensuelles d’Alain Soral sur le nati…
youtube.com
Losservatore Caledo

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Même s’il est peu à jour, le PT, la DUS et l’UC veulent que tous les inscrits de l’état civil coutumier depuis 1774 puissent voter d’office.

Aucun texte alternatif disponible.

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 14 s il y a 14 secondes

Ch. d’agriculture, IFM, CHS, OPT, Pouembout, Mt-Dore,La Foa, même bordel, même gabegie pour la Ch. des Comptes NC. Ils sont tous « surpris » !

L’image contient peut-être : dessin
Losservatore Caledo

Losservatore Caledo Et n’oublions pas la CCI dans la série des hauts lieux intouchables de gabegie, de goberge, de gestion pourrie, de favoritisme, d’emprunts toxiques.

https://www.ccomptes.fr/…/Chambre-de-commerce-et-d…

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

La lettre de Juppé aux #Calédoniens : c’est mieux que de compter des moutons, c’est mieux que le valium, le lexomil et tous les somnifères !

MERCI SIMON LOUECKHOTE !!! 😀

***
 » …L’Etat devra donc être au centre du processus calédonien. Dans ce contexte, ma conviction personnelle est que la Nouvelle-Calédonie doit rester dans la France. Il en va de son intérêt comme de l’intérêt de la France… » Extrait de la lettre d’Alain JUPPE aux Calédoniennes et aux Calédoniens dont je reproduis une grande partie ci-dessous…
 » …Lors de mon déplacement en Nouvelle-Calédonie en juillet dernier, vous avez insisté sur les deux enjeux majeurs auxquels vous ferez face dans les prochains mois et les deux prochaines années, d’une part, le grand rendez-vous institutionnel de 2018 et la sortie de l’Accord de Nouméa et, d’autre part, la situation économique conséquence de la crise liée notamment à l’effondrement des cours du nickel.
Pour cela, je veillerai à ce que le processus engagé par les accords de Matignon-Oudinot et de Nouméa soit poursuivi, et à ce que l’Etat accompagne les différentes sensibilités de la vie publique calédonienne dans la recherche d’une solution respectueuse des points de convergences et de divergences constatés.
Dans ce sens, l’engagement pris dans l’Accord de Nouméa de donner la parole aux calédoniens dans une consultation référendaire dans le courant de l’année 2018 sera tenu et l’Etat s’y préparera comme il devra aider l’ensemble des acteurs calédoniens à s’y préparer.
Le nickel étant un enjeu majeur pour l’économie calédonienne, je puis vous assurer que l’Etat s’attachera au règlement de la crise actuelle aux côtés de l’ensemble des parties concernées.
Dans le contexte des évolutions récentes du secteur minier, de la crise des cours du nickel, des enjeux liés à la préservation de la ressource minière et de la concurrence accrue des opérateurs d’Asie et du Sud-est asiatique, je m’engage à ce que l’Etat accompagne les acteurs locaux afin de renforcer la gouvernance locale du nickel et permettre la mise en œuvre d’une stratégie minière à l’échelle du territoire, coordonnée et partagée par tous, dans un objectif de long terme.
L’Etat devra donc être au centre du processus calédonien. Dans ce contexte, ma conviction personnelle est que la Nouvelle-Calédonie doit rester dans la France. Il en va de son intérêt comme de l’intérêt de la France.
En effet, la Nouvelle-Calédonie, par son rôle, par sa place dans son espace régional, par son histoire, celle des différentes communautés qui la composent, contribue à la diversité notamment culturelle et humaine des Outre-mer, à la dimension universelle de la France et à son rayonnement économique au cœur du premier espace maritime de la planète, l’Océan Pacifique.
Je m’engage aussi, dès 2017, à restaurer l’autorité de l’Etat qui doit protéger tous les citoyens en particulier dans la sécurité au quotidien. L’Etat doit assumer pleinement ses responsabilités notamment en déployant les forces de l’ordre nécessaires sur le terrain quand il le faut, où il le faut, et en apportant une réponse pénale efficace notamment en rénovant et développant les infrastructures pénitentiaires nécessaires.
Je donnerai également la priorité à la jeunesse afin de lui garantir de meilleures chances de réussite dans la vie en engageant les réformes nécessaires, dans le respect des prérogatives statutaires existantes, pour lutter contre le décrochage des jeunes, valoriser les filières d’alternance et permettre l’accompagnement au sein du monde économique notamment dans la création d’entreprise.
La Nouvelle-Calédonie représente un très grand potentiel d’avenir en particulier pour la qualité des hommes et des femmes qui la composent. Son avenir doit se construire dans le respect de ses différentes communautés et sensibilités, autour de valeurs communes et de principes communs au premier rang desquels ceux de la République. C’est l’enjeu de mon engagement pour 2017, celui de conduire la Nouvelle-Calédonie, hors de tout affrontement et surenchère, vers l’apaisement, la concorde et la prospérité dans l’esprit des accords de Matignon et de Nouméa.
Je suis convaincu de notre capacité collective à construire ensemble cette nouvelle étape pour la Nouvelle Calédonie dans la République et dans l’océan Pacifique.
Je vous demande de vous mobiliser pour faire gagner la droite et le centre et de participer à l’élection primaire du mois de novembre qui sera décisive. »

L’image contient peut-être : écran et une personne ou plus

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 9 s il y a 9 secondes

Dégraissage sauvage à l’américaine à KNS : La Province Nord s’en fout, Dang s’en fout, l’USTKE s’en fout, la doctrine nickel s’en fout.

L’image contient peut-être : chaussures

***

L’impression, le sentiment, que dis-je ! le constat d’une connivence écœurante entre ces trois-là : le boy subventionné de la com de Calédonie Ensemble, le faiseur de débats d’une Province Sud à feu et à sang, le pacificateur aux injures de Saint-Louis.

VIDEO.26min. Une semaine après son coup de gueule au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, Rock Wamytan, président du groupe UC-FLNKS, vient s’exprimer dans CASH, l’émission politique de NCI, face à Philippe Michel, président de la province…
NCI.NC

***

Les croquettes locales moi j’ai rien contre si on les réserve aux toutous de Calédonie Ensemble et aux caniches de la FINC et de la CGPME.

Le 22 Septembre dernier, un producteur local de croquettes pour chien à introduit une demande de quota d’importation auprès du Comité du Commerce Extérieur…
SECURE.AVAAZ.ORG

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 13 s il y a 13 secondes

On a retrouvé la racaille qui m’avait volé mon #Samsung #Galaxy Note 7.

L’image contient peut-être : nourriture

***

Ça c’est d’l’apolitique ! 🙂

The Trollercoaster

Did you miss the second #Debate2016?
They had the time of their lives.

***

***

***

Et pour la phobie de la politique Marianne, on fait commônt ?

Pour tous ceux qui auraient besoin de changer.
Aimez, partagez, vivez.
Marianne

Qu’est-ce qu’une phobie ? Comment changer cette habitude ?
YOUTUBE.COM

***

La Calédonie du Nord se prépare à un fastueux anniversaire
Les fanfares résonnent dans les squares, les enfants agitent des drapeaux: Koohnê est fin prête pour de grandioses festivités à l’approche de l’anniversaire du parti unique.

L’image contient peut-être : 2 personnes , personnes souriantes

***

Losservatore Caledo

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 12 s il y a 13 secondes

Si l’usine de Vavouto ferme c’est pas grave, on en fera un centre national d’art et de culture kanaky. Ça polluera moins. Quoique…

L’image contient peut-être : ciel et plein air

***

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 8 s il y a 8 secondes

Washetine: »Les discours sur la délinquance et l’insécurité m’inquiètent. » Ben nous c’est la délinquance et l’insécurité qui nous inquiètent!

L’image contient peut-être : 1 personne , barbe
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Bon bah alors, Paul et son PALIKA ils vont être obligés aussi de soutenir la candidature de Juppé, non ?

L’image contient peut-être : chaussures, une personne ou plus et intérieur
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

C’est bien joli François de béatifier en quatrième vitesse le curé égorgé de Rouen mais t’aurais pas un peu oublié les moines de Tibhirine ?

L’image contient peut-être : 10 personnes
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 1 min il y a 1 minute

Il est gentil François, mais il béatifie encore plus vite que Sarko et hollande donnent la légion d’honneur.

L’image contient peut-être : 1 personne
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 10 s il y a 10 secondes

La métropole a lancé la préretraite en 1972 sous Pompidou, la Calédonie a lancé la préindépendance entre 2004 et 2016 sous Gomès et Frogier

L’image contient peut-être : 10 personnes , costume
***

HL(U)M(P) ?
À L’UMP, ON S’EMMERDE PAS !

***
Aucun texte alternatif disponible.

Jeffrey Tardy

Les vers sont dans le fruit.

***

L’image contient peut-être : 1 personne , texte

Jeffrey Tardy

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 21 s il y a 21 secondes

Les très kanaky SILO et Ânûû-Rû Âboro et la très indépendantiste SPITZ ça intéresse 0,00001% des Calédoniens mais ça leur Coûûûte un Brâââs.

***

L’image contient peut-être : 4 personnes , personnes souriantes , costume

Jeffrey Tardy

CHANGER L’EAU DES BÉBÉS LAFLEUR

Fermer les volets
et ne plus changer l’eau des bébés Lafleur
oublier qui ils etaient
ne plus jamais avoir peur
Se dire qu’ils n’étaient pas
vraiment faits pour le rôle

D’après Viktor Lazlo

***
L’image contient peut-être : 2 personnes , texte

Jeffrey Tardy

***
L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Jeffrey Tardy

***
Jeffrey Tardy a partagé une vidéo sur votre Journal.

Ça me rappelle un « peuple premier », qui met aussi tous ses échecs sur le dos des autres, sur le dos des phobies des autres, du racisme des autres, des actions colonisatrices des autres.
Résumons les choses, pour ne pas gaspiller d’encre et de salive : les vers sont dans le fruit.

-1:48
Waleed Al-Husseini a ajouté une vidéo.

6 octobre, 02:38 ·

Facebook Mentions

Une dernière vidéo du directeur islamiste du CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), Marwan Muhammad. Il déclare officiellement qu’être musulman en France actuellement c’est comme être juif en Allemagne nazie, et que les musulmans sont des êtres supérieurs aux autres.

Ce monsieur essaie de faire passer son association proche des Frères musulmans pour une association antiraciste en accusant tout le monde d’islamophobe ! Alors qu’en prêchant la « supériorité des musulmans », c’est lui le raciste.

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 9 s il y a 10 secondes

Gomes offre un guerrier kanak FLN made in Bali à son champion Juppé. Il voulait lui donner la tête d’Ataï mais elle était plus disponible.

L’image contient peut-être : chaussures, une personne ou plus et intérieur
***

J’aime

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 2 min il y a 2 minutes

Calédonie Ensemble envoie D’anglebernes et Poadja à l’ONU et le FLNKS y envoie un autre indépendantiste. New-York va être éclairé !…

Aucun texte alternatif disponible.
 ***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 4 s il y a 4 secondes

Goromido nous dit que les problèmes de la Province Nord de #NouvelleCalédonie c’est des « erreurs de jeunesse ». Comme celles du Zimbabwe ?

L’image contient peut-être : 1 personne , lunettes_soleil
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 9 min il y a 9 minutes

La peste ou le choléra, Charybde ou Scylla, perdre une jambe ou un bras, le RUMP ou CE, Gomès ou Frogier. Mândieu ! La vie n’est pas drôle !

Aucun texte alternatif disponible.
***

POUR ÉLISABETH NOUAR LE « RENTRE À WALLIS CONNARD » DE WAMYTAN À BRIAL C’EST « NORMAL »

Intéressante la chronique de la semaine écoulée de Nouar en ce 3 octobre.
D’abord parce que madame RRB absout totalement Wamytan (1) de ses injures, excès et menaces envers Brial qui, lui, n’avait aucunement été excessif, révélant que l’axe Frogier-Wamytan-FLNflag est toujours actif. Ensuite parce que Babeth attribue ces « petits » débordements de son protégé Rocky à ce satané référendum (2) qu’on ne veut pas remplacer par la sacro-sainte 3ème solution consensuelle du chef du culte du chef Pierre 1er.
Décidément le RUMP canal historique n’est pas près de se renouveler, avec ou sans l’alchimie de Virginie Ruffenach….

(1) « Beaucoup de bruits pour pas grand-chose.
L’altercation qui a opposé, mardi, au Congrès Roch Wamytan et Gil Brial ne méritait ni cet excès d’honneur, ni cette indignité.
Ce n’est pas bien – chacun en conviendra – de s’insulter ou d’échanger des noms d’oiseaux dans l’hémicycle, mais les élus sont des êtres humains comme les autres avec leurs histoires, leurs humeurs, leurs sensibilité.
Ce sont aussi, par définition, des militants avec leurs convictions, leurs engagements, leurs certitudes. Il est normal que, de temps en temps, le ton monte, que l’exaspération, l’indignation ou la colère s’expriment, sauf à vouloir des débats atones, aseptisés et complètement anesthésiés.  »

(2) « Il y a fort à parier, au contraire, que l’on ne rivalisera pas d’élégance et de délicatesse dans les controverses. L’enjeu justifie que chacun mette tout son poids et tous ses arguments dans la balance, quitte à quelques dérapages, à quelques outrances, à quelques excès. Et tant pis pour ceux dont les oreilles sensibles ont été heurtées par les propos entendus au Congrès.
Cela se fera-t-il au détriment de la recherche d’un destin commun ? On peut le redouter. Le referendum ce sera chacun pour soi.
Et tous les adeptes de la confrontation binaire et frontale sont sûrement les moins bien placés, aujourd’hui, pour se plaindre d’éventuels débordements. »

L’image contient peut-être : 1 personne , personnes souriantes , gros plan et texte
***

UN PEU DÉSERTE LA SAVANE DES LE-MAIRIENS DE CALÉDONIE… 🙂

J’voudrais pas dire mais cette savane sèche et désolée où on voit même pas une girafe ou une gazelle, ça donne pas trop envie.
Allez, quelques conseils, c’est bien parce que c’est vous et parce que je trouve le Bruno un peu moins nul à chier que les autres et que j’ai kiffé son programme pour l’éducation :
Mettez pas des photos comme ça, c’est déprimant, et puis limitez-vous aussi en vidéos à la gloire du grand homme, ça fait cucul, aussi cucul que les adorations des adorateurs du Sarko-cult.
Expliquez aux gens pourquoi vous aimez bien son projet, vous, et expliquez en détail pourquoi vous aimez bien, vous, telle ou telle partie de son programme qui s’appliquerait heureusement en Calédonie et plus généralement en France, dans le secteur de la délinquance, de l’éducation, de l’identité nationale… Ok ? 🙂

L’image contient peut-être : texte, nature et plein air
***

ET LES FICHÉS S DE NOUVELLE-CALÉDONIE, LATASTE ET CABRERA VONT-ILS LES COMMUNIQUER AUX MAIRES ?

FRANCEINFO : « Le maire (Les Républicains) d’Evreux a réclamé au préfet de l’Eure d’expulser les fichés S de sa ville, jeudi 22 septembre. Guy Lefrand reproche à la préfecture de refuser de lui fournir la liste de ces personnes connues pour être des musulmans radicaux. « Je suis en colère, je suis obligé d’exagérer un peu en demandant cette expulsion parce qu’on ne fait pas droit à ma demande parfaitement légitime de connaître les fichés S », a-t-il déclaré jeudi à l’AFP.

Guy Lefrand a expliqué qu’il s’interrogeait « sur un de ses agents (…) qui travaille avec un public fragile ». « Je ne sais pas si c’est un fiché S, je ne sais pas s’il est dangereux », a ajouté le maire d’Evreux, qui estime qu' »il est du ressort du Premier ministre de publier un décret » donnant accès aux fichés S pour les maires.

Il affirme que d’autres maires ont eu connaissance des fichés S de leur commune

Dans un premier courrier adressé au préfet Thierry Coudert, début septembre, Guy Lefrand avait estimé qu’une connaissance des individus radicalisés de sa commune permettrait de mener une action de prévention encore plus efficace à Evreux (50 000 habitants). Le préfet avait répondu qu’en vertu d’un décret d’une loi datant de 2010, « aucune disposition réglementaire n’autorise la communication aux maires de la liste des personnes faisant l’objet d’une fiche S ».

« Puisque l’Etat ne se donne pas les moyens de protéger la population d’Evreux, je demande que l’Etat expulse de la ville les fichés S », a réclamé Guy Lefrand dans une seconde lettre, jeudi. Selon lui, certains maires ont obtenu la liste des fichés S de leur commune auprès des préfectures de leurs départements, de façon confidentielle. »

Guy Lefrand a fait cette demande car la préfecture ne veut pas lui communiquer la liste des fichés S de sa commune.
francetvinfo.fr
***

GÉGÉ À L’ONU !

Super ! Mais on espère que cette fois il y aura moins de friture sur la ligne entre lui à New-York et Gomes à Nouméa qu’il n’y en a eu un certain vendredi 24 juin 2016 entre Gomes à Nouméa et Gégé à Koné, qui votait en assemblée de Province Nord contre la cession d’une action SLN à l’État, faisant ainsi capoter le plan Gomes qui devait sauver la SLN avec le prêt de l’État devenu ainsi micro actionnaire. C’est à l’unanimité avec Poadja que la Province Nord crachait sur le montage de Calédonie Ensemble !
Espérons que cette fois Gégé se rappellera qu’il est dans un parti loyaliste et plutôt contre l’indépendance, en principe… Manquerait plus qu’il se lâche encore là-bas et se lance dans un grand : « Nous, peuple premier et premier parti du Nord et bientôt du Sud, avec Paul et Daniel, nous avons hâte d’avoir un siège parmi vous et de …
– Bip ! (SMS) Hé Gégé, c’est Phiphi, tu racontes quoi là ?! Ça va pas ?! Tu recommences !
– … et de nous envoyer quelques casques bleus (il a éteint son mob).

Ça s’rait ballot non ? Parce qu’il est comme ça Gérard, il est gentil mais des fois il sait plus trop où il habite, enfin quand j’dis des fois …

******

‎Cal Ensemble‎ à Philippe Gomes
30 septembre, 20:00 ·
GÉRARD POADJA : UNE VOIX DU NORD À L’ONU ( 30 SEPTEMBRE 2016 )

Le 4 octobre prochain à New York, Gérard Poadja, au nom de Calédonie Ensemble, première formation politique de Nouvelle-Calédonie, prendra la parole devant la 4ème commission de l’Assemblée Générale des Nations-Unies en charge de la décolonisation.

Le coutumier de Koné, enfant de la tribu de Poindah, élu à la province Nord et au Congrès, fera entendre à l’ONU la voix d’une Nouvelle-Calédonie émancipée qui souhaite continuer à affirmer sa singularité au sein de la République Française.

Issu de la lignée des grands chefs du district, fils d’Auguste Poadja, ancien Président du Conseil d’aire Paici Camuki (engagé politiquement au RPCR de Jacques Lafleur), il fut la première – et la seule – personnalité du Nord à présider le Congrès de la Nouvelle-Calédonie (2012/2013).

******

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.
***

LA RÉSILIENCE À L’ÉTAT PUR

Enfin une bonne page dans Les Nouvelles Calédoniennes. Et même une très bonne page, mais juste le samedi, et juste en pages 8 et 9, parfois 10 et 11. Le page « Destin de familles », mais seulement quand c’est la saga d’un vieux déporté et de sa famille. L’histoire des gardiens et autres marins ou militaires ne me parle pas, les Gaveau et autres Terrier, la vie était facile pour eux, et elle le fut pour leur progéniture.

Mais le destin des vieux bagnards, des Louis-Just Chevrier, Pierre Chenevier, Julien Dolbeau, Pascal Colomina, est fabuleux, et bouleversant, même si le sort des communards comme Dolbeau fut moins dur. Ceux qui n’ont pas eu le choix, ni celui de venir ou non, ni celui de repartir ou jamais.

Et bien écrit, et avec de belles et fortes images. De quoi réunir et publier tout cela en un beau livre. De quoi inspirer autre chose à nos écrivains que des histoires de colons mythifiés et de kanak martyrisés.

Ces gens ont eu la double peine, la terrible condition de bagnard et surtout la condamnation à ne plus jamais jamais revenir en arrière, au pays, auprès des leurs, le bannissement, l’exil, la mère patrie qui jette ses enfants au plus loin, au plus dur, au plus vide, au plus sec, pour toujours, sans pitié.

Et ces types se refont, se reconstruisent, s’en sortent, travaillent, construisent, fondent famille, famille nombreuse souvent, parfois réussissent, sous les yeux méfiants et accusateurs de la population libre. Et sans haine apparente de cette France, de cette société et de cette culture qui les a anéantis. Très fort quand même…

Superbe histoire que celle des époux Marie et Pascal Colomina. Qui l’écrira ? Incroyable parcours que celui de Louis-Just Chevrier, 1861-1948, qui en une seule génération, 90 ans, aura vécu pratiquement toute l’histoire de la Nouvelle-Calédonie.

Très frappé par la proximité de ces hommes, par la brièveté de l’Histoire de la Calédonie qu’ils incarnent. Ce sont souvent les arrières-grands pères de nos contemporains. Ils étaient profondément français, leurs enfants seront patriotes et défendront la France lors des deux guerres.

Le destin de Vico et de sa descendance est peu commun, et encore plus touchant. On peut le toucher, le sentir, d’abord parce qu’il est proche dans le temps, ensuite parce qu’on peut aisément les cerner, les situer dans l’espace puisque lui et les siens n’ont jamais bougé de ce Ouégoa fascinant que l’Histoire avait choisi pour eux.

Deux ou trois générations de Français, on ne change pas de culture et de valeurs en deux ou trois générations. La Calédonie est française.

HISTOIRE(S), SOCIÉTÉ LES VRAIES, LES SEULES VICTIMES DE L’HISTOIRE octobre 2, 2016 admin Enfin une bonne page dans Les Nouvelles Calédoniennes. Et…
losservatore-caledo.com
***

ENFIN QUELQUE CHOSE DE SALUTAIRE POUR L’ÉCOLE. ÉCOUTEZ LE MAIRE :

( Brighelli – Ce que Bruno Le Maire propose pour l’école
Bruno Le Maire ne manque pas d’idées pour sortir l’école de l’ornière. Il a précisé les principaux points de son projet à notre chroniqueur. Interview.
Propos recueillis par Jean-Paul Brighelli
Modifié le 28/09/2016 à 13:19 – Publié le 28/09/2016 à 11:25 | Le Point.fr)

***

Bruno Le Maire était invité lundi à midi à parler au Talk du Figaro. Je l’ai donc coincé lundi une heure auparavant dans les salons de l’hôtel Millenium, boulevard Haussmann, afin de lui faire préciser ce qui, dans son imposant programme (consultable ici), concerne l’éducation. Et je suis tout disposé à permettre à d’autres candidats de développer ici leur pensée.

Jean-Paul Brighelli : La réforme du collège connaît des ratés dès son démarrage – même les chefs d’établissement, d’ordinaire si discrets, manifestent, certains s’insurgent. Si vous êtes élu, que comptez-vous faire ?

Bruno Le Maire : Première mesure à prendre : abroger cette réforme. Et la remplacer, immédiatement, par une série de mesures qui me paraissent indispensables. En finir par exemple avec le collège unique, qui ne reconnaît qu’une seule forme d’intelligence – ou plutôt, d’inintelligence, vu le niveau aujourd’hui exigé. Et encore, sous sa forme la plus primaire. Je propose de partir dès la sixième à la découverte des talents, via des options adossées à un tronc commun. Jean-Pierre Raffarin évoquait en 2004 « l’intelligence de la main ». Je reprendrais volontiers l’expression – à condition de ne pas réactiver l’opposition stérile entre manuels et intellectuels. Le collège tel que je le conçois doit permettre l’éveil des talents, mais aménager des passerelles qui autoriseraient les élèves à essayer autre chose, à trouver leur voie. Il ne s’agit pas de mettre des enfants en apprentissage ! Il s’agit de déceler ce qui en chacun est la vraie capacité – tout en veillant à donner à tous une formation générale solide.

Le ministre a proposé une scolarité obligatoire de 3 à 18 ans (au lieu de 6 à 16 ans). Effet d’annonce ?

C’est la caractéristique des gens qui n’ont rien de solide à proposer : ils déposent une idée par jour, pour tenter de camoufler le fait qu’ils sont en échec. D’abord, plus de 90 % des petits Français sont scolarisés dès trois ans – rien de nouveau. Ensuite, maintenir jusqu’à 18 ans en classe des adolescents qui s’y sentent mal à l’aise dès 14 ans (et font profiter leurs camarades de ce malaise, si je puis dire) est une absurdité dangereuse. Cela n’aura pour effet certain que d’augmenter le chômage en les empêchant de s’orienter à temps vers la voie professionnelle, qui est le grand oublié de toutes les réformes, et qui constitue le cœur de mon projet.

Nous en parlerons dans un instant, mais liquidons la dernière réforme, qui touche aussi bien le primaire que le collège.

Il faut évaluer finement le vocabulaire dont disposent les enfants à la fin de la maternelle – entre les 700 mots de l’un et les 2 000 mots de l’autre, vous comprenez bien que l’on ne peut, sauf recours massif à une idéologie égalitariste, proposer la même formation. Il faut consacrer au moins 15 heures par semaine à la langue française pendant tout le primaire. Et le faire de façon systématique, en étudiant la grammaire, les beaux textes, la langue dans ce qu’elle a de plus accompli, et en répétant, encore et encore. Rien ne remplace le par cœur. C’est essentiel : qui ne maîtrise pas bien le français ne maîtrisera rien. Dans cet esprit, je ne suis guère favorable à l’apprentissage, en primaire, d’une seconde langue – c’est charger la barque avant même qu’elle soit construite. Sauf sans doute dans les régions frontalières – il y a ainsi un désir en Alsace d’apprendre l’allemand, qui est le grand sacrifié des programmes actuels.

L’idéologie égalitariste – qui engendre bien plus d’inégalités réelles que l’élitisme qu’elle prétend combattre – se manifeste par exemple dans le projet absurde d’offrir dès la cinquième deux secondes langues aux élèves. Alors qu’ils ne maîtrisent pas même le français ! C’est criminel quand on y pense. Tout comme est criminelle la suppression – dans les faits – de l’enseignement du latin. Par le latin, j’ai appris le substrat du français – et la logique de l’allemand, qui m’a permis d’apprendre ensuite l’anglais. Il y a une logique dans la formation qui est aujourd’hui niée, par aveuglement idéologique. Il faut maîtriser le français, et une langue étrangère au moins – mais pas forcément deux. Sinon, on perd en chemin les élèves fragiles, sans parvenir à enseigner correctement des matières dont on saupoudre les programmes sans réelle efficacité.

L’Europe, à partir du Protocole de Lisbonne (en 2000), a obligé les divers gouvernements à adopter des programmes scolaires basés sur les « compétences », au mépris des savoirs traditionnels. (Lire ici une précédente chronique sur le sujet). Une politique qui a été appliquée par François Fillon quand il était ministre de l’Éducation, et approuvée par tous ses successeurs. Quel est votre point de vue sur la question ?

C’est mettre la charrue avant les bœufs. Les compétences découlent des savoirs. C’est en rebâtissant une école des savoirs que nous permettrons à chacun de découvrir ses compétences propres. Pas en noyant les talents sous des grilles d’évaluation qui consomment un temps précieux et uniformisent a minima les singularités de chacun. Quels savoirs ? La langue française prioritairement. J’étais il y a peu à La Réunion où une mère de famille inquiète de la façon dont on apprenait le français à l’école m’a dit : « Le créole est une richesse quand on maîtrise le français ; mais il est une prison quand on ne le maîtrise pas. » Croyez-vous qu’Aimé Césaire ne parlait pas un français admirable, tout créole qu’il fût ? Eh bien, il en est de même pour tous les enfants de France. Quelles que soient leurs origines, les enfants doivent maîtriser absolument le français.

Et il en est de même pour l’histoire ! Il faut la ré-enseigner de façon chronologique – afin que chaque enfant sache de quelle mémoire il hérite – qu’il appartienne ou non, familialement parlant, à cette mémoire. Et cette histoire de France dépasse quelque peu le niveau de « nos ancêtres les Gaulois » ! Il faut ré-apprendre le récit national pour réenchanter la mémoire, et allier les lieux aux événements. Alésia, certes – mais aussi Aigues-Mortes, d’où Louis IX s’embarqua pour aller aux croisades ; Villers-Cotterêts, où François Ier imposa le français aux cours de justice du royaume ; Nantes, où Henri IV signa un édit qui inventait, en un sens, le « vivre-ensemble » dont on nous rebat les oreilles aujourd’hui…

Revenons à l’enseignement professionnel. C’est sans doute dans ce domaine que vos propositions sont les plus originales.

Mme Vallaud-Belkacem a voulu réformer tous les niveaux en même temps – et elle a « oublié » la voie professionnelle ! Ce que je propose demandera 10 ans de patience pour se mettre en place et donner des résultats – mais seuls les politiques à courte vue travaillent sur le temps court. Ce qui compte, c’est moins le diplôme que le talent. La voie professionnelle, comme son nom l’indique et malgré les politiques qui ont choisi de l’ignorer, a pour mission première d’amener les élèves à un travail réel dès leur sortie. Mais il souffre aujourd’hui d’un émiettement de ses voies, si bien que 50 % des élèves seulement ont à la sortie un contrat d’apprentissage. Je propose de fusionner les lycées professionnels, les centres de formation d’apprentis et les Greta, qui organisent la formation continue des adultes. Ils deviendront des « écoles des métiers », dont l’objectif sera 100 % d’employabilité à la sortie, des écoles dotées du même prestige que les grandes écoles aujourd’hui, et gérées par les régions et les entreprises locales, les mieux à même de définir les bassins d’emploi. L’enseignement professionnel est sans doute le secteur par lequel il faut commencer la nécessaire décentralisation de l’école. Aujourd’hui, on dote les lycées professionnels au petit bonheur, telle formation ici, telle autre là – alors qu’il faut penser le système en fonction des nécessités locales. Et il ne s’agit pas pour moi de fabriquer une armée de petites mains taillables et corvéables à merci ! Il faut impérativement, à partir du niveau première, encourager les cursus à bac + 2 ou 3, et restituer enfin aux élèves de la voie professionnelles les BTS conçus pour eux à l’origine.

À partir du niveau première, dites-vous… Est-ce à partir de ce niveau que vous réorganiseriez le lycée général ?

Qu’avons-nous aujourd’hui ? Une sélection par la seule filière S – ou peu s’en faut – qui amène des élèves sans appétences scientifiques particulières à s’échiner dans une voie qu’ils n’auraient pas sollicitée d’eux-mêmes. C’est aberrant, et paradoxalement, cela amène une baisse sensible du niveau scientifique, parce que les professeurs sont bien obligés de « faire avec » des élèves peu motivés par les maths ou la physique-chimie ! Je propose de supprimer les filières au lycée, et d’amener tous les lycéens à un même bac général, avec un tronc commun fort – qui serait évalué à l’examen en terminale – et des options commencées en première qui seraient, elles, évaluées en contrôle continu, afin d’alléger l’organisation – et les coûts – d’un bac devenu une machine aveugle. Il y aurait donc au lycée un tronc commun, et des dominantes où, dès la première, les élèves se chercheraient une voie – avec assez de souplesse pour qu’ils puissent se réorienter entre première et terminale.

L’inscription à l’université dépendra de ces dominantes. On doit entrer dans le supérieur parce qu’on a des aptitudes – pas au petit bonheur, comme aujourd’hui ! Y compris, par exemple, dans les filières sportives : on entre aujourd’hui en Staps par tirage au sort – c’est absurde ! Là comme ailleurs, c’est en fonction de ses capacités que l’on doit être recruté – et en fonction aussi des débouchés. On doit entrer en fac sous conditions – conditions d’assiduité et de capacité. Et d’employabilité à la sortie – ce qui déterminera des quotas par discipline, des quotas définis par une autorité indépendante des universités.

Quant à la sélection qui fait aujourd’hui couler tant d’encre et de salive… Bien sûr qu’il faut une sélection, inscrite dans la loi, entre le M1 et le M2 ! Je dirais même que la sélection doit être la règle. Il faut faire passer l’intérêt général avant l’intérêt particulier – y compris l’intérêt particulier des universitaires. Si l’enseignement, par exemple, offre un nombre prédéterminé de postes, il est absurde de surgonfler les effectifs et d’envoyer dans le mur des étudiants qui se seraient épanouis ailleurs.

L’enseignement, parlons-en. Il y a une crise sensible des recrutements dans l’éducation. Comment y remédier ? Comment attirer à nouveau les étudiants les plus capables dans cette voie aujourd’hui si décriée ?

J’ai été enseignant. Je sais ce que représente en temps de préparation une heure de cours. C’est pourquoi je propose d’unifier les services à 20 heures de cours devant les élèves – d’abord sur la base du volontariat, puis de façon systématique. Et de rémunérer ces vingt heures sur un tarif de base.

Cela se traduira par une perte nette pour nombre d’enseignants qui complètent leur service (aujourd’hui 15 ou 18 heures) et leur maigre salaire en accomplissant deux ou trois heures sup rémunérées sur un tarif différent…

Il est évident qu’il faut à terme revaloriser sensiblement les salaires des professeurs français, qui sont les enseignants les plus mal payés d’Europe. Particulièrement les professeurs des écoles, auxquels on demande tant, auxquels je demanderai davantage, et qui sont si essentiels. Mais il est d’autres façons de les accompagner – par exemple en leur offrant une vraie possibilité d’entamer, au bout de dix ans par exemple, une seconde carrière, que ce soit dans la fonction publique ou dans le privé. Ajoutons que si les enseignants de la voie professionnelle ont tout intérêt à être décentralisés, je n’envisage pas une seconde de confier le recrutement des maîtres de la voie générale à une autre instance que ministérielle.

Enfin, il est essentiel de remettre de l’ordre et de l’autorité à l’école. Cela limitera l’évasion des élèves vers le privé, et allégera les missions des enseignants, qui ne devraient avoir à se soucier que de transmettre des savoirs. J’ai proposé par ailleurs de prolonger notablement la période d’essai des nouveaux enseignants, après obtention du concours. C’est aujourd’hui un an – parfois deux. Cela pourrait être davantage. Il faut donner à chacun le temps de s’affirmer – ou de réaliser qu’il n’était finalement pas fait pour ce métier. Et je fais confiance aux inspecteurs et aux collègues pour conseiller, évaluer et mettre sur les rails les néophytes – ou pour les aider à se réorienter.

L’actualité dramatique de deux dernières années a fait comprendre enfin ce que disaient tous les lanceurs d’alerte depuis quinze ans : la France a un problème avec sa laïcité. Entre les « aménagements » proposés par les uns et l’attitude rigoriste des gardiens du temple républicain, où vous situez-vous ?

La laïcité ne se décrète pas : elle se vit. C’est pourquoi il est si essentiel de comprendre l’histoire – les guerres de religion, par exemple. J’évoquais tout à l’heure l’édit de Nantes. Il faut faire admettre que la laïcité consiste à accepter les différences, mais à imposer à tous une loi commune – que nul ne doit ignorer, et que tous doivent respecter. Il n’est aucune loi au-dessus de celle de la République.

Vous voici élu président… Quelles sont les trois premières mesures que vous demanderiez à votre ministre de l’Éducation ?

D’abord imposer 15 heures hebdomadaires dans le primaire consacrées méthodiquement au français. Puis de diversifier le collège, et d’aménager des options dès la sixième afin que chaque élève découvre ses talents. Enfin, créer ces écoles des métiers dont nous parlions tout à l’heure. C’est le cœur de mon projet, parce que c’est la mesure qui se traduira le plus vite en emplois effectifs et de longue durée.

Bruno Le Maire ne manque pas d’idées pour sortir l’école de l’ornière. Il a précisé les principaux points de son projet à notre chroniqueur. Interview.
lepoint.fr|Par Jean-Paul Brighelli
***

Voilà ce qui arrive quand la France essaie encore d’aller voir des coins de France où l’on ne veut plus que la France aille, d’où la France et les Français sont bannis. Que se soit dans le neuf trois ou dans le neuf huit, en Seine-Saint-Denis ou en Malsaine-Saint-Louis…

https://www.facebook.com/lopinion.play/videos/906382402801635/

-0:51
817 434 vues

Lors d’un tournage sur l’islam à Sevran, Bernard de la Villardière et son équipe de « Dossier tabou » ont été agressés. Des images impressionnantes.

***

ENTRE LE « RETOURNE CHEZ TOI À WALLIS » DE WAMYTAN ET LE « LES FRANÇAIS ILS POURRONT PARTIR QUAND ILS VOUDRONT » DE DANIEL GOA, C’EST QUOI LA DIFFÉRENCE ???!!!

Personne ne s’est beaucoup ému de ce « les Français ils pourront partir quand ils voudront » de Goa face à Rosada le dimanche 27 mars au soir, pas plus que de tous les multiples et récurrentes preuves de racisme, de rejet et de haine des acteurs et de la masse indépendantistes depuis des lustres, aux antipodes infinies d’un destin commun et bien plus encore.
Ah… oui… c’est plus facile de s’en prendre à cette pauvre tête de turc de Wamytan. Évidemment… Haro sur Harold ! Haro sur Roch ! Le bon peuple calédo répond bien aux mots d’ordre de gueulante télécommandée. Voir et dire que le FLNKS est fait de milliers de Wamytan et que Wamytan est le Wamytan qui cache les Wamytan, c’est plus compliqué, moins politiquement correct, et pas encore télécommandé par les politicards, les merdias et autre Caledomerde.com...

POLITIQUE « LES FRANÇAIS ILS POURRONT PARTIR QUAND ILS VOUDRONT » mars 27, 2016 admin Quelques trucs, comme ça, en passant après Rosada (qui n’a…
losservatore-caledo.com
***

EN CALÉDONIE, LES GENS CHERCHENT À SE FAIRE VOLER AUSSI !
LA VOILÀ LA MAISON IDÉAL-SÉCURITÉ.

La gendarmerie a raison ! C’est la faute aux gens, ils sont pas prudents, ils cherchent à se faire voler ! Ils laisser traîner des clés, ils laissent des choses dans leur jardin, sur leur terrasse, ils laissent des fenêtres ouvertes. Franchement avoir un jardin, faire des baies et une véranda dans sa maison, ne pas avoir de portes et de volets blindés, ni de grilles d’acier, c’est inciter au mal ! Les voleurs n’y sont pour rien ! On les provoque ! C’est comme ces mini-jupes qui provoquent les violeurs. Ils ont raison les gendarmes, les policiers, les procureurs, les maires ! Les gens sont coupables ! Après faut pas s’plaindre !
Allez cadeau, voilà le modèle idéal de maison en Nouvelle-Calédonie, boulonnée sur une dalle en béton. Des fenêtres et un gazon ! Non mais c’est de l’inconscience !

Aucun texte alternatif disponible.
***

APPROPRIATION, UN MOT À LA MODE TOUT À FAIT APPROPRIÉ !

Les journalistes, policiers, gendarmes et autre procureur ont fait un grand pas dans le traitement des vols, cambriolages, home-jacking etc… : ils appellent tout ça « délinquance d’appropriation ». Ça ne change rien et ne résout rien, mais c’est plus agréable à entendre. C’est déjà beaucoup ! Merciii !

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air
***

L’émission qui a fait glapir les bataillons du déni de réalité face à l’invasion islamiste comme le centre éducatif fermé à fait glapir Wamytan niant la délinquance galopante en Caledonie.

@ ziedzarzis DOSSIER TABOU L’islam en France : la République en échec
m.youtube.com
***

LE FABULEUX DESTIN DE PHILIPPE GOMES ou UNE VOIE ROYALE, OUI, MAIS JUSQU’OÙ ?

alain-juppe

Présidentielles, législatives, référendum, provinciales, Philippe Gomes a une autoroute devant lui. Il a misé sur le bon cheval, Alain Juppé, dont il ne faut pas être grand clerc pour savoir que ce sera lui le prochain président de la république. Alors qu’au même moment Pierre Frogier et ses derniers lieutenants du RUMP et des Républicains s’entêtent à enfourcher le petit poulain loser Sarkozy qui ne se fait plus lui-même aucune illusion sur ce combat de trop qu’il a entrepris. L’élection de Juppé va être pour Gomes le premier domino dont le mouvement entrainera une succession d’événements heureux pour lui et son partI.

Juppé élu, son plus important soutien en Nouvelle-Calédonie, Philippe Gomes, la détestation de Sarkozy et l’habitude des examens et instructions créant des liens, pourra poursuivre son chemin sur cette voie royale grâce à son nouvel ami président. Il pourra bénéficier de toute la reconnaissance et de toute l’aide des Républicains nationaux, de Paris, du gouvernement et de l’État pour mener sa barque à sa guise en Nouvelle-Calédonie : obtenir les investitures pour les législatives, pour lui-même dans la deuxième circonscription, pour Dunoyer dans la première, obtenir les coudées franches pour introniser les deux nouveaux sénateurs de Calédonie selon son bon plaisir, gérer les référendums, gérer les alliances, gérer les provinciales.

Dunoyer et Gomes seront donc les deux prochains députés de Calédonie. Une variante est possible avec un candidat mélanésien choisi par Gomes pour Nouméa et les îles, genre Hélène Iékawé, un autre gâteau étant offert au dauphin Dunoyer dont l’appétit mais aussi la patience sont grandes et qui est prêt à tout prendre et à tout manger en attendant son heure. Magnanime, Gomes réservera un sort privilégié à Pierre Frogier, en le reconduisant au Sénat, et fera une fleur à une pointure du Rump-Républicain habilement choisie, en l’installant à la tête d’une institution, ce qui aura pour résultat d’accroitre les haines et les agitations suicidaires et autophages au sein de l’ex RPCR moribond .

En 2017, présent à l’Élysée, au Sénat et à l’Assemblée, ayant achevé la décomposition du RUMP, Philippe Gomes pourra mener en toute indépendance la danse du premier des référendums en 2018, dont il éclairera la victoire du maintien dans la France par des spots très indépendantistes, ce qui conviendra au FLNKS qui ne souhaite ni gagner ni perdre la face, aux électeurs de Calédonie Ensemble qui pensent encore que Gomes est loyaliste et à la population calédonienne en général.

Ces succès ininterrompus permettront à Philippe Gomes d’aborder les élections provinciales de 2019 dans les meilleures conditions et d’installer au Congrès une majorité non indépendantiste constituée uniquement d’élus Calédonie Ensemble à peu d’exceptions près. En attendant les référendums suivant, dont ni les indépendantistes ni Gomes ne demanderont la suppression, le député Gomes poursuivra son ascension et la consolidation de son pouvoir tout en préparant la sortie des référendums et des institutions issues des accords de Nouméa vers une indépendance association où son pouvoir sera alors absolu.

L’objectivité et la lucidité nous obligent à regarder en face cette chronique d’un parcours triomphal de Philippe Gomes vers son fabuleux destin souverain que rien ne semble pouvoir barrer, dévier ou même ralentir, ni Paris, ni l’étranger, ni les oppositions politiques locales, qu’elles soient indépendantistes ou non. Rien ? Pas si sûr…

Philippe Gomes a construit sa stratégie et son avancée sur deux choses : l’imitation du schéma lafleuriste et l’exploitation du corpus calédonien en le considérant massif et homogène. L’imitation de la geste de Lafleur a fonctionné et fonctionne excellemment : constitution pyramidale du parti, installation de barons en concurrence interne, culte du chef, propagande, constitution d’une force économique privilégiée et inféodée, discours et mesures démagogiques, appuis parisiens. Par contre, le traitement de la base calédonienne populaire comporte la faille qui fragilisera le bel édifice gomésien et dont il ne soupçonne pas qu’elle est déjà à l’œuvre et qu’elle s’étend en profondeur. La Calédonie que Gomes voit, considère, embrasse, flatte et travaille c’est la Calédonie des héritiers, la Calédonie coloniale, la Calédonie des grandes familles, peu métissée, peu déportée, pas défavorisée. C’est le péché originel du parti quand il s’appelait encore Avenir Ensemble et ça continue. Des pionniers, des bourgeois, des diplômés. Des Martin, De Greslan, des Dunoyer, des Metzdorf… et des prises de guerre très tape-à-l’œil du côté de l’aristocratie des Lèques. Et même chose du côté des mélanésiens, toujours choisis dans la caste coutumière, dans la crème sociale, Les Sam, Iékawé, Poadja, Christiane Gambey… Cet élitisme ignorant et rejetant en même temps des acteurs moins prestigieux, moins armoriés, dont l’élu Patrick Robelin, qui est un cas emblématique, très « peuple de Bourail », trop peuple, et qui fut jeté sans ménagement comme un kleenex après usage au fond de sa Puéo natale, aux antipodes des beaux quartiers et de grands quartiers de noblesse des élus et courtisans citadins de Gomes.

La population calédonienne n’est ni massive ni homogène. Les petites gens de brousse et des quartiers ne sont pas les héritiers des stations et les propriétaires de Nouméa. Cet aveuglement précipita la chute de la maison Lafleur dont la base fut au départ très populaire. La même cécité chez Gomes, qui imite là un défaut de vieillesse du « vieux »,  sera l’obstacle sur sa voie royale. A-t-il vu et constaté qu’il n’y a désormais quasiment plus d’élus non indépendantistes en Province Nord et même en Province Sud dès qu’on dépasse Tontouta ? Que sont devenus les bataillons tricolores du RPCR ? Les maires non indépendantistes ne sont plus élus qu’avec les alliances avec le FLNKS. Les derniers loyalistes ne le sont plus, ou ne le sont plus qu’à peine, tel un Song à Thio. Ces Calédoniens-là, présents aussi dans le Grand Nouméa, distincts de la noblesse citadine et nantie du pays, ont déjà entrepris leur mutation et leur transhumance vers Kanaky, se sachant ignorés, abandonnés, snobés, méprisés, autant par le golfeur Lafleur hier que par le fumeur de cigares Gomes aujourd’hui. Cette frustration, les difficultés, la crise, les pressions des indépendantistes, la prudence, le détachement voire l’hostilité quant à la métropole,  le double rejet du has-been Frogier et da la morgue exogène de Gomes,  les ont poussés et les poussent à composer avec le destin indépendantiste qu’ils pensent inexorable et avec lequel ils pensent plus sage de composer pour conserver au moins ce qu’ils ont encore.

Quelques points de pourcentage qui basculent du vote loyaliste vers le vote indépendantiste suffiront à renverser la balance au deuxième ou au troisième référendum, bouleversant la donne, les plans et la jolie maquette Kanaky Ensemble de Philippe Gomes, offrant tout le pouvoir à des partis du FNLKS qui n’auront plus besoin de l’apport et des contorsions de Calédonie Ensemble pour l’exercer pleinement. Philippe Gomes aura-t-il vu venir ça ? Sentira-il ce caillou dans sa chaussure pendant cette marche encore irrésistible pendant quelques années sur cette voie royale où un barrage calédo-kanaky lui sera pourtant à terme opposé ?