DO NOT GO GENTLE INTO THAT GOOD NIGHT

 Cooper (interstellar)-189584
 
Un grand film et un beau texte équivoques et ambigus comme la vie, comme la mort. Un écart sidéral entre ici et là-bas, entre à présent et autrefois, qui n’est pas que du cinéma. La lumière à l’agonie au pays, la nuit qui s’avance en France, qui ne sont pas que littérature…
 
Do not go gentle into that good night,
Old age should burn and rave at close of day;
Rage, rage against the dying of the light.
 
Though wise men at their end know dark is right,
Because their words had forked no lightning they
Do not go gentle into that good night.
 
Dylan Thomas
 
N’entre pas docilement dans cette douce nuit,
Le vieil âge doit gronder, tempêter, au déclin du jour,
Hurler, hurler à l’agonie de la lumière.
 
Si le sage sentant la fin sait que les ténèbres sont justes,
Car ses mots n’ont point forgé de foudre,
Il n’entre pas docilement dans cette douce nuit.
 
***
ANALYSES ET COMMENTAIRES DU POÈME DE DYLAN THOMAS
 
***
 
ESSAI
INTERSTELLAR ET PLUS …
07/07/2015 MICHEL-GUY GOUVERNEUR
 
« DO NOT GO GENTLE … »
 
Autour de moi, la demande était pressante; que dit vraiment le Professor Brand dans cette scène d’Interstellar où il est en communication avec les passagers du vaisseau spatial qui vient de franchir la première marche d’un escalier intergalactique (sort of) ? — Certes il cite un poème de Dylan Thomas (1938), mais cela ne nous dit rien de son sens. On se met alors en quête d’une traduction. C’est là que les difficultés commencent, et s’accompagnent de la question devenue une habitude : y a-t-il de l’intraduisible ?
 
Commençons par le texte lui-même :
 
Do not go gentle into that good night,
Old age should burn and rave at close of day;
Rage, rage against the dying of the light.
 
Though wise men at their end know dark is right,
Because their words had forked no lightning they
Do not go gentle into that good night.
 
Good men, the last wave by, crying how bright
Their frail deeds might have danced in a green bay,
Rage, rage against the dying of the light.
 
Wild men who caught and sang the sun in flight,
And learn, too late, they grieved it on its way,
Do not go gentle into that good night.
 
Grave men, near death, who see with blinding sight
Blind eyes could blaze like meteors and be gay,
Rage, rage against the dying of the light.
 
And you, my father, there on the sad height,
Curse, bless, me now with your fierce tears, I pray.
Do not go gentle into that good night.
Rage, rage against the dying of the light.
 
From The Poems of Dylan Thomas, published by New Directions. Copyright © 1952, 1953 Dylan Thomas. Copyright © 1937, 1945, 1955, 1962, 1966, 1967 the Trustees for the Copyrights of Dylan Thomas. Copyright © 1938.
 
Outre une double obligation de restituer le sens et la poéticité de ces seize lignes, il y a les contraintes de structure (ABA ABA ABA ABA ABAA) et de rime (NIGHT* LIGHT* RIGHT* BRIGHT* FLIGHT* SIGHT* HEIGHT* // DAY** THEY** BAY** WAY** GAY** PRAY**). Certaines rimes sont d’ailleurs comme des piliers du poème: les deux premières sont le couple de contraires night / day, les deux dernières sont un autre couple, night / light. Penser aussi aux assonances, surtout aux strophes IV et V, où elles sont d’une exceptionnelle richesse. Liées à la question du sens, on rappellera aussi les circonstances particulières dans lesquelles ces vers ont été écrits : Dylan Thomas évoque l’agonie de son père.
 
Une première proposition est signée par Line Audin (06.12.14 dans La Une CED, Les Dossiers, Documents).
 
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit,
 
La vieillesse devrait s’embraser, se déchaîner face au jour qui s’achève ;
 
Rage, enrage contre la lumière qui se meurt.
 
Même si sur sa fin l’homme sage sait que l’obscurité est méritée,
 
Parce que ses mots n’ont fendu nul éclair il
 
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit.
 
L’homme bon, près de la vague ultime, pleurant
 
Sur ses frêles exploits dont l’éclat aurait dansé sur une verte baie,
 
Rage, enrage contre la lumière qui se meurt.
 
L’homme insoumis qui s’empare du soleil en plein vol et le chante,
 
Apprenant, trop tard, qu’il l’a peiné dans sa course,
 
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit.
 
L’homme grave, qui, agonisant, voit, vision aveuglante
 
Que l’œil aveugle pourrait flamboyer tel un météore et se réjouir,
 
Rage, enrage contre la lumière qui se meurt.
 
Et toi, mon père, là-bas sur ce triste promontoire,
 
Maudis-moi, bénis-moi maintenant de tes larmes de colère, je t’en supplie.
 
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit.
 
Rage, enrage contre la lumière qui se meurt.
 
On trouve aussi (http://lionel-edouard-martin.net/tag/do-not-go-gentle-into-that-good-night-traduction-francaise/):
 
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit,
Les vieux devraient tonner, gronder quand le jour tombe ;
Rage, mais rage encor lorsque meurt la lumière.
 
Si le sage à la fin sait que l’ombre est la norme,
Comme aucun de ses mots n’a fourché en foudre il
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit.
 
Le bon, près de la vague ultime, qui déplore
Que sa vie frêle eût pu danser en verte baie,
Il rage, il rage encor lorsque meurt la lumière.
 
Le fou qui prit, chanta, le soleil en plein vol,
Et conscient, trop tard, d’avoir bridé sa course,
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit.
 
Le juste, agonisant, qui voit d’un œil aveugle
Qu’un œil aveugle peut briller, gai, météore,
Il crie, il crie encor lorsque meurt la lumière.
 
Et toi, mon père, là, sur ces tristes hauteurs,
Maudis-moi, bénis-moi de pleurs durs, je le veux !
N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit.
Mais rage, rage encor lorsque meurt la lumière.
 
Et l’on pourrait citer d’autres versions tout aussi intéressantes. Dira-t-on qu’elles sont satisfaisantes ?
 
Le problème est que ce poème est précisément connu pour être l’un des plus accessibles de ce poète souvent obscur que fut Thomas. Or lorsqu’on lit « Parce que ses mots n’ont fendu nul éclair », ou « Comme aucun de ses mots n’a fourché en foudre », ou encore « Le fou qui prit, chanta, le soleil en plein vol, / Et conscient, trop tard, d’avoir bridé sa course, / N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit. », on se demande si le sens n’est pas au contraire rendu plus opaque, et même, si la phrase est réellement construite.
 
De même, si « apaisé », pour gentle, peut s’entendre, « cette bonne nuit » pour that good night est incompréhensible parce que contradictoire : si cette nuit est si bonne, pourquoi se révolter contre elle? a quoi donc correspond ce good ? — Ce n’est pas la bonté de quelqu’un (cela, on le trouvera plus loin, l. 7, dans good men), ni même l’utilité / positivité de quelque événement ; c’est le good de as good as new (quasiment neuf), ou celui de in good time (quand le moment sera venu), cette notion de « mûr pour … » ne serait pas éloigné du « pour de bon » français. En outre le that implique une mise à distance, et convient à quelque chose de malvenu : ce ne peut être un simple « cette nuit », qui, en outre, laisserait entendre qu’il va se passer quelque chose dès ce soir. « N’entre pas apaisé dans la plus noire des nuits » ?
 
GERER LE DEDOUBLEMENT.
 
[1. La répétition] Que faire des tournures répétées ? Rage, rage ! gagne-t-il à devenir « rage , rage »? Peut-être « rage, enrage » introduit-il une variété précieuse. Et de même la reprise du « go gentle » peut être mieux rendue en tenant compte du passage à un sujet pluriel.
 
[2a. Couple d’opposés; 2b. double sens] L’opposition last wave / green bay repose sur le schéma, perceptible dans chaque strophe, du grand âge et de la prime jeunesse, mais la difficulté tient à la construction de cry ; on voudrait comprendre « pleurer », mais en ce sens, il ne pourrait y avoir de complétive en that. C’est donc la notion d’un « dire fort » qui l’emporte, mais rien n’empêche d’ajouter: « en pleurant ». Double sens également dans le jeu de mots Grave men, near death (grave référant à la gravité autant qu’au tombeau) ; l’effet n’est pas perdu totalement si l’on substitue « la tombe » à la mort.
 
[3. Implicite et explicite] Il importe ensuite de ne pas compliquer ce qui se dérobe à une compréhension immédiate, en raison des références maintenues dans l’implicite : Wild men who caught and sang the sun in flight, / And learn, too late, they grieved it on its way, … Qui sont-ils donc, ces fous qui ont volé le soleil ? L’allusion mythologique semble évidente; on pense à Prométhée, mais aussi à Icare, et la vieillesse a su leur apprendre qu’ils n’en avaient reçu que du chagrin tandis que l’astre solaire poursuivait son chemin comme si de rien n’était. Si caught and sang the sun est une hardiesse poétique, « prirent et chantèrent le soleil » orienterait, en français, vers un tout autre sens — plus hédoniste peut-être, en tout cas éloigné de l’idée du distique (« Les fous qui dans leurs chants prirent le soleil en plein vol »)
 
Les Grave men, near death continuent de voir, malgré leurs yeux devenus vides, aveugles (blind eyes); mais leur lucidité finale devient aveuglante (blinding sight) pour le reste des vivants — souvenir platonicien de l’éclat insoutenable de la vérité pour les humains habitués aux ténébres de la caverne — et ces yeux deviennent des météores enflammées. Ici nous traduisons blind eyes par « regard aveugle » pour éviter une confusion des pluriels.
 
[4a. Oxymore; 4b. double espace] Juste avant l’oxymore curse me, bless me l’allusion à un double plan en termes de verticalité (there on the sad height) peut se comprendre comme le père incarnant le point culminant de la tristesse.
 
Chacun d’entre nous interprètera différemment how bright / Their frail deeds might have danced in a green bay, chacun aura sa propre anticipation du sens de ce message, mais assez vite, il se crée une « dominance » de telle ou telle probabilité de sens.
 
A ce niveau commence une variété de cas que l’on regroupera sous le terme provisoire d’ »équivoque » — ou égalité des sens convoqués. Devant that good night, l’hésitation se fera entre quelques potentialités sémantiques; si j’ajoute go gentle, puis aussitôt dance in a green bay, la probabilité de sens va être de plus en plus divisée ; le partage sera de plus en plus grand dans la mesure où de plus en plus de parts seront coupées, et non en raison d’un agrandissement de la part commune. Car plus le texte sera riche en images, plus l’improbable gagnera de terrain sur le probable. Comment le traducteur peut-il rendre cette équivoque?
 
L’anglais decade est équivoque puisqu’en français il devient « décade » ou « décennie »; il ‘agit cependant d’une équivoque purement théorique, puisque le contexte ou l’évidence permettra de choisir sans erreur. Devant that good night, l’équivoque est d’une tout autre nature. Nous lirons plus loin, les remarques passionnantes de François Billeter ou J.-L. Borges sur ce thème.
 
Retenons pour l’instant que la poésie s’affiche comme dédoublement, duplication de doubles, pourrait-on dire, quelque chose comme une série de fractales langagières …
 
_________________________
 
Ne t’avise pas d’investir en douceur une pareille nuit*.
 
Brûler, délirer, ainsi se doit le grand âge d’aller au bout du jour** ;
 
Enrage, ivre de rage, contre cette lumière* à l’agonie.
 
La raison* est toujours du côté de l’obscur, et proches de leur fin les sages le savent,
 
Ceux-là pourtant** dont les mots n’avaient pas dérobé la foudre
 
N’entrent pas en agneaux dans de telles nuits* pour de bon.
 
Les hommes de bien, à l’approche de la dernière vague, qui rappellent en pleurant
 
De quel éclat* leurs frêles actions auraient dansé dans la baie** de leurs vertes années,
 
Enragent, ivres de rage, contre cette lumière* à l’agonie.
 
Les fous qui dans leurs chants prirent le soleil en plein vol*,
 
Pour apprendre, bien tard, qu’ils en ont fait leur deuil et qu’il ne s’arrêtait pas en chemin**,
 
N’entrent pas en agneaux dans cette nuit* pour de bon.
 
Près de la tombe les hommes graves qui voient, aveuglante vision, qu’un regard aveugle
 
peut parfois s’enflammer tel un météore et s’en réjouir**,
 
Enragent, ivres de rage, contre cette lumière* à l’agonie.
 
Et toi, père, en qui culmine* tant de tristesse, je t’en prie**,
 
Maudis-moi, bénis-moi maintenant de tes larmes féroces.
 
N’entre pas en agneau dans cette nuit* pour de bon.
 
Enrage, ivre de rage, contre cette lumière* à l’agonie.
 
***
Ce que démontre notre méditation, c’est qu’il y a certes, la langue telle qu’on la connaît, le signifié et le signifiant, l’axe du choix et l’axe de l’enchaînement, et la possibilité de jouer sur les diverses fonctions du langage (ici la fonction poétique) en prévoyant des marqueurs appropriés. Mais il se trouve aussi, en l’énonciateur (le poète) et le re-créateur (lecteur), un pressentiment du potentiel « signifiable », de la puissance de sens en réserve dans ce qui n’est pas encore énoncé — anticipation probablement liée à ce que les poètes appellent l’ »état poétique », et retrouvée par le public lorsque le poème est réussi. C’est d’ailleurs pour cette raison que la poésie se transmet idéalement dans et par l’oralité.
 
Chacun d’entre nous interprètera différemment how bright / Their frail deeds might have danced in a green bay, chacun aura sa propre anticipation du sens de ce message, mais assez vite, il se crée une « dominance » de telle ou telle probabilité de sens.
 
A ce niveau commence une variété de cas que l’on regroupera sous le terme provisoire d’ »équivoque » — ou égalité des sens convoqués. Devant that good night, l’hésitation se fera entre quelques potentialités sémantiques; si j’ajoute go gentle, puis aussitôt dance in a green bay, la probabilité de sens va être de plus en plus divisée ; le partage sera de plus en plus grand dans la mesure où de plus en plus de parts seront coupées, et non en raison d’un agrandissement de la part commune. Car plus le texte sera riche en images, plus l’improbable gagnera de terrain sur le probable. Comment le traducteur peut-il rendre cette équivoque?
 
L’anglais decade est équivoque puisqu’en français il devient « décade » ou « décennie »; il ‘agit cependant d’une équivoque purement théorique, puisque le contexte ou l’évidence permettra de choisir sans erreur. Devant that good night, l’équivoque est d’une tout autre nature. Nous lirons plus loin, les remarques passionnantes de François Billeter ou J.-L. Borges sur ce thème.
 
Retenons pour l’instant que la poésie s’affiche comme dédoublement, duplication de doubles, pourrait-on dire, quelque chose comme une série de fractales langagières …
 
MICHEL-GUY GOUVERNEUR
 

PLUS CONNIVENTS TU MEURS

CONIVENCE

Impossible de trouver plus de connivence entre un interviewé et un intervieweur qu’entre Gonzague et Guenant-Jeanson ce soir au 19h30. Ah ça nous a bien changé du match de dimanche dernier entre Néaoutyine et Nathaly Nathalie Daly ! Ce soir les deux boxeurs n’ont pas cessé de se sourire et de s’embrasser sur la bouche.

A tel point qu’on pouvait penser par moment que l’intervieweur était Guenant-Jeanson et l’interviewé De la Bourdonnais, qui y allait avec encore plus de rage que l’autre contre les patrons avec des « Y’a même un lobbying assez puissant » hargneux, avec des « On y met maintenant un peu de chantage à l’emploi » vindicatifs, avec des « y’a une énorme campagne » et des « Y’a une énorme pression » révolutionnaires ! Allez Gonzague, ça ira ça ira, encore un effort et c’est toi que Walles Kotra nommera la prochaine fois à la tête de NC1 !…

Et comme notre pasionaria du média officiel et officiellement partisan trouvait que Didier n’était pas assez excité, il lui balance avec un sourire mauvais et la bave aux lèvres « Pensez-vous à une explosion sociale ? » Et là notre planqué du CESE national se déchaine et livre à la police de l’opinion les noms des ignobles coupables : « Ballande, Lafleur, Lavoix, Leroux, Jeandot, Hayot », impeccablement, sans hésiter, sans s’tromper, grâce à son papier préparé dont Gonzague attendait la lecture en piaffant.

Et là bonheur infini de Gonzague, orgasme médiatique, hochements de tête spasmodiques, approbateurs et reconnaissants du journaliste aux anges et au septième ciel ! Alors Gonzague, heureuse ?…

Et le gendre idéal de RFO de susurrer un peu las, un tantinet épuisé : « Didier Guenant-Jeanson j’vous r’mercie, on a bien entendu votre message, on aura l’occasion de vous retrouver à nouveau. » Et en plus il lui donne un autre rencard tellement c’était bon !…
Plus connivents tu meurs… de plaisir !

BRÈVES ET TWEETS D’AOÛT 2016

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Effet immédiat de la loi compétitivité sur l’aller-retour Nouméa-Paris qui passe de 347000 F à 345 000 F ! Hourra !

L’image contient peut-être : avion et texte
***

J’AI RIEN D’MANDÉ

Quelques mois de politique, j’ai rien d’mandé, je n’ai rien eu, je n’ai rien reçu. Je savais pas encore que la politique c’est juste pour d’mander, c’est juste pour avoir, c’est juste pour recevoir.
Quelques mois de politique, J’ai rien d’mandé, je n’ai rien eu
Mais j’ai fait … ce que j’ai voulu …

Afficher la suite

Émission plus de vie du 1 Octobre 2012. Serge Lama est accompagné par le chœur des lycéens de Paris
youtube.com
***

« ON EN OBTIENT CE QU’ON VEUT »

Monsieur Hayot, est-ce que les calédoniens c’est aussi « comme les enfants, il faut être juste, on en obtient ce qu’on veut ?… »
Euh… j’vais p’t’être boycotter les boites tenues par Hayot en Calédonie moi tiens, elles me semblent déjà moins « pures » et moins « C’est c’qui y’a d’mieux » comme a dit ce vieux a propos de sa famille Béké…

***

MOI AUSSI MOI AUSSI M’SIEUR !

Moi aussi j’peux avoir deux millions et demi ?! S’il vous plait m’sieur, dessine moi une subvention ! Quoi ? Faut faire une web TV complaisante ? Bon ben ok j’vais faire 🙂 ! Quoi ? Faut alimenter un site à la botte ? Bon ben ok j’vais faire 🙂 ! Quoi ? Faut avoir Le Bras long et les idées courtes ?! Ah… ça c’est plus dur… 🙁

Aucun texte alternatif disponible.
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 5 min il y a 5 minutes

Les errances du PS c’est comme les errances du PalikaCa.Ensemble, ni d’la gauche, ni d’la droite, ni d’l’indépendance, ni du loyalisme.

Aucun texte alternatif disponible.
***

« VOUS N’AVEZ QUÀ CHANGER DE MÉTIER ! »

Les enseignants s’arrachent les cheveux face aux nouvelles directives. Même les formateurs et les inspecteurs semblent n’y rien comprendre.
lepoint.fr|Par Louise Cuneo
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 7 s il y a 7 secondes

Les Femen n’interviennent pas assez dans les mosquées et au sénat coutumier je trouve. #NouvelleCalédonie

L’image contient peut-être : 2 personnes , plein air
***
L’image contient peut-être : 2 personnes , gros plan

Jean Bertolino

Fawzia Zouari, écrivaine et journaliste tunisienne, docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne.

A publié dans « Jeune Afrique » cet article:

« Il y a des jours où je regrette d’être née arabe. »
Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes prêtes à massacrer au nom d’Allah et où je m’endors avec le bruit des explosions diffusées sur fond de versets coraniques.

Les jours où je regarde les cadavres joncher les rues de Bagdad ou de Beyrouth par la faute des kamikazes; où des cheikhs manchots et aveugles s’arrogent le droit d’émettre des fatwas parce qu’ils sont pleins comme des outres de haine et de sang; où je vois des petites filles, les unes courir protéger de leur corps leur mère qu’on lapide, et les autres revêtir la robe de mariée à l’âge de 9 ans.

Et puis ces jours où j’entends des mamans chrétiennes confier en sanglotant que leur progéniture convertie à l’islam refuse de les toucher sous prétexte qu’elles sont impures.

Quand j’entends pleurer ce père musulman parce qu’il ne sait pas pourquoi son garçon est allé se faire tuer en Syrie. À l’heure où celui-ci parade dans les faubourgs d’Alep, kalachnikov en bandoulière, en attendant de se repaître d’une gamine venue de la banlieue de Tunis ou de Londres, à qui l’on a fait croire que le viol est un laissez-passer pour le paradis.

Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains et les François Pinault pour les artistes de leur continent, tandis que les cheikhs du Golfe dilapident leur fortune dans les casinos et les maisons de charme et qu’il ne vient pas à l’idée des nababs du Maghreb de penser au chômeur qui crève la faim, au poète qui vit en clandestin, à l’artiste qui n’a pas de quoi s’acheter un pinceau.

Et tous ces croyants qui se prennent pour les inventeurs de la poudre alors qu’ils ne savent pas nouer une cravate, et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture.
Les mêmes qui dénombrent les miracles de la science dans le Coran et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les maladies.

Non ! L’Occident, ces prêcheurs pleins d’arrogance le vomissent, bien qu’ils ne puissent se passer de ses portables, de ses médicaments, de ses progrès en tous genres.
Et la cacophonie de ces « révolutions » qui tombent entre des mains obscurantistes comme le fruit de l’arbre.
Ces islamistes qui parlent de démocratie et n’en croient pas un mot, qui clament le respect des femmes et les traitent en esclaves. Et ces gourdes qui se voilent et se courbent au lieu de flairer le piège, qui revendiquent le statut de coépouse, de complémentaire, de moins que rien !

Et ces « niqabées » qui, en Europe, prennent un malin plaisir à choquer le bon Gaulois ou le bon Belge comme si c’était une prouesse de sortir en scaphandrier ! Comme si c’était une manière de grandir l’islam que de le présenter dans ses atours les plus rétrogrades.

Ces jours, enfin, où je cherche le salut et ne le trouve nulle part, même pas auprès d’une élite intellectuelle arabe qui sévit sur les antennes et ignore le terrain, qui vitupère le jour et finit dans les bars la nuit, qui parle principes et se vend pour une poignée de dollars, qui fait du bruit et qui ne sert à rien !

Voilà, c’était mon quart d’heure de colère contre les miens… Souhaitons que l’Occident ouvre les yeux….
Fawzia Zouari.

La parole d’une femme Tunisienne. Vivaaaa!

***

LA CARPETTE SE DÉCHAINE

Fillon qui a servi pendant 5 longues années de carpette, de paillasson et de punching ball à Sarkozy se déchaine à présent contre lui. Il est même venu poser le drapeau kanaky sur la Calédonie sous ses ordres, avec une gueule d’enterrement certes (mais même au comble de la joie il a encore une gueule d’enterrement) mais sans broncher, en exécutant toujours servilement cet ordre loufoque de capitulation que Sarko avait donné à Frogier puis à son premier mou-nistre.
Il jure mais un peu tard qu’on ne l’y prendra plus. Ouais… Il ne dit pas que des conneries mais pourquoi diable est-il donc resté alors cinq ans docilement au service de celui qu’il diabolise tant ?!
Cohérence… quand tu nous tiens… pas !

ABONNEZ-VOUS pour plus de vidéos : http://bit.ly/radioE1 Pour sa rentrée politique, François Fillon tacle Nicolas Sarkozy LE DIRECT : http://www.europe1.fr/d
youtube.com
 ***

CHOLESTÉROL MENTAL

On sait que le sel, le sucre, l’alcool et le gras encrassent massivement les artères et les cerveaux en Nouvelle-Calédonie.

On sait moins que les propagandes politiques, les palabres coutumiers, les autocongratulations coloniales, les mensonges médiatiques et les justifications de l’islam et de kanaky en font tout autant.

L’apolitique calédonienne, le remède naturel et gratuit contre le cholestérol mental ! 🙂

L’image contient peut-être : une personne ou plus et nourriture
***

LA FRANCE RURALE, LA VRAIE. POUR UN PEU MOINS DE BOBOS NOUMÉENS ET PARISIENS CHEZ LES INTELLECTUELS ET LES POLITIQUES

Chambois dans l’Orne : le village natal de Michel Onfray devenu un désert rural Michel Onfray nous guide dans Chambois, son village natal. Se baladant dans l…
youtube.com
 ***

Y A-T-IL UN MÉDECIN DANS LA PROVINCE ?

On sait combien la Province Nord et en particulier Canala manquent cruellement de médecins (entre 1 et 0,5 toubib dans Cana-la plus proche du paradis mais pas des soins). On sait combien Paul 1er de Koné et Gilbert 2 de Napoléon-Ville communiquent activement et s’occupent énergiquement de ce problème mais ne pourrait-on pas trouver de gentils et généreux praticiens pour sauver les canaliens, ou canalistes, en lançant un appel dans les fêtes et anniversaires politiques où un bon docteur progressiste ne saurait se soustraire à cette mission si conforme à son idéal !…

L’image contient peut-être : 2 personnes , texte
***

ET UN COMITÉ NATHALIE KOSCIUSKO-MORISET ?

Rien que pour l’humour de cette vidéo où elle ridiculise ces tristes sires des Républicains qui l’encensent tout en l’empêchant d’avoir ses signatures. Et rien que pour sa détermination à tenir tête aux infâmes Ruquier, Moix et Burggraf, grands défenseurs du burkini et du salafisme, actuellement sur France 2 dans On n’est pas couché de ce 27 août 2016.

Nathalie Kosciusko-Morizet a posté ce 5 juillet sur sa page Twitter un clip vidéo mettant en scène ses principaux rivaux pour la primaire de la droite et du centre. On…
dailymotion.com
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 5 s il y a 6 secondes

Après la marche pour les 200 familles et celle pour Guénant-Gomès, y’aurait pas une marche pour plus prendre les calédoniens pour des cons ?

Aucun texte alternatif disponible.
***

BRAVO LES MAIRES !

BURKINI – « Le volcan n’est pas éteint », assure Ange-Pierre Vivoni. Le maire de Sisco, en Haute-Corse, a indiqué vendredi 26 août qu’il maintenait son arrêté
huffingtonpost.fr
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 9 min il y a 9 minutes

Le déménagement du procès des déménageurs et militaires de Nouméa vers le parquet de Paris va offrir surfacturation et cadeaux aux juges ?

L’image contient peut-être : eau et plein air
***

L’ENTRISME

Entrisme musulman pour imposer l’islam et la charria en France, entrisme coutumier pour imposer kanaky et la charte en Nouvelle-Calédonie. Ceux qui se font rentrer dedans sont des cons ou des invertis. Burka et burkini en France, manou et tabac bâton en Calédonie sont les chevaux de Troie des envahisseurs de la démocratie et de l’humanisme.

Aucun texte alternatif disponible.
***

J’aime

QUAND LES MAGISTRATS DEVIENNENT LES COLLABOS DES ISLAMISTES

L’image contient peut-être : texte
***

BURKINI BURK BURK BERK !

Ça manque un peu de Corses au Conseil d’État, non ? Ou de couilles…
Houellebecq avait bien raison. Un an et demi après son « Soumission » sorti le jour même du massacre des Charly, ON Y EST.

L’image contient peut-être : ciel et plein air
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 2 minil y a 2 minutes

Il s’appelle Smaïl Ayad, il tue une fille qu’il trouve trop libre, il gueule « Allahu Ackbar » mais ça n’a rien à voir avec l’islam bien sûr !

Le meurtrier présumé d’une touriste britannique dans une auberge de jeunesse du Queensland aurait agit par jalousie. Smaïl Ayad a crié « Allah Akbar » en…
la1ere.francetvinfo.fr
***

UN SOUFFLE NOUVEAU !…

Y’a pas à dire, y’a vraiment du changement et un souffle nouveau chez les Républicains ! Ça valait vraiment le coup de saboter l’UCF pour participer à cette renaissance ! Ça valait vraiment le coup de faire un retour vers le futur éternel du culte du chef pour soutenir un chef du culte qui parle de « brutalité du fait majoritaire » en évoquant notre référendum.
La démocratie, le vote, l’expression du plus grand nombre c’est « la brutalité du fait majoritaire », autrement dit la plus horrible des dictatures…
On aura vraiment tout vu et tout entendu en Nouvelle-Calédonie. Du Grand-Guignol et de l’opéra bouffe gratuit et quotidien !s

L’image contient peut-être : 3 personnes
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

L’ancien et l’actuel chefs de l’USOENC c’est Poutine et Medvedev : l’un est toujours le tzar, l’autre est figurant.

L’image contient peut-être : 2 personnes , intérieur
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 7 s il y a 7 secondes

L’ALK invite les locuteurs d’une langue maternelle à Lifou le 21/02/17. Avec mon français maternel j’suis invité ?

Aucun texte alternatif disponible.
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

La branche auto de l’USOENC refuse la grève générale en Calédonie. Le personnel des maisons Ballande et Lafleur aussi.

L’image contient peut-être : 18 personnes , personnes souriantes , costume et plein air
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 48 s il y a 49 secondes

Travaux de mise à jour de l’état civil coutumier en #NouvelleCalédonie conformément aux recommandations de l’ONU.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air
***

ASSISTANAT FOR EVER ?

Lifou nous dit qu’il faut encore assister, aider et subventionner les îles. Il faut sauver le soldat SMSP et le soldat Koniambo. Il faut mâcher le boulot économique en ZODEP. Il faut réserver et donner l’exclusivité des bourses, concours et embauches. Il faut inscrire sur les listes ceux qui savent pas ou veulent pas s’inscrire.
Faut-il aussi les conduire à la mairie, mettre Kanaky dans l’enveloppe et tenir leur main jusqu’à l’urne ?

Comme l’impression qu’on était plus débrouillard et indépendant y’a 150 ans qu’à deux ans de l’indépendance…

L’image contient peut-être : bébé, une personne ou plus et gros plan
***

L’HOMME QUI MURMURAIT TRÈS TRÈS TRÈS BIEN
POUR NE RIEN RIEN RIEN DIRE
À L’OREILLE DE L’ONU

L’image contient peut-être : 3 personnes , texte
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 22 s il y a 22 secondes

Pour une Miss Pays incontestable en Calédonie demandons à l’ONU et à Flavien Misoni de chapeauter l’élection.

L’image contient peut-être : 2 personnes , nuit et costume
***

L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 5 min il y a 5 minutes

… ou à La Foa. Des fois j’aimerais bien être encore con,aller à des meetings,marcher dans des manifs,causer avec Pierre, Paul, Philippe, juste des fois…

L’image contient peut-être : texte
***

UN « CAMP DÉCOLONIAL » INTERDIT AUX BLANCS…

« Au moment où sont publiées ces lignes, ni SOS Racisme, ni le Mrap, ni le Cran, autres associations antiracistes, n’avaient officiellement pris position sur ce « camp ». »
Ni le FLNKS non plus 🙂 , ni l’UC, ni le Palika, ni LKU, ni la LDH-NC, ni le sénat coutumier 🙂 Faut pas déco(lo)nner ! 😀

Un séminaire « antiraciste » interdit aux Blancs ? C’est ainsi qu’est présentée la rencontre « non-mixte » qui se tient jusqu’au 28 août à Reims.
lepoint.fr|Par Baudouin Eschapasse
***

La ministre de l’éducation nationale Vallaud-Belkacem refusera-t-elle aussi qu’on interdise le port du burkini aux écolières, aux collégiennes et aux lycéennes pendant les cours d’éducation physique et sportive en piscine ?

La « prolifération des arrêtés anti-burkini » pris par les maires de certaines communes littorales n’est « pas la bienvenue », a estimé jeudi la…
lepoint.fr|Par Le Point, magazine
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL maintenant

Des Burkini à 100 m des 86 morts de la Promenade des Anglais à Nice c’est comme des croix gammées à Yad Vashem.

L’image contient peut-être : 1 personne , océan, plein air et eau
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO ‏@LOSSERVATORECAL 9 s il y a 10 secondes

Elle est admise aux urgences après avoir pété dans son burkini.

L’image contient peut-être : 1 personne
***

CE QU’IL Y A DE BIEN AVEC SARKOZY ET LES RÉPUBLICAINS DE CALÉDONIE C’EST QU’ON A UN JOUR SANS FIN SANS ALLER AU CINÉMA ! 😀

***

Vous pariez combien que les gros malins du comité Sarkozy vont se faire bananer aussi comme les gros malins du comité Juppé se sont fait bananer par Calédonie Ensemble ? 🙂

Aucun texte alternatif disponible.

***

UN PEU D’AMOUR DANS CE MONDE DE BRUTES À L’ÂGE DU FER ROUGE

Joli pays, jolies normandes, jolie relation.

L’image contient peut-être : 1 personne , cheval et texte
***

PAR AMOUR DES TRADITIONS…

Pour exprimer son amour des traditions et pour démontrer l’innocuité de cette pratique une responsable de foires à l’ancienne prend la place des vaches marquées au fer rouge.

Abonne toi pour plus de vidéos !
youtube.com
***

L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL 1 min il y a 1 minute

La Miss #Calédonie 2014, ambassadrice des animaux, protectrice du lagon ensemble, elle a rien à dire sur les bêtes brûlées au fer rouge ?

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air
***

Pas très commun notre destin au niveau des congés…
Pourtant le lundi c’est déjà jour de congé coutumier non ? En tout cas c’est rentré dans la coutume.
Et sinon, pour un mariage coutumier un peu compliqué, genre la dame n’a pas envie du promis et il faut que la famille et le fiancé passent du temps à l’attendrir comme un steak un peu trop dur, le congé peut être plus long ? Y’a bien des congés pathologiques prolongés pour les grossesses, pourquoi pas pour les mariages coutumiers ?

Le congé coutumier non-rémunéré concerne les mariages et décès coutumiers, l’intronisation d’une autorité coutumière et la récolte de l’igname nouvelle (ici à…
gouv.nc
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL 1 min il y a 1 minute

Pour sauver les femmes kanak et musulmanes il faut jeter en bloc coutume et islam où tout est lié et irréformable.

L’image contient peut-être : une personne ou plus
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL 22 s il y a 23 secondes

Aux États Unis où les peines se cumulent Brice Kamodji aurait écopé de 393 754 années de prison.

Aucun texte alternatif disponible.
***

MAIS ÇA AURAIT PU ÊTRE PIRE : DANS LA SÉRIE DES TRADITIONS SI CHÈRES AUX ENFANTS DU PAYS, ELLE AURAIT PU ÊTRE MARQUÉE AU FER ROUGE…

Il y a un mois, une jeune femme originaire de Lifou a été rouée de coups par ses parents. Elle avait refusé le mariage qu’ils avaient arrangé. Après 4 jours…
la1ere.francetvinfo.fr
***

ROMANTISME DES RUINES ANTIQUES, POÉSIE DES VESTIGES POLITIQUES

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL 38 s il y a 38 secondes

Ceux pour qui les médailles aux JO comptent ont-ils vu que les anglais sont n°2 et font 2 fois mieux que les français et les allemands ?

Aucun texte alternatif disponible.
***

AIRCALIN LA RADIN

Pas tellement captivante la ligne Nouméa Melbourne, zéro écran et zéro film à bord pendant 4 heures à l’aller et 4 heures au retour, zéro virgule cinq en terme de service et de bouffe à bord, le même zinc et la même négligence que pour les passagexploités de la ligne Nouméa Wallis.
AIRCALIN : LA LIGNE HIGH COST POUR UN SERVICE LOW COST ! 🙁

L’image contient peut-être : texte
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL maintenant

Heureusement qu’on peut sauter par-dessus, ou passer à côté…

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL 10 s il y a 10 secondes

Rire dur pour pas mourir.

L’image contient peut-être : texte
***

L’image contient peut-être : texte
***
***

L’Homme de Roswell existe, il est revenu, du côté du Mont-Dore, David Vincent l’a vu. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une allée solitaire de La Coulée, alors qu’il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva…

***

C’EST PAS DE LA BAGARRE, C’EST DE LA CULTURE…

J’ai trouvé ce billet de l’Affreux Jojo des Nouvelles du 17/08/16 plutôt pas mal du tout. Mine de rien, ça laboure fort… Et oui, une thèse de doctorat, mais sincère celle-là, pourrait être menée sur cette donnée calédonienne, ses origines, ses conséquences. Psychologie sociale, histoire, sociologie, anthropologie ? Calédologie, puisque la Calédonie est aussi une science et une discipline doctorale sui generis, comme le reste…
On comprendrait sans doute mieux certaines choses. Je veux bien diriger les doctorants, pour une fois qu’une thèse servirait à quelque chose d’autres qu’à nourrir les termites ou à caler un meuble bancal.

L’image contient peut-être : texte
***

Losservatore Caledo Quand y’a d’la bagarre /
On n’aime pas les froussards

https://www.youtube.com/watch?v=hYd829rMlXM

ENVIE DE DIRE DU BIEN…

Envie de dire du bien de Sonia Lagarde�… et puis plus envie de dire du mal des personnes politiques, qu’on croise si souvent, eux, ou leurs enfants, ou leur famille, parce que l’île est petite, parce que la vie est courte, parce qu’ils sont comme nous, parce que tout ça n’est pas facile, parce que leurs idées, leurs mots, leurs plans, leurs projets, leurs changements, leurs actions, plus ou moins bons, c’est pas forcément eux, c’est pas complètement eux, comme nous, pas plus mauvais que nous…
Envie donc de dire du bien de Sonia, qui est sympa, sur qui je n’en rajouterai pas, et qui n’en a pas rajouté, elle, sur EPLP, sur les traditions, sur les patrons… 🙂

L’image contient peut-être : 1 personne
***
***

J’ai relu ce que j’écrivais il y a deux ans sur l’affaire fer rouge. C’est ce que je pensais, c’est ce que je pense toujours, et il faut dire ce qu’on pense, tant qu’on est libre de penser et de dire ce qu’on pense. C’était assez dur mais hélas je n’ai pas une virgule à retirer ou à ajouter à ce texte, et il est ma foi bien moins dur que les injures et menaces haineuses réitérées envers les gens d’EPLP, sans changements de virgules non plus, par les adorateurs du fer, genre « Si elle continue comme ça c’est nous qu’on va s’occuper d’elle… » (NCradio, 17/08/16)

SOCIÉTÉ CULTURE BÉTAIL ? août 14, 2014 admin 58 commentaires (à propos d’une prise de position d’EPLP, Ensemble Pour La Planète, contre un concours et une démonstration festive de brûlures au fer rouge pour marquage de bovins à la Foire…
losservatore-caledo.com
***
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL 18 s il y a 19 secondes

#Calédonie Lagoon.nc aussi a décidé de tirer son rideau aujourd’hui ? Pas très compétitive en tout cas…

Aucun texte alternatif disponible.
***

L’OSSERVATORE CALEDO �@LOSSERVATORECAL 13 min il y a 13 minutes

Chez nous tahi le fer rouge, les gros mots, la vie chère c’est not’ culture, not’ tradition, not’ coutume quoi, et ça s’ra toujours comme ça !

L’image contient peut-être : cheval, une personne ou plus et plein air
***
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 20 s il y a 21 secondes

Du + gros au + petit encadrez TOUTES les marges aussi abusives au MEDEF, à la FINC, à la CGPME et chez les + petits commerçants et artisans.

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets
Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 2 min il y a 2 minutes

Le GBNC, Groupement des Bovins de Nouvelle-Calédonie, ignoré, tient à affirmer son attachement au fer rouge et à ses traditions identitaires

L’image contient peut-être : une personne ou plus
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 4 minil y a 4 minutes

Qui veut être le porte-drapeau de la France et des Français en Calédonie ne doit pas être celui d’une communauté ni le mendiant de ses voix.

L’image contient peut-être : ciel
***

Ces pratiques et cette conception de la politique sont tellement répandues et sont tellement la norme que faire de la politique pour autre chose que pour sa gueule et pour la thune semble finalement anormal, étrange, suspect limite débile ou pervers.

Christine Allix

Entendu hier un homme parler de son engagement en politique, des réunions, des meetings… Et qui, au fil de la conversation, parle de sa femme qu’il va pouvoir faire muter là du fait de ses nouveaux appuis politiques… Et les idéaux dans tout ça? Et la recherche de l’intérêt général? Et l’engagement inconditionnel? Et le respect des citoyens qui ont cru en leurs belles paroles? Décidément, c’est partout pareil! L’être humain ne peut s’empêcher de penser à son intérêt particulier avant l’intérêt général… Affligeant!

***

Entre les selfies, le pokemon go, les élections de miss, la voyance, l’horoscope, les meetings politiques, le salon du bien-être, le drift, la télé, le golf, le culturisme et le sport, difficile de classer du moins débile au plus débilitant. Vous voulez essayer ?

L’image contient peut-être : texte
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 1 minil y a 1 minute

Salle d’entraînement des athlète russes, ou chinois, ou américains..

L’image contient peut-être : une personne ou plus
Commentaires
Losservatore Caledo
Losservatore Caledo On a trop dit que le sport c’était que l’argent, mais non ! c’est la science aussi ! «Sun Yang, il pisse violet» Même Camille Lacourt il est d’accord avec moi. Ça balance pas mal à Rio… Et puis zut ! y’a qu’à les laisser faire tous, ça sera les JO des laboratoires pharmaceutiques, les championnats de l’industrie du médicament. Et puis basta ! Et puis comme ça, ça sera plus la peine d’aller emmerder et intoxiquer les pauvres petits citoyens de base qui veulent se faire quatre sous en testant les médicaments et en faisant les cobayes : les sportifs et obsédés de la performance en tous genres seront là pour ça !
***

Vous avez retweeté
Olive M @marcais_olive 7 août

Je me demande quand même au nom de quoi le Beach Volley féminin est devenu un sport olympique avant le Pole Dance ?

L’image contient peut-être : une personne ou plus
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 26 s il y a 26 secondes

À #Nouméa les soignants souffrent du déménagement de l’hôpital. Une prime de Médipôle et tout sera guéri !

L’image contient peut-être : nourriture
***

RIO UN PEU ! 🙂
ou
L’OR DES TWEETS

L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 3 min il y a 3 minutes

Le gosse qui pleure après sa console oubliée par le Père Noël est-il plus niais que le champion inconsolable pleurant après sa médaille ?

L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 10 min il y a 10 minutes

Dope et hold up en série aux JO de Rio : drogue et pognon, les deux mamelles du sport.

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.
***

PHILIPPIQUES CONTRE LES MENTEURS
ou
LA PINOCCHITE AIGÜE DU POUVOIR

À l’instar de Démosthène et Cicéron, doux souvenir de nos humanités au temps où les ministres préféraient le grec et le latin à l’arabe, mais c’est une autre histoire, notre gouvernement et notre député se lancent depuis quelques jours dans de terribles philippiques contre les menteurs, mais pas contre Marc-Antoine ou Philippe II de Macédoine, mais contre Philippe Blaise et Sonia Backes accusés de mentir encore plus effrontément que tous les Pinocchio et tous les arracheurs de dents réunis.

Nos Philippe de la sincérité et de la vérité au pouvoir serait-il saisis de cette terrible pinocchite aigüe qui fait voir des nez qui s’allongent partout à tous ceux qui en sont atteints ?

L’image contient peut-être : texte
***

Ça j’aime bien, trop marrant. Le Brétégnier thatchérien j’aime moins.

Pierre Bretegnier

PIQUE D’ ACTU

DIDIER GUENANT- JEANSON VA SE LANCER DANS LE COMMERCE !

C’est le rêve des adhérents de l’USOENC. Que dis-je ? De tous les syndicats, de la FINC et des factions politiques au pouvoir. Le miracle attendu.

Financé par une cotisation spéciale des adhérents, par des participations des entreprises de la FINC, par Promosud, Sofinor et Sodil, soutenu par le gouvernement et la Province et installé sur un terrain domanial , un gigantesque hyper-marché public pourrait voir le jour .

Il sera exemplaire : avec des marges minimales il emploiera quand même des personnels nombreux et bien payés, se fournira essentiellement en produits locaux contrôlés par Ensemble Pour La Planète et pourtant pratiquera des prix très bas.

Après avoir gagné ainsi beaucoup d’argent , il l’ investira dans le nickel. Là-aussi, tout en acceptant de payer le max de taxes, de suivre les prescriptions d’EPLP et d’obéir aux coutumiers , il gagnera un argent miraculeux qu’il redistribuera au peuple actionnaire sous le contrôle du parti.

Un rêve cubain.

Si vous n’y croyez pas, vous serez envoyés par D G-J dans un goulag lôcal, pour y croupir avec les gros commerçants et les petits mineurs.

PB

***

DO NOT GO GENTLE INTO THAT GOOD NIGHT

Un grand film et un beau texte équivoques et ambigus comme la vie, comme la mort. Un écart sidéral entre ici et là-bas, entre à présent et autrefois, qui n’est pas que du cinéma. La lumière à l’agonie au pays, la nuit qui s’avance en France, qui ne sont pas que littérature…

Do not go gentle into that good night,…

Lire la suite

The poem Do Not Go Gentle Into That Good Night is written by Dylan Thomas and is often quoted in the movie Interstellar. Here it is recited by Anthony Hopkin…
youtube.com
***

DO NOT GO GENTLE INTO THAT GOOD NIGHT

Un grand film et un beau texte équivoques et ambigus comme la vie, comme la mort. Un écart sidéral entre ici et là-bas, entre à présent et autrefois, qui n’est pas que du cinéma. La lumière à l’agonie au pays, la nuit qui s’avance en France, qui ne sont pas que littérature…

Do not go gentle into that good night,…

Lire la suite

The poem Do Not Go Gentle Into That Good Night is written by Dylan Thomas and is often quoted in the movie Interstellar. Here it is recited by Anthony Hopkin…
youtube.com
***
13907128_1328783183803280_4117710904606619178_n
Losservatore Caledo

LES ÉVIDENCES

Ici, en fait, on ne fait que dire quelques évidences, rien d’étonnant là-dedans. Ce qui est étonnant en fait c’est que ceux qui ont la parole ne les disent jamais ces évidences, ni les politiques, ni les journalistes, ni les experts.

Les indépendantistes veulent l’indépendance, toute l’indépendance, rien que l’indépendance. Évidence !
Les non indépendantistes et l’Etat défendent davantage la cause des indépendantistes que la leur. Évidence !
La coutume est un système sclérosant pour les hommes et terrible pour les femmes. Évidence !
La Nouvelle-Calédonie vit une guerre civile rampante et un apartheid culturel, foncier et juridique masqué et non un vivre ensemble. Évidence !
Valeurs, destin commun, convergences, compétences sont le lavage de cerveau et l’enfumage du largage. Évidence !

***

Losservatore Caledo

ROUEN, PÈRE HAMEL

Une très belle messe pour une très belle personne dans une très belle cathédrale dans une très belle ville dans une très belle région dans un monde pas très beau…

L’image contient peut-être : plein air et une personne ou plus

***

LA FRANCE S’AUTOCENSURE

Plus personne n’est Charlie. Cette maison d’édition morte de trouille, Piranha, fait marche arrière et refuse de publier cet excellent livre et pour ne pas reconnaître qu’elle est morte de trouille, ce qu’on peut comprendre et admettre, elle avance qu’elle ne veut pas cautionner et renforcer des thèses d’extrême droite, ce qui est aussi incompréhensible qu’ inadmissible. Double mort de trouille. La France s’autocensure, l’islam et l’islamisme ont gagné.

Best-seller en Allemagne, son essai polémique « Le Fascisme islamique » ne paraîtra pas en France. Entretien avec un penseur menacé de mort par les islamistes.
LEPOINT.FR|PAR THOMAS MAHLER
***

LA FRANCE S’AUTOCENSURE

Plus personne n’est Charlie. Cette maison d’édition morte de trouille, Piranha, fait marche arrière et refuse de publier cet excellent livre et pour ne pas reconnaître qu’elle est morte de trouille, ce qu’on peut comprendre et admettre, elle avance qu’elle ne veut pas cautionner et renforcer des thèses d’extrême droite, ce qui est aussi incompréhensible qu’ inadmissible. Double mort de trouille. La France s’autocensure, l’islam et l’islamisme ont gagné.

Les éditions Piranha devaient publier la traduction du best-seller d’Hamed Abdel-Samad le 16 septembre. Avant de faire marche arrière.
LEPOINT.FR|PAR THOMAS MAHLER
***

 » L’ÉCOLE DES BLANCS  »

Cet article magistral de Brighelli me rappelle quelque chose, m’évoque autre chose, mais impossible de me souvenir de quoi ou de qui il s »agit ! C’est ballot !…

***

Ma chronique de la semaine dernière ayant déchaîné les foudres de certains commentateurs (ainsi sur le forum de discussion neoprofs), j’aimerais revenir sur ce qui a paru à certains comme des assertions erronées. Pourtant, qu’est-ce qui pousse les jeunes issus de l’immigration nord-africaine à mal réussir à l’école ? Le racisme des enseignants – majoritairement de gauche ? Des facteurs économiques souvent défavorables – et que l’on ne peut nier ? Ou une pré-culture de l’excuse qui donne de bonnes raisons de ne pas même tenter de réussir, sauf exceptions ?

Un échec massif

Et d’abord, l’échec des populations d’origine maghrébine est-il attesté ? Oui, répond l’Insee dans une étude exhaustive parue en octobre 2012 : ces enfants réussissent en général nettement moins bien que la moyenne. Les garçons moins encore que les filles, comme nous l’a expliqué Jean-Louis Auduc, dont j’ai récemment décortiqué l’étude – sans doute parce que les filles prennent encore l’école comme un moyen de s’affranchir des tutelles parentales ou sociétales, de la pression de la « communauté » (je mets le mot entre guillemets tellement il me révulse – je ne connais qu’une communauté en France, c’est la communauté française), de l’enfermement à la maison, dans le quartier ou sous leurs voiles. Chez les garçons en revanche, c’est à qui en fera moins que son voisin.
« À cause du différentiel culturel ! » clament les bonnes âmes. La culture française, culture d’héritiers comme le disent tous les disciples de Bourdieu, est très loin de celle de ces jeunes issus directement ou indirectement de l’immigration. Et sans doute faut-il modifier les programmes afin d’être moins exigeant. Ainsi Sciences po il y a trois ans, suivant en cela une politique décidée par Richard Descoings quand il présidait aux destinées de la rue Saint-Guillaume, a supprimé une épreuve de culture générale afin de se mettre au niveau de celles et ceux qui n’étaient pas issus de la bourgeoisie française. Au grand dam de nombre d’écrivains venus d’horizons politiques fort différents – Régis Debray, Marc Fumaroli, Michel Onfray, Jean d’Ormesson, Erik Orsenna et Philippe Sollers. Des « pseudo-z-intellectuels » sans doute.
Le problème, c’est que moins on leur en demande, et moins ils y arrivent. Qui s’en étonne encore ?

L’école des « Blancs »

La faute à l’héritage ! répliquent immédiatement les mêmes belles âmes. Le poids du colonialisme – et la répétition d’attitudes néocoloniales. La guerre et ses séquelles. C’est l’avis par exemple de Houria Bouteldja, présidente du Parti des indigènes de la République, qui n’hésite pas à affirmer (dans Les Blancs, les Juifs et nous, la Fabrique, 2016) que Jean Genêt fut grand parce qu’il salua, en 1940, la défaite de l’État colonialiste français (à croire que les Allemands ne colonisaient personne), et que ce qui est blanc est, par définition, coupable. Qu’elle se doit, dans l’ordre, dit-elle, « à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam ». Et que les excès auxquels se livrent les jeunes Maghrébins ne sont que les manifestations de « la virilité testostéronée du mâle indigène la part qui résiste à la domination blanche ». Sic. Les femmes violées à Cologne n’ont qu’à s’en prendre à elles-mêmes. Même Serge Halimi, homme de gauche s’il en fut, s’en étrangle dans Le Monde Diplomatique ce mois-ci. On le comprend.
Atlantico a demandé leur avis cette semaine à quelques spécialistes, dont votre serviteur, sur cette « culture de l’excuse » qui, comme l’explique Éric Verhaeghe, « permet de perpétuer le rapport colonial tout en semblant l’inverser ». Je ne peux que répéter ce que j’y ai expliqué : « Chose étrange, ce ne sont pas toutes les populations immigrées originaires des anciennes colonies qui ont réagi ainsi. Les Asiatiques par exemple, originaires de l’ancienne Cochinchine (le Vietnam principalement), ne présentent aucun symptôme d’une culture de l’excuse : ils travaillent dur, réussissent souvent brillamment, et se font une place dans la société française – y compris en prenant territorialement la place (à Belleville par exemple, ou dans le centre de Marseille, pour ne pas parler de l’implantation de Chinois à Alger même) de populations venues du Maghreb.

La réussite des boat people

« Pourtant, les Indochinois ont été sacrément exploités par le colonisateur ! Que l’on pense par exemple à la culture importée de l’hévéa et au travail forcé qui en a résulté – ou à la réquisition de travailleurs indochinois dans les rizières camarguaises pendant la Seconde Guerre mondiale, sans rémunération ni reconnaissance… Et c’est par une guerre aussi qu’ils se sont libérés des Français. Il y a quelque chose de spécifique aux anciens colonisés d’Afrique du Nord qui tient peut-être à la façon dont on leur a raconté leur histoire – et il y a là une double responsabilité, celle de la famille et celle de l’école. Qui tient aussi peut-être à l’islam, à la certitude d’être dans le vrai – et d’être rejetés alors même qu’ils devraient être au sommet – et au fatalisme quelque peu contemplatif de cette religion où « c’est écrit », et où par conséquent l’effort personnel n’est pas survalorisé.
« D’où cette culture de l’excuse, le discrédit jeté a priori sur le travail scolaire, et un sentiment de frustration que la religion peut compenser – ou la violence, qu’elle s’exprime à travers la délinquance ou à travers le terrorisme – et, de plus en plus souvent, à travers les deux. »
Parce qu’enfin, les mêmes causes devraient produire les mêmes effets. Je suis assez vieux pour avoir eu en cours, à la fin des années 1970 et surtout au début des années 1980, les enfants des boat people qui arrivaient tout aussi misérables que les « migrants » aujourd’hui, fuyant un pays dévasté par vingt ans de conflit, des bombardements massifs, la déforestation chimique, des centaines de milliers de morts, et les petites filles napalmées courant en larmes sur les routes. Tout le monde se rappelle cette photographie magistrale et terrible. Quarante ans plus tard, Kim Phuc n’a rien oublié – comment l’aurait-elle pu ? –, mais elle s’est reconstruite – en exil elle aussi. Et mes élèves indochinois arrivés au lycée des Ulis presque sans parler français en seconde réussissaient brillamment le bac – le bac des années 1980 – trois ans plus tard – et leurs études, au-delà.

Alors, qu’est-ce qui bloque chez les Beurs des années 2000 ? Dans quelle mythologie personnelle vont-ils chercher des excuses pour être encore et toujours discriminés, ce qui leur sert de prétexte pour ne même pas essayer de s’en sortir ? Loin de moi l’idée de nier que c’est plus dur pour eux que pour des petits bourgeois français depuis trente générations et enfants d’intellectuels. Mais l’exemple du million d’Asiatiques vivant aujourd’hui en France, qui réussissent si bien qu’ils sont désormais la cible des gangs des cités de Belleville, devrait les persuader qu’avec du travail et de l’obstination, on y arrive – et non avec des jérémiades reconverties en syndrome d’échec et en violence.

Jean-Paul Brighelli

Les garçons issus de l’immigration maghrébine échouent davantage que la moyenne. La faute à une école discriminante ? Ou à leur manque d’investissement ?
LEPOINT.FR|PAR JEAN-PAUL BRIGHELLI
***

ÇA M’RAPPELE QUELQUE CHOSE MAIS QUOI ???!!!…

ON FAIT UNE CONSTITUTION, QUI FAVORISE LES BANDES AU POUVOIR. ON LANCE UN RÉFÉRENDUM QUI VALIDE LA CONSTITUTION ET LES BANDES AU POUVOIR. ON MET EN PRISON CEUX QUI CRITIQUENT LA CONSTITUTION ET LE RÉFÉRENDUM ET ON FAIT VOTER POUR LA CONSTITUTION ET LES BANDES AU POUVOIR.

JOUR D’APRÈS À BANGKOK, JUNTE ÉCLAIRÉE…

“Si j’étais un dictateur, comme plusieurs personnes sont en train de le dire, je n’aurais pas organisé un référendum ou annoncé que des élections auront lieu en 2017”, a déclaré, vendredi 5 août, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, cité par…
COURRIERINTERNATIONAL.COM
***

LA PROVINCE NORD ET LE DANG BAND REFUSENT DE CESSER DE PARTAGER AU NORD LES RICHESSES DE LA PROVINCE SUD VIA LA CLÉ DE RÉPARTITION MAIS ILS SONT PRÊTS À PARTAGER AVEC ELLE LEUR MISÈRE ET À Y RÉPARTIR LEURS DETTES.

André Dang a récemment confirmé la volonté de SMSP d’ouvrir son capital à la province Sud. Cette proposition revêt un caractère hautement symbolique au sens politique du terme puisqu’en ouvrant son…
CALEDONICKEL.WORDPRESS.COM
***

BASILE CITRÉ, DERNIER DES MOHICANS DU LKS, RÊVE D’UNE « SOUVERAINETÉ INDIGÈNE »

Il a raison Citré ! et sa bande à Basile aussi ! Ce serait trop marrant une souveraineté indigène en Calédonie, que dis-je, à Maré, que dis-je, à Tadine, que dis-je, à Guahma, que dis-je, à Nécé !
Ça relancerait sûrement le tourisme ! Il est vraiment « tourné vers 2018 et au-delà » Basile. C’est notre Buzz l’Éclair à nous, tourné « vers l’infini et plus loin encore » ! 🙂

LNC.NC du 1er/08/16 : « Pour le LKS, l’objectif est la souveraineté politique avec certaines compétences régaliennes déléguées à la France (lire notre édition du 30 juillet). Reste à promouvoir le projet de société porté par la formation politique : prendre en compte les richesses immatérielles et naturelles et s’appuyer sur les dynamiques sociales kanak traditionnelles (tribu, clan, coutume) pour proposer une « souveraineté indigène ». C’est-à-dire un regard intérieur sur l’identité kanak. Un discours qui, contrairement à celui d’autres formations indépendantistes, ne s’adresse qu’aux Kanak. »

http://www.lnc.nc/…/poli…/le-lks-tourne-vers-2018-et-au-dela

L’image contient peut-être : 1 personne , chapeau
***

Sacrément forts les derniers mots du père Hamel cités par l’archevêque de Rouen. Et ça donne à réfléchir sacrément fort aussi.

En la cathédrale et même à l’extérieur sous la pluie, des milliers de personnes sont venues assister ce mardi à l’hommage rendu au prêtre tué lors de l’attentat de…
LEXPRESS.FR
***

Tiens ! On a appelé la gendarmerie de l’Orne à Lifou !

L’image contient peut-être : une personne ou plus et gros plan

Gendarmerie de l’Orne

Violences intra familiales …composez le 17 !

***

Tiens ! On a appelé la gendarmerie de l’Orne à Saint-Louis !

L’image contient peut-être : plein air, une personne ou plus et nature
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 2 min il y a 2 minutes

Succession en milieu coutumier kanak : rien pour les veuves. Tous les hommes sont libres et égaux en droit chez eux, mais pas les femmes !

Aucun texte alternatif disponible.
***

Il a pas tort François. En dehors des sorties sur les baies, des selfies, des consoles, des pokemons go et d’une balade par an à Téné et aux JMC, ils sortent pas beaucoup du divan les jeunots et les trentenaires.

Aux JMJ, le « Woodstock catholique », François a appelé les jeunes à combattre la paralysie qui « naît lorsqu’on confond le bonheur avec un divan ».
LEPOINT.FR|PAR LE POINT, MAGAZINE
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 14 s il y a 14 secondes

Juppé et Sarkozy qui se tirent la bourre sur le cadavre du père Hamel c’est quand même bien pourri.

Alain Juppé a affirmé son attachement à l’État de droit, rejetant la « surenchère » d’une partie de la classe politique.
RTL.FR
***
LOSSERVATORE CALEDO

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 19 s il y a 19 secondes

Cette scène me rappelle quelque chose mais quoi ?…

Aucun texte alternatif disponible.
***

Il serait revenu pêcher à la ligne dans nos eaux calédoniennes…

L’image contient peut-être : 1 personne
***

Yannick L’Horty et Catherine Ris de l’UNC vont certainement investir dans un appartement ou une maison à Nouméa, qu’il loueront généreusement à une famille de l’ethnie discriminée. C’est trop cool Cathy et Yannick !

Recherche. A profil égal, un Kanak accède plus difficilement à la location d’un appartement du parc privé qu’un Européen. C’est, en très concis, le résultat d’une…
LNC.NC
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL maintenant

Si 1 parti fait campagne contre l’indépendance du référendum de 2018 et liste toutes les pertes qu’elle causerait en NC,faut me le signaler!

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 20 s il y a 20 secondes

Faire du MEDEF un gros goinfre est un bouc émissaire commode pour les petits et moyens goinfres de la FINC et de la CGPME. ‪#‎calédogoinfres‬

Aucun texte alternatif disponible.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 18 s il y a 19 secondes

Les noms des terroristes,trop arabes,ne seront plus révélés. Bien! En Calédonie on fait ça aussi et la délinquance et le crime ont disparu !

L’image contient peut-être : plein air et une personne ou plus
***

LOSSERVATORE CALEDO

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 5 min il y a 5 minutes

Pourquoi les élus loyalistes viennent-ils dans les comités Christnacht où on largue les valeurs et les compétences de la France ?

L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 8 minil y a 8 minutes

Pourquoi les élus kanaky qui veulent l’indépendance pure viennent-ils dans les comités Christnacht où on traficote autre chose à leur place?

L’image contient peut-être : 1 personne
***

LOSSERVATORE CALEDO

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 1 min il y a 1 minute

D’accord la fille méla est obligée de se marier avec un clan mais entre le violent, l’alcoolo et le fainéant du clan, on leur laisse le choix !

L’image contient peut-être : une personne ou plus
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 19 s il y a 20 secondes

@Herve_Morin : « Les Français qui partent faire le djihad sont des traîtres ». Ceux qui combattent et chassent la France de Calédonie, aussi.

L’image contient peut-être : 1 personne , nuit et gros plan
***

LOSSERVATORE CALEDO

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 57 sil y a 57 secondes

Marrant de trouver @SoniaBackes et @WAMYTANRoch côte à côte dans @lncnc et main dans la main pour relayer le chantage à l’emploi du MEDEF.

L’image contient peut-être : une personne ou plus
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 4 s il y a 4 secondes

Quand les musulmans de France parleront, mangeront, boiront, s’habilleront et aimeront les femmes comme nous, je ne ferai plus d’amalgame.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 2 min il y a 2 minutes

Valérie @jauneaunc démarre son émission sur les femmes NC avec les délicatesses à leur égard de Néaoutyine, Lecren, Gay et Gomès : pas mal !

L’image contient peut-être : 1 personne
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 26 s il y a 26 secondes

Discrimination ethnique au logement pénitentiaire à Nouméa. On accepte 1 seule communauté au Camp Est. Les groupes exclus saisissent la LDH.

L’image contient peut-être : plein air
***
LOSSERVATORE CALEDO  a changé la photo du groupe.
L’image contient peut-être : ciel, nuage, arbre, plein air, nature et eau
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 10 s il y a 11 secondes

LES CAVES SE REBIFFENT ! Le lobby des caves à vin de ‪#‎Calédonie‬ a obtenu la peau des petits livreurs d’apéro de NC.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
***