LE SUICIDE DES FÉES

LE SUICIDE DES FÉES
 
On ne peut rien reprocher aux fées, rien, ni leurs apparitions ni leurs disparitions, ni leur présence ni leur absence, ni leur magie ni leurs lubies, ni leur existence ni leur inexistence, ni même d’exister pour des buveurs de bière et de foot, ni même d’exciter des chauffeurs d’hélico et de Belmondo, car on ne peut même pas en vouloir aux fées de brûler un jour leur féérie et de cesser d’être des fées.
Personne ne peut tuer une fée mais toutes les fées peuvent se suicider et partir en fumée.
On ne peut rien reprocher aux fées, rien, juste mêler notre fumée à la leur et les rejoindre dans la nuée des histoires consumées, si l’on tient aux contes de fées, si rien ne compte en ce monde à part les fées.