BRÈVES ET TWEETS DU 14 JUILLET 2016 (1/07-15/07)

breves

***

Photo de Losservatore Caledo.

***

CHARLES INGALLS GOMÈS
OU
LA PETITE NATION À 90% INDÉPENDANTE DANS LA PRAIRIE

Photo de Losservatore Caledo.
***

LA DÉPENDANCE ENSEMBLE DU CHIEN BLEU

Le Chien Bleu de juillet continue sur le chemin de l’allégeance à Calédonie Ensemble qui est désormais le sien. Aucune aucune aucune critique du pouvoir en place à la Province Sud, au gouvernement et à la députation. Mais de violents coups de gueule contre la Républicaine Ligeard et sa sécurité routière avec un budget dérisoire. Mais de féroces coups de dents contre Yanno et Blaise et leur soutien au « centriste » Juppé, disent-ils, en contradiction avec leur génome FN, disent-ils encore. Mais un délire hargneux contre une université catho belge qui embaucherait les rumpistes Faberon et Angleviel pour des cours sur la coutume kanak. Mais une charge en règle contre l’UC qui aurait jeté Deteix comme une vieille chaussette, ou un vieux slip. Mais une info jouissive sur Contrakmine condamné pour diffamation envers Gomès. L’UC, le MRC et le MPC, les contestataires du RUMP, les rouleurs et mineurs : les bêtes noires de CE, le compte y est.

Le Chien Bleu devrait s’appeler maintenant Le Gomès Azur, au moins ça serait (bleu) clair !

Photo de Losservatore Caledo.
***
Maryse Provok
***

La grande famille socialiste…

Ceux qui ont ourdi la mise à mort politique de Michel Rocard, le 19 juin 1994, étaient aussi présents ce 7 juillet pour lui rendre hommage aux Invalides.
LEPOINT.FR|PAR EMMANUEL BERRETTA
Losservatore CaledoRocard aura été un type bien et un homme bon, sans conteste, mais fut-il un bon politique ?
Il aura parlé parlé pendant des années, des dizaines d’années, mais il n’a fait que deux choses : le RMI et l’Accord de Matignon.
Et ces deux choses furent-elles si bonnes que ça ?…

Losservatore CaledoUne interview de Rocard a été rediffusée je ne sais plus sur quelle chaine ces jours derniers, très thématique et très synthétique. Rocard y révélait qu’il avait de la bouche d’un policier chez des amis qu’en 68 les policiers avaient brûlé davantage de voitures que les manifestants. Points de suspension et air malicieux de Rocard, qui n’était pas homme à mentir.Il y disait aussi qu’il avait dû exfiltrer Tjibaou, Yeiwéné et leur bande en toute discrétion, pour les amener à Paris à Matignon, à l’insu des RG, des douanes et des forces de police et de gendarmerie, car tous ces types étaient sous mandats d’amener pour terrorisme. Il avouait qu’il avait violé la loi pour les sortir de NC et les introduire à Matignon et que leur présence était restée ultra secrète jusqu’à la poignée de main.

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 16 s il y a 16 secondes

Des peuples qui placent leur gloire et leurs millions de mercis dans le hasard du chemin d’un ballon sont en manque grave de quelque chose.

Photo de Losservatore Caledo.

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 6 min il y a 6 minutes

Montrer sa tronche de politicard aux jeudis de la Place des Cocotiers en NC c’est comme aller serrer des paluches sur les marchés en France.

Photo de Losservatore Caledo.
***

UNE BAISSE !!!
LA BESS MON FRÈRE ? HAM DOU LA !

« Ce rapport montre également que les chiffres de la délinquance permettent de nuancer le ressenti insécuritaire qu’on a tendance à beaucoup développer et à beaucoup accroître ces derniers temps. (…) Les chiffres actualisés sont une BAISSE des cambriolages, une BAISSE des vols de véhicules. » (bien appuyer sur « baisse »)

C’est ça c’est ça, c’est juste du ressenti insécuritaire, toujours ce satané sentiment d’insécurité, une vague impression bête, qu’on n’arrête pas d’accroître, comme des imbéciles !

Il devrait faire de la politique ce Ludovic !

Losservatore CaledoFranchement, vraiment franchement, moi c’est pas la délinquance et le crime qui me gênent le plus, c’est surtout surtout surtout tous ces bouffons qui nous disent qu’il n’y a pas de délinquance et de crime, ou moins, et qui donc nous prennent vraiment pour des cons.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 10 s il y a 11 secondes

Thierry a du mal à accoucher de la vérité, et puis il est vraiment plat Santa.

Photo de Losservatore Caledo.
***

CORINNE DANSAIT ? ET BIEN QU’ELLE CHANTE MAINTENANT !

La chambre territoriale des comptes a trouvé que Corinne faisait un peu trop danser l’anse du panier à La Foa.

La Corinne, ayant dansé
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la CTC fut venue :
Pas un seul petit morceau
De franc pour être dans les ratios.
« Avant la saison nouvelle.
J’économiserai lui dit-elle,
Avant l’Août foi de cigale,
Intérêt et budget principal.  »
La chambre des comptes n’est pas blagueuse :
C’est là son moindre défaut.
« Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette danseuse.
– Nuit et jour à tout venant
Dans les meetings à Philippe je dansais, ne vous déplaise.
– Vous dansiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien! chantez maintenant. »

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 8 s il y a 9 secondes

Au Jeudi de la Province Nord de la Place des Cocotiers, où sont situés le stand du chanvre indien et celui des pièces détachées automobiles ?

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 10 s il y a 11 secondes

Pour les pirates de la biche de mer vietnamiens dans la détresse DANG offrirait à chacun une holothurie et une action de la STCPI. Généreux!

Photo de Losservatore Caledo.
***

LA FOA, UNE COMMUNE BIEN GÉNÉREUSE… MAIS À LA GÉNÉROSITÉ BIEN SÉLECTIVE…

Trop dépensière et parfois laxiste, c’est en substance ce que retient la juridiction financière de la gestion de cette commune de 3200 habitants entre 2009 et 2014.
LA1ERE.FRANCETVINFO.FR
***

TOMBEAU POUR UNE TOURISTE INNOCENTE
Philippe Muray

Rien n’est jamais plus beau qu’une touriste blonde
Qu’interviouwent des télés nipponnes ou bavaroises
Juste avant que sa tête dans la jungle ne tombe
Sous la hache d’un pirate aux façons très courtoises

Elle était bête et triste et crédule et confiante
Elle n’avait du monde qu’une vision rassurante
Elle se figurait que dans toutes les régions
Règne le sacro-saint principe de précaution

Point de lieu à la ronde qui ne fût excursion
Rien ici ou là-bas qui ne fût évasion
Pour elle les pays étaient terres de passion
Et de révélation et de consolation

Pour elle les pays étaient terres de loisirs
Pour elles les pays n’étaient que communion
On en avait banni les dernières séditions
Pour elle toutes les terres étaient terres de plaisir

Pour elle les nations étaient lieux d’élection
Pour elle les nations n’étaient que distraction
Pour elle les nations étaient bénédiction
D’un bout du monde à l’autre et sans distinction

Toute petite elle disait avoir été violée
Par son oncle et son père et par un autre encore
Mais elle dut attendre ses trente et un balais
Pour revoir brusquement ce souvenir éclore

Elle avait terminé son second CDD
Mais elle envisageait d’autres solutions
Elle voulait travailler dans l’animation
Pour égayer ainsi nos fêtes de fin d’année

Elle cherchait à présent et pour un prix modique
À faire partout régner la convivialité
Comme disent les conseils en publicité
Elle se qualifiait d’intervenante civique

Elle avait pris contact avec plusieurs agences
Et des professionnels de la chaude ambiance
Elle était depuis peu amie d’un vrai artiste
Musicien citoyen jongleur équilibriste

Grand organisateur de joyeuses sarabandes
Le mercredi midi et aussi le samedi
Pour la satisfaction des boutiques Godassland
Créateur d’escarpins cubistes et nabis

Elle aussi s’entraînait à des tours rigolos
En lançant dans les airs ses propres godillots
Baskets bi-matières à semelles crantées
Les messages passent mieux quand on s’est bien marré

Au ministère social des Instances drolatiques
Elle avait exercé à titre de stagiaire
L’emploi de boîte vocale précaire et temporaire
Elle en avait gardé un souvenir érotique

Elle avait également durant quelques semaines
Remplacé une hôtese de chez Valeurs humaines
Filiale fondamentale de Commerce équitable
Où l’on vend seulement des objets responsables

Elle avait découvert le marketing éthique
La joie de proposer des cadeaux atypiques
Fabriqués dans les règles de l’art humanitaire
Et selon les valeurs les plus égalitaires

Tee-shirts Andrée Putman et gabardines de Storck
Et pendentifs Garouste et pochettes d’Aristorque
Soquettes respectueuses amulettes charitables
Objets de toutes sortes et toujours admirables

Étoles alternatives et broches-tolérance
Et bracelets-vertu et tissus-complaisance
Et blousons-gentillesse et culottes-bienveillance
Consommation-plaisir et supplément de sens

Café labellisé bio-humanisé
Petits poulets de grain ayant accès au pré
Robes du Bangladesh jus d’orange allégé
Connotation manouche complètement décalée

Sans vouloir devenir une vraie théoricienne
Elle savait maintenant qu’on peut acheter plus juste
Et que l’on doit avoir une approche citoyenne
De tout ce qui se vend et surtout se déguste

Et qu’il faut exiger sans cesse et sans ambage
La transparence totale dedans l’étiquetage
Comme dans le tourisme une pointilleuse éthique
Transformant celui-ci en poème idyllique

À ce prix seulement loin des sentiers battus
Du vieux consumérisme passif et vermoulu
Sort-on de l’archaïque rôle de consommateur
Pour s’affirmer enfin vraiment consom’acteur

Elle faisait un peu de gnose le soir venu
Lorsqu’après le travail elle se mettait toute nue
Et qu’ayant commandé des sushis sur le Net
Elle les grignotait assise sur la moquette

Ou bien elle regardait un film sur Canal-Plus
Ou bien elle repensait à ses anciens amants
Ou bien elle s’asseyait droit devant son écran
Et envoyait des mails à des tas d’inconnus

Elle disait je t’embr@sse elle disait je t’enl@ce
Elle faisait grand usage de la touche arobase
Elle s’exprimait alors avec beaucoup d’audace
Elle se trouvait alors aux frontières de l’extase

Dans le métro souvent elle lisait Coelho
Ou bien encore Pennac et puis Christine Angot
Elle les trouvait violents étranges et dérangeants
Brutalement provocants simplement émouvants

Elle aimait que les livres soient de la dynamite
Qu’ils ruinent en se jouant jusqu’au dernier des mythes
Ou bien les reconstruisent avec un certain faste
Elle aimait les auteurs vraiment iconoclastes

Elle voulait trois bébés ou même peut-être quatre
Mais elle cherchait encore l’idéal géniteur
Elle n’avait jusqu’ici connu que des farceurs
Des misogynes extrêmes ou bien d’odieux bellâtres

Des machistes ordinaires ou extraordinaires
Des sexistes-populistes très salement vulgaires
Des cyniques égoïstes des libertins folâtres
Ou bien des arnaqueurs elle la trouvait saumâtre

Elle se voyait déjà mère d’élèves impliquée
Dans tous les collectifs éducatifs possibles
Et harcelant les maîtres les plus irréductibles
Conservateurs pourris salement encroûtés

Qui se cachent derrière leur prétendu savoir
Faute d’appréhender un monde en mutation
Qui sans doute a pour eux l’allure d’un repoussoir
Quand il offre à nos yeux tant de délectations

Comme toutes les radasses et toutes les pétasses
Comme toutes les grognasses et toutes les bécasses
Elle adorait bien sûr Marguerite Durasse
De cette vieille carcasse elle n’était jamais lasse

Elle s’appelait Praline mais détestait son nom
Elle voulait qu’on l’appelle Églantine ou Sabine
Ou bien encore Ondine ou même Victorine
Ou plutôt Proserpine elle trouvait ça mignon

Elle faisait un peu de voile et d’escalade
Elle y mettait l’ardeur qu’on mettait aux croisades
Elle se précipitait sous n’importe quelle cascade
Elle recherchait partout des buts de promenade

Chaque fois qu’elle sortait avec une copine
Elle se maquillait avec beaucoup de soin
Soutien-gorge pigeonnant et perruque platine
Encore un coup de blush pour rehausser son teint

Orange fruité Fard Pastèque de chez Guerlain
Bottines en élasthane blouson cintré zippé
Sac pochette matelassé et bracelet clouté
Ou alors pour l’hiver une une veste en poulain

Ou un top manches fendues en jersey de viscose
Jupe taille élastiquée en voile de Lurex
Tunique vietnamienne décorée de passeroses
Sans rien dessous bien sûr pas même un cache-sexe

Elle disait qu’il fallait réinventer la vie
Que c’était le devoir d’un siècle commençant
Après toutes les horreurs du siècle finissant
Là-dedans elle s’était déjà bien investie

De temps en temps chez elle rue des Patibulaires
Elle mobilisait certains colocataires
Afin d’organiser des séances de colère
Contre l’immobilisme et les réactionnaires

Elle exigeait aussi une piste pour rollers
Deux ou trois restaurants à thème fédérateur
L’installation du câble et d’un Mur de l’Amour
Où l’on pourrait écrire je t’aime sans détour

Elle réclamait enfin des gestes exemplaires
D’abord l’expulsion d’un vieux retardataire
Puis la dénonciation du voisin buraliste
Dont les deux filles étaient contractuelles lepénistes

Le Jour de la Fierté du patrimoine français
Quand on ouvre les portes des antiques palais
Elle se chargeait d’abord de bien vérifier
Qu’il ne manquait nulle part d’accès handicapés

Qu’il ne manquait nulle part d’entrées Spécial Grossesse
Qu’il ne manquait nulle part d’entrées Spécial Tendresse
Qu’on avait bien prévu des zones anti-détresse
Qu’il y avait partout des hôtesses-gentillesse

Faute de se faire percer plus souvent la forêt
Elle avait fait piercer les bouts de ses deux seins
Par un très beau pierceur sans nul doute canadien
Qui des règles d’hygiène avait un grand respect

Avec lui aucun risque d’avoir l’hépatite B
Elle ne voulait pas laisser son corps en friche
Comme font trop souvent tant de gens qui s’en fichent
Elle pensait que nos corps doivent être désherbés

Elle croyait à l’avenir des implants en titane
Phéromones synthétiques pour de nouveaux organes
Elle approuvait tous ceux qui aujourd’hui claironnent
Des lendemains qui greffent et qui liposuccionnent

Elle avait découvert le théâtre de rues
Depuis ce moment-là elle ne fumait plus
Elle pouvait à nouveau courir sans s’essouffler
Elle n’avait plus honte maintenant de s’exhiber

Elle attendait tout de même son cancer du poumon
Dans dix ou quinze années sans se faire trop de mouron
Elle préparait déjà le procès tâtillon
Qu’elle intenterait alors aux fabricants de poison

Faute de posséder quelque part un lopin
Elle s’était sur le Web fait son cybergarden
Rempli de fleurs sauvages embaumé de pollen
Elle était cyberconne et elle votait Jospin

Elle avait parcouru l’Inde le Japon la Chine
La Grèce l’Argentine et puis la Palestine
Mais elle refusait de se rendre en Iran
Du moins tant que les femmes y seraient mises au ban

L’agence Operator de l’avenue du Maine
Proposait des circuits vraiment époustouflants
Elle en avait relevé près d’une quarantaine
Qui lui apparaissaient plus que galvanisants

On lui avait parlé d’un week-end découverte
Sur l’emplacement même de l’antique Atlantide
On avait évoqué une semaine à Bizerte
Un pique-nique à Beyrouth ou encore en Floride

On l’avait alléchée avec d’autres projets
Une saison en enfer un été meurtrier
Un voyage en Hollande ou au bout de la nuit
Un séjour de trois heures en pleine Amazonie

Cinq semaines en ballon ou sur un bateau ivre
À jouir de voir partout tant de lumières exquises
Ou encore quinze jours seule sur la banquise
Avec les ours blancs pour apprendre à survivre

Une randonnée pédestre dans l’ancienne Arcadie
Un réveillon surprise en pleine France moisie
Une soirée rap dans le Bélouchistan profond
Le Mexique en traîneau un week-end à Mâcon

Elle est morte un matin sur l’île de Tralâlâ
Des mains d’un islamiste anciennement franciscain
Prétendu insurgé et supposé mutin
Qui la viola deux fois puis la décapita

C’était une touriste qui se voulait rebelle
Lui était terroriste et se rêvait touriste
Et tous les deux étaient des altermondialistes
Leurs différences mêmes n’étaient que virtuelles

Fabrice Luchini reçoit Le Figaro Magazine dans sa loge avant son spectacle au théâtre de l’Atelier, à Paris, où il lit des textes de Philippe Muray. N’hésite…
YOUTUBE.COM

***

HISTOIRE DE CHÊNES ET DE GLANDS

Roch Wamytan nous disait tranquillement hier sur NC1 que les morts de Tjibaou, Yeiwéné et de Djubelly Wea, c’était la faute à la méthode Rocard, et donc à Rocard, et donc aux Accords de Matignon, et donc à la paix revenue en Calédonie.

Les coutumiers de Saint-Louis nous disent tout aussi tranquillement aujourd’hui dans Les Nouvelles que dans cette tribu où le dernier des services publics, l’OPT, a fui sous les agressions depuis janvier que si les installations et les boites postales sont vandalisées c’est qu’elles sont « en carton » et qu’il faut que l’OPT détache là-bas des agents de Saint-Louis pour qu’ils ne soient pas agressés. Autrement dit tout ça c’est la faute à l’OPT.

Mais peut-être que demain Wamytan nous dira que c’est aussi la faute à Rocard…
Saint-Louis rendait la justice sous un chêne, à Saint-Louis les glands rendent l’injustice.
Euh… Y’a quoi au juste dans l’air ou dans l’eau à Saint-Louis ? On a cherché ?

Photo de Losservatore Caledo.
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 38 s il y a 38 secondes

Papy de 80 ans volé, tabassé et blessé : à Canala c’est la fête de la mandarine, à La Foa c’est Orange Mécanique

Photo de Losservatore Caledo.
***

Assez diaboliques effectivement Wamysatan et Néaoustophéles, princes de l’enfer kanaky…

Pierre Bretegnier

PIQUE D’ACTU

CHEFS INDEPENDANTISTES A LA LANGUE FOURCHUE

Pendant qu’avec l’appui d’experts métropolitains Gomès et Frogier cherchent des « convergences » ou un « accord » avec les indépendantistes, ceux-ci s’organisent en « comités nationalistes » pour appeler au combat sans concession pour l’indépendance.

Cela rappelle l’épisode du comité stratégique nickel : pendant que les élus et les experts concluaient que la meilleure manière d’exploiter le nickel était de le transformer sur place, Dang négociait avec Jichuan la construction d’une usine de transformation en Chine !

Plus récemment, c’est le sujet de l’inscription sur les listes électorales, déclaré « politiquement clos » par le dernier comité des signataires, qui a été immédiatement suivi par des contestations massives de l’UC.

Plus récemment encore, l’aide de l’Etat pour sauver la SLN et ses milliers d’emplois a été refusée par les chefs indépendantistes parce que sa forme ne leur convenait pas.

Bref, accords et convergences ne sont admis que s’ils vont dans le sens du projet indépendantiste.

Quand nos leaders loyalistes comprendront-ils qu’avec leurs militants ils doivent s’adresser directement aux électeurs indépendantistes s’ils veulent changer le cours des choses et non à leurs chefs ?

Jusqu’à présent, ils font tout le contraire : ils essaient de convaincre leurs propres électeurs de la nécessité de s’entendre avec les chefs indépendantistes à la langue fourchue !

PB

***

HAUSSARIAT DREAM COMMITEE (6) :

ILS FONT UN RÊVE, ON SERAIT DÉJÀ AU JOUR D’APRÈS ET Y’AURAIT PAS EU DE RÉFÉRENDUM

Photo de Losservatore Caledo.
***

HAUSSARIAT DREAM COMMITEE (5) :

ILS ONT FAIT UN RÊVE, ON TRANSFÉRAIT LES RELATIONS INTERNATIONALES ET ON AVAIT NOS AMBASSADES ET NOS AMBASSADEURS À NOUS ZAUTRES

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.
***

HAUSSARIAT DREAM COMMITEE (4) :

ILS ONT FAIT UN RÊVE, ON TRANSFÉRAIT LA JUSTICE ET ON AVAIT NOTRE TRIBUNAL COUTUMIER ET NOTRE GARDE DES SOTS À NOUS

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.
***

HAUSSARIAT DREAM COMMITEE (3) :

ILS ONT FAIT UN RÊVE, ON TRANSFÉRAIT LA DÉFENSE ET ON AVAIT NOTRE ARMÉE À LES NOUS ZAUTRES, NOS FANK ET NOT’ RIMAK

Photo de Losservatore Caledo.
***

HAUSSARIAT DREAM COMMITEE (2) :

ILS ONT FAIT UN RÊVE, ON TRANSFÉRAIT LA MONNAIE ET LE CRÉDIT ET ON AVAIT NOS PIÈCES À NOUS ZAUTRES

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.
***

HAUSSARIAT DREAM COMMITEE :

ILS ONT FAIT UN RÊVE, ON TRANSFÉRAIT LA POLICE ET LA GENDARMERIE

Photo de Losservatore Caledo.
Photo de Losservatore Caledo.
***
***

🙂

Jean-Louis Veyret

Je sais pas si vous avez remarqué mais les indépendantistes ne saluent pas la mémoire de Michel Rocard …
A mon avis, ils se demandent qui est ce mec dont tous les loyalistes se réclament depuis deux jours.
Ça me rappelle la fois où au cours d’une émission de Radio Djiido, quelques jours après la mort de Maurice Lenormand, j’ai houspillé Thierry Kameremoin et Roland Hmeun en leur demandant ce qu’ils avaient produit comme émission spéciale pour honorer la mémoire de Maurice Lenormand. Blanc (sans jeu de mots ) au micro ….
C’est Jean Pierre AÏFA qui m’a raconté la suite: « bravo ! Après ton émission, Roland Hmeun m’a téléphoné:
– il paraît que vous avez bien connu Maurice Lenormand ?
– Oui, c’était mon beau père et, accessoirement j’ai été Secrétaire Général de l’Union Calédonienne de ….à ….
– Ah, bon ? « 

Incredible, itsn’t ?

Losservatore Caledo Sur RFO, Wamytan vient d’accuser Rocard d’avoir causé la mort de Tjibaou et Yeiwéné avec sa méthode. Avec Wamytan on pense toujours avoir atteint le fond, mais il creuse et il creuse encore. Un jour il va ressortir à Paris !

 ***

UNE ÉTRANGE CONVERGENCE

Donc, selon Philippe Philippe Gomes, il faut dès maintenant que les groupes politiques du Congrès actuel nous préparent un jour d’après consensuel sur lequel indépendantistes et « non-indépendantistes » soient déjà d’accord à 100% le jour d’avant et encore plus le jour d’après, ce qui devrait être facile puisqu’on en est à 90% de convergences aujourd’hui. Et la population calédonienne là-dedans ? Un référendum pour ou contre l’indépendance ? Non non, une consultation pour ou contre la solution consensuelle à 100% des groupes indépendantistes et « non-indépendantistes » du Congrès qui auront convergé les uns vers les autres, même si les autres auront été beaucoup convergents que les uns…
De toute façon, nous diront-ils, ce sera ça ou la guerre…

Photo de Losservatore Caledo.
***

L’Orne a le sens de la nostalgie. J’aime.

Photo de Gendarmerie de l'Orne.
Photo de Gendarmerie de l'Orne.
Photo de Gendarmerie de l'Orne.
Photo de Gendarmerie de l'Orne.
+2

Gendarmerie de l’Orne a ajouté 5 photos.

[SÉCURITÉ ROUTIÈRE] Départs en vacances…c’est parti pour les « juillettistes » et…pour la Gendarmerie de l’Orne aussi ! 😉
C’est le moment tant attendu…le « départ en vacances » également synonyme d’augmentation des flux routiers et des risques qui s’y rapportent. Nous vous invitons donc à la plus grande prudence et, pour ceux qui voudraient jouer « aux pilotes » sachez que tous les militaires de la gendarmerie de l’Orne seront mobilisés tout au long de ce week-end pour rappeler à la raison ceux qui auront des comportements déviants : de nombreux contrôles seront mis en place sur les axes du département afin de réprimer les infractions à la vitesse, aux conduites addictives et toute autre infraction compromettant la sécurité des usagers.
La gendarmerie de l’Orne vous souhaite d’excellentes vacances ! Soyez prudents….roulez doucement 😉
Quelques photos mythiques d’embouteillages tout aussi mythiques 😉

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 29 s il y a 30 secondes

@dupontaignan qui pleure Pisani, Blaise qui vote Santa, Santa qui change le référendum : plus aucune raison d’aller jamais voter. Ouf !

***

Le Tour pourrait passer par la Nouvelle-Calédonie, il passe bien par d’autres pays étrangers…

France Bleu Cotentin a ajouté une vidéo.

Il est pas beau ce Grand Départ ?

***

Tiens !… C’est pas comme ici…

Moins de cambriolages dans l’Orne 👍

Vigientreprises et Tranquillité Vacances, deux des dispositifs qui font chuter le nombre de cambriolages dans le département.
WWW.OUEST-FRANCE.FR
 ***

Je trouve que la gendarmerie de l’Orne a de l’humour. J’aime.

***

FANTASMES ENSEMBLE
HYPOCRISIE COMMUNE

On invoque d’autant plus fréquemment et d’autant plus bruyamment les choses qu’on ne les pense pas, qu’on ne les possède pas, qu’on ne les pratique pas et qu’on ne fait que les fantasmer et les faire fantasmer : vivre ensemble, destin commun, valeurs, convergences.

Dans ces domaines les Calédoniens les plus braillards sont donc aussi les plus démunis. La Nouvelle-Calédonie n’a certainement pas la palme mondiale de la dictature, ni celle de la corruption, ni celle de la violence, ni celle de la misère, enfin pour l’instant, mais elle occupe sans conteste la première place planétaire en hypocrisie, en tartufferie, en démagogie, en flagornerie, en forfanterie, en duplicité et en manipulation.Voilà au moins un secteur où on est vraiment les meilleurs !…

Photo de Losservatore Caledo.
***

« Précisions d’abord que je me réjouis de ce vote. Ajoutons que je suis sidéré par la haine des perdants, une haine qui signale l’ampleur du mépris des peuples auxquels sont arrivés ceux qui nous gouvernent et dont on découvre le degré de collusion : journalistes en vue et politiciens professionnels, éditocrates énervés et bureaucrates sans visages, économistes médiatiques et politologues en peau de lapin. Lors de la Révolution française, Gracchus Babeuf a créé un mot dont j’estime qu’il pourrait reprendre du service avec pertinence : le populicide. La haine du peuple est parvenue à un degré maximal. Elle rejoint celle des dictateurs du XXe siècle qui tenaient dans une même haine la démocratie entendue comme le pouvoir du peuple sur son propre destin. Après le vote, il faudrait donc voter à nouveau ! Contre le vote, il faudrait déclarer la sécession de régions, l’indépendance de Londres ! En explication du vote, on ne va pas chercher bien loin : des racistes, des xénophobes, des vieux, des incultes, des ploucs ! On nous prédit l’apocalypse qui ne viendra que si cette dictature libérale décide de détruire le mauvais élève qui a osé dire au professeur qu’il en avait assez de son injuste magistère. Ce vote a au moins le mérite de tirer un peu le rideau et de voir ce qui se trouve véritablement derrière l’Europe libérale : la brutalité du monde de l’argent couplée à la haine de la souveraineté des peuples. Rappelons que l’Angleterre n’a jamais connu de dictature et que c’est le pays d’Orwell. »

Michel Onfray (1959) est un philosophe et essayiste français qui défend une vision du monde hédoniste, épicurienne et athée.
PAR LESOIR.BE
***

KIM JONG-UN A COMMANDÉ AUSSI SON BAROMÈTRE POLITIQUE CHEZ CALÉDOSPHÈRE

Très impressionné par le succès du sondage que le pouvoir calédonien a commandé chez Calédosphère, et surtout enthousiasmé par le succès garanti à 100% pour les clients politiques du nouvel institut de sondage autoproclamé (aussi) calédonien, Kim Jong-un a commandé le même auprès de l’organe électronique officiel de la Calédonie Ensemble du Nord au Sud.

Avec ses principaux lieutenants, en toute discrétion, il est venu faire généreusement (aussi) sa commande et visiter et remercier par avance les 6100 fidèles lecteurs de Calédosphère qui lui assureront (aussi) un hommage unanime lors de la prochaine consultation, à partir de vendredi prochain.

Il a déclaré qu’il partageait les mêmes valeurs avec nous, qu’il avait vraiment beaucoup apprécié le fait d’avoir placé 19 cadavres auprès du leader de notre petite nation et qu’il souhaitait la même stratégie pour son baromètre politique.

Photo de Losservatore Caledo.
***

Mais que font les amis des éleveurs de l’Orne ?!

[FAITS DIVERS] Deux veaux massacrés près de Flers

Un agriculteur de Chanu a découvert samedi 9 juillet 2016, deux de ses génisses massacrées dans un herbage. Il ne restait que les têtes et les panses des pauvres…
LORNECOMBATTANTE.FR
***

Une rediffusion récente, toujours aussi éblouissante, à voir et revoir… Que beaucoup devraient voir et revoir…

Au lieu de s’acharner à couper tous les ponts un à un, sadiquement, entre notre France Australe et sa sublime mère patrie, que le monde entier visite et nous envie.

Au lieu de s’acharner à la décrier, à l’insulter.

Au lieu de s’acharner à tout distinguer, différencier et séparer entre notre France et notre île, règles, systèmes, principes, valeurs.

Au lieu de s’acharner à refuser de rapprocher, recoudre, ressouder, resserrer tous les ligaments distendus et déchirés de nos chairs éloignées, à commencer par ces liens aériens que les escrocs de l’air rendent inaccessibles à la plupart et transforment en liens de captivité, en camisole et en masque de fer, ou de nickel…

Au lieu de nous empêcher d’aimer notre France et de nous aimer français.

Des longueurs, des approximations mais pas inintéressant. Le pire étant la musique au mètre.…
YOUTUBE.COM
***
Extrait de l’émission « Des Racines et Des Ailes : En Normandie, du Perche au Cotentin » diffusée le 29/04/2015. Plus d’infos surhttp://www.france3.fr/emissio
YOUTUBE.COM
***

C’EST FOUTU !
ou
LA SYNTHÈSE DÉFINITIVE DE CALCYT

————

Réponses dominicales et définitives de Calcyt aux lèche-culs et bouffe-gamelles de CE sur Gomésosphère :

« Propos assez savoureux de Floyd, lorsque l’on sait que CE est en train de négocier une indépendance-association pisanienne avec le Palika et l’UC Païci de Goa.

***
L’autonomie on l’a déjà et très largement. Ce qui est en discussion actuellement, c’est un partage des régaliennes, et donc une souveraineté partagée, c’est à dire une indépendance association. Pas de problème, ça peut se défendre, c’est un projet comme un autre, qui n’a d’ailleurs rien d’original puisque c’était celui de Pierre Frogier, et bien avant lui celui de Pisani, mais un minimum d’honnêteté intellectuelle voudrait qu’on le dise clairement aux Calédoniens.

***

Nulle paranoïa de ma part, Floyd. Et si tu étais un tantinet moins à la gamelle, tu aurais peut-être l’honnêteté d’admettre ce qui suit :
1) des négociations se tiennent actuellement avec des « experts » mandatés par l’état et les indépendantistes pour discuter de la meilleure façon dont on pourrait « étirer au maximum les régaliennes », de sorte qu’entre indépendance et non indépendance, il n’y ait plus « qu’une feuille de papier à cigarette », pour reprendre les expressions si imagées et si significatives de Philippe Gomès.
2) des experts ont été envoyés de métropole pour discuter d’un éventuel changement de monnaie.
3) CE nous joue les pucelles effarouchées en s’alarmant de l’opposition des élus indépendantistes de la province nord à ce que la STCPI cède une action à l’Etat, tout en omettant très soigneusement de dire que les élus CE de cette même province ont voté dans un seul élan comme les indépendantistes.
4) Le transfert des compétences de l’article 27 sont déjà dans les tuyaux, en tête celle de l’enseignement supérieur, transfert annoncé dans les médias par le président de l’UNC.
5) Après avoir vilipendé, 4 ans durant, le RUMP de Frogier, son double drapeau et ses velléités indépendantes-associatives, on assiste depuis un an à un rapprochement idéologique hallucinant entre CE et les Républicains frogiéristes, avec en filigrane le futur statut de la Kanaky-Calédonie, à l’image de celui des Îles Cook ou de la Micronésie.
6) Pour la première fois depuis 99, c’est à dire depuis le premier gouvernement collégial, le secteur de la santé a été confié à une indépendantiste, qui ne connaît strictement rien à la question, pour des raisons purement idéologiques. Le résultat c’est un plan Dokamo où, entre autres, l’on envisage de substituer les médecines traditionnelles à la médecine occidentale, laissant ainsi présager d’un futur système de soins à la Vanuataise…
avec les conséquences que l’on sait.
7) Le projet éducatif calédonien sur un mode socialiste, façon Vallaud-Belkacem, avec ses assesseurs coutumiers dans les lycées et son enseignement des langues vernaculaires dès le primaire. Il est vrai que dans notre environnement géographique, il est certainement plus utile de causer le xaracuu que l’anglais.
8) L’incroyable complaisance avec laquelle on laisse le sénat coutumier véhiculer ses idées sexistes et régressives au travers de sa fameuse charte, avec, entre autres conséquences, le maintien au sein du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie d’un ivrogne tabasseur de femmes, dûment condamné.
9) last but not least, l’abandon institutionnel des gelés du corps électoral et des radiés potentiels de la LS : concernant ce dernier point, un simple vote du Congrès visant à modifier l’article 188 de la LO suffirait à régler le problème… Mais non, il s’agit de ne point fâcher ses alliés indépendantistes.

***
L’UC a rien à expliquer à vous. C’est déjà fait. L’avenir rieur de la BEURK (Banana Erratic and United Republik of Kanaky) est décliné dans le projet de Constitution de Kanaky, certes daté mais toujours d’actualité, opuscule de chevet de l’ami Mathias, et la Charte du peuple Kanak, sorte de Charia light, édicté par le sénat coutumier, décliné par le si fun président Tein. Pour ceux qui n’auraient pas compris, il y a tout de même certaines interviews récentes qui ne laissent guère de place au doute, ou alors c’est qu’on a fait de l’autruche son animal totem. On rappelle vite fait le désormais cultissime : si c’est l’indépendance, » les Français ils pourront partir s’ils veulent « , c’est bien aimable, merci monsieur Goa. Il y aussi le grand serrage de ceinture collectif promis par messieurs Reignier et le même monsieur Goa, sur l’air de les 150 milliards de la France c’est vrai que c’était bien mais avec 30 ça ira aussi, et puis ils ont dit à nous qu’on a la chance inouïe d’avoir à proximité Fidji et la Papouasie, aux alentours de la 180ème place mondiale en terme de PIB, sur qui on peut compter pour constituer une place forte économique et financière. Et puis on aura bientôt une université bien à nous, avec des diplômes valables dans tout le Fer de Lance, un système de santé DoKamo tout plein, où quand t’auras le cancer, tu te soigneras avec des décoctions de faux tabac pas chères plutôt qu’avec des chimios hors de prix. Bon, les dirigeants ils iront à la Pitié Salpétrière, ou au Mount Sinaï hospital à New-York, faut tout de même pas exagérer. On aura aussi une monnaie de chez nous, pas chère également, valable de Belep à l’Île des Pins, et pour le Nickel on pourra compter sur monsieur Dang qui va nous dépecer vite fait la SLN et ses massifs miniers. C’est tout de même assez clair, qu’est-ce que vous voulez qu’il vous explique de plus , monsieur Wamytan ? »

Photo de Losservatore Caledo.
***

Losservatore Caledo L’indigence intellectuelle et la déficience morale des lavettes et carpettes de CE s’illustrent assez bien dans ces réponses à Calcyt :

***

« Encore un complotiste. Tu sais Calcyt, y’a des petits hommes verts qui se posent des questions sur tes théories. Independance Day n’est pas pour demain. »

« ??? Ouais, bof pas très sérieux comme remarque !!!
Mais bon c’est une façon d’occuper le terrain quand on a rien à dire…!!! »

« Pfffff, mais bon sens t’as quoi encore l’ami ???
Faut arrêter avec ça, tu sais très bien que le projet c’est l’autonomie qui est la finalité des ADN…!!! »

« Calcyt, j’avais beaucoup de sympathie pour vous … Vous êtes toujours CE ? »

***

UN MESSAGE TRÈS RASSURANT DE NOS ÉLUS

Le nickel ? ça va mal. L’agriculture ? ça va mal. La crevette ? ça va mal. Le tourisme ? ça va mal. Les prix ? ça va mal. La sécurité ? ça va mal. Les femmes ? ça va mal. La santé ? ça va mal. L’alcoolisme ? Ça va mal. Le cannabis ? ça va mal. Le diabète ? ça va mal. Les moustiques ? Ça va mal. Les tiques ? ça va mal. Les accidents ? ça va mal. L’école ? ça va mal. La fac ? ça va mal. Les finances ? ça va mal. La politique ? ça va mal ? Les listes ? ça va mal. Le référendum ? ça va mal. Brétégnier ? C’est fédéral. Nouméa ? C’est capital. Yanno ? C’est caporal. Blaise ? C’est Thierry Santal…
Mais, à part ça, Madame la Marquise,
tout va très bien, tout va très bien.

Photo de Losservatore Caledo.

***

20 Minutes @20Minutes 3 h il y a 3 heures

Espagne: Un jeune torero meurt après un coup de corne, premier drame des arènes en 30 ans http://bit.ly/29uvB6y

Photo de Losservatore Caledo.
***
***

Vous avez retweeté
Le con qui ose tout @leconquiosetout 8 h il y a 8 heures

Je vais sortir klaxonner en gueulant dans ma voiture juste pour faire croire à mes voisins qu’ils se sont trompés de jour pour le match.

***

Vous avez retweeté
Le con qui ose tout @leconquiosetout 8 h il y a 8 heures

Des candidats face à des épreuves.
Des rires, des larmes.
Faire en sorte que presque tout le monde gagne.
En fait ‪#‎FortBoyard‬ c’est le Bac

***
Vous avez retweeté
Le con qui ose tout @leconquiosetout 11 oct. 2015

Le dimanche tout le monde porte un jogging mais personne ne fait de sport.

En fait, le dimanche, on est tous profs d’EPS.

***

Photo de Losservatore Caledo.
***

No comment…

Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge notamment de l’enseignement, a présenté cet après-midi la charte du projet éducatif au Sénat coutumier.
GOUV.NC

***

ATTENTION BEAU TEXTE, ATTENTION PAROLE VRAIE

Et oui ! Tous leurs blablas utopiques et tous leurs comités pervers, pourquoi ils vont pas les faire à Thio tous ces planqués ?!

***

Afficher la suite

Amis Des Éleveurs Calédoniens

Jean-Pierre BLANC a écrit:

Moi qui ai grandi à THIO, partagé avec René, Dominique, Christian et tous les Autres les meilleurs moments de notre jeunesse, je pleure aujourd’hui le DRAME de René, Dominique et Christian.

Je m’adresse solennellement à TOUS ceux qui aujourd’hui à THIO détiennent le pouvoir POLITIQUE, le pouvoir COUTUMIER et le pouvoir JUDICIAIRE.

Je veux leur dire ma colère, je veux leur dire mon impuissance et je veux leur dire qu’aujourd’hui à THIO se dessinent à mes yeux les PREMICES de notre futur DESTIN COMMUN.

Ce destin commun là JE N’EN VEUX PAS et les différents responsables du pays avouent aujourd’hui n’y RIEN POUVOIR FAIRE.

J’invite aujourd’hui Monsieur le Haut-Commissaire à déplacer à THIO toutes les futures réunions des différents comités de pilotages sur l’avenir institutionnel . Ainsi, peut-être nous aurions une chance que TOUS LES DIFFERENTS RESPONSABLES POLITIQUES et COUTUMIERS touchent du doigt l’UTOPIE d’un futur idéal pour une communauté d’individus vivant HEUREUX et en HARMONIE.

Pour l’avoir gardé en mémoire, je me souviens de ce temps pas si lointain où à THIO comme ailleurs, les CALEDONIENS sur l’ensemble de la CALEDONIE et du MONDE partageaient ensemble les mêmes joies, les mêmes douleurs, les mêmes valeurs.

Qui en effet, de ceux de ma génération se souvient au cours d’un déplacement à l’ETRANGER avoir été interrogés sur son ORIGINE ETHNIQUE ? Avec quelle FIERETE nous répondions TOUS à l’unanimité « MOI JE SUIS CALEDONIEN «

Aujourd’hui, à cette même question, les réponses ne sont plus les mêmes : Il y a « moi je suis calédonien », moi je suis « kanaque », moi je suis « tahitien », moi je suis « wallisien » et moi je suis « indonésien » !!!

Alors, revenons à notre « MOI JE SUIS CALEDONIEN « et à Thio les choses S’ARRANGERONS..

***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 4 min il y a 4 minutes

Voler les holothuries des vietnamiens voleurs d’holothuries de notre lagon c’est comme aller voler les voitures volées planquées à St-Louis.

Photo de Losservatore Caledo.
——

Losservatore Caledo Sinon, c’est quoi cette politique de gribouille de nos autorités calcal d’aller faire chier des misérables ramasseurs de chenilles de mer nulles à chier au lieu de s’occuper des vraies racailles du pays, de les ramener ici sur un rafiot qui prend l’eau et qui aurait pu couler dix fois avant d’arriver au port, de laisser zoner ces pauvres viets comme des zombies, de foutre en taule le capitaine terrifié qui comprend rien à rien et se retrouve entouré de criminels, de laisser pourrir la barcasse dans un coin sans aucune précaution ni surveillance à la merci du premier allumeur de feu qui passe, et, comble de la connerie, de reprocher au capitaine en taule de pas surveiller son bateau !

Au lieu de laisser barrer ces loqueteux après leur avoir fait peur…

***

Ce qui est le plus sidérant dans tout ça c’est l’écart sidéral entre la triste réalité de guerre civile du terrain, où l’on veut éradiquer les derniers éleveurs et voler leurs terrains et mettre en faillite la SLN pour voler ses mines, et l’utopie sirupeuse du « destin commun ».

Photo de Jean-Pierre Blanc.
Photo de Jean-Pierre Blanc.
Photo de Jean-Pierre Blanc.
Photo de Jean-Pierre Blanc.

Jean-Pierre Blanc a ajouté 4 photos.

Juste quelques photos pour ceux qui m’interrogent sur le mot  » DRAME « …

Elles proviennent toutes de THIO, des bêtes qui ont été abattues sur la propriété de René et Dominique.

Doutez-vous encore? Nous ne sommes plus dans la banalité que certains veulent nous faire croire !!!

Et vous ne voyez là qu’une partie de celles qu’ils ont laissées sur le terrain…Les autres, beaucoup d’autres, ils sont partis avec, soit pour consommer, soit pour revendre la viande !!!

***

As usual…

(Comment ils disent déjà ? Ah oui ! « Une poignée d’individus »…)

Photo de Amis Des Éleveurs Calédoniens.

Amis Des Éleveurs Calédoniens

Week-end de détente à THIO…

SANS COMMENTAIRE… Quand même deux mois que rien ne s’était passé !!!

 ***

Comment il dit son grand copain déjà ? Ah oui ! « économie souveraine », et même « souveraineté économique », et puis « petite nation », et puis « derniers transferts » et puis « à 90% pareil que l’indépendance ».
Tous ces milliards pleurés à la France, c’est ça la souveraineté ? C’est ça assumer les transferts ? C’est ça la petite nation à 90% indépendante ?

Philippe Dunoyer

Le congrès vient d’adopter à l’unanimité des groupes politiques une résolution pour rappeler à l’Etat qu’il s’est engagé depuis 2011 aux côtés des collectivités de NC dans les contrats de développement à hauteur de 36 milliards FCFP.
Or, il manque aujourdh’ui encore un quart du financement prévu soit 9 milliards F CFP dont une grande partie a été avancée par les différentes collectivités. Pourtant nous sommes dans la dernière année de mise en œuvre de ces contrats 2011-2016.
De même il manque 600 millions F CFP prévus dans le cadre de la préparation du transfert de la sécurité civile alors que la NC a déjà investi plus d’un milliard depuis ledit transfert.
Le congrès adresse donc à l’Etat un rappel solennel quant à l’importance de respecter, ici comme ailleurs, la parole donnée !

***

***

La grande famille socialiste…

Ceux qui ont ourdi la mise à mort politique de Michel Rocard, le 19 juin 1994, étaient aussi présents ce 7 juillet pour lui rendre hommage aux Invalides.
LEPOINT.FR|PAR EMMANUEL BERRETTA
***

Tweets Tweets & réponses Médias
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL 16 s il y a 16 secondes

Des peuples qui placent leur gloire et leurs millions de mercis dans le hasard du chemin d’un ballon sont en manque grave de quelque chose.

Photo de Losservatore Caledo.
***
  1. Ce qu’on reproche à Barroso c’est pas d’être parti chez Goldman Sachs gaver l’Europe des banquiers, c’est de pas l’avoir fait discrètement..

    jose-manuel-barroso-chez-goldman-sachs-pluie-de-critiques-des-11559449sojkj

    ***

HOMO CALEDONENSIS ou L’UTOPIE DE L’ HOMME NOUVEAU CALDO-KANAK ET DU PAYS KANAKY À CONSTRUIRE

homme

La première moitié du vingtième siècle fut le temps des utopies de mondes nouveaux et d’hommes nouveaux « faits » pour ces mondes nouveaux, table rase ayant été faite des mondes anciens et des humanités anciennes : l’homo sovieticus, ou le prolétaire idéal, moulé, adapté et consacré au monde nouveau léniniste et stalinien, l’homme aryen national socialiste, moulé, adapté et consacré au troisième Reich hitlérien, l’homme nippon kamikaze moulé, adapté et consacré à la grandeur d’un Japon centre du monde gouverné par l’être divin Hirohito, l’homme nouveau communiste chinois moulé, adapté et consacré à l’empire de la Chine maoïste. Cette naissance de l’home nouveau utopique étant souvent une résurrection, la résurrection d’un homme ancien mythique, le russe mythique, l’allemand mythique, le samouraï mythique, le « vrai pur français » mythique pour la révolution nationale de Pétain et Vichy, Téâ Kanaké pour le rêve kanaky.
 
Accusé, l’utopie, coupable, l’utopie. Ces utopies communistes et nationalistes, responsables de l’enfer de millions de femmes et d’hommes, causes de conflits monstrueux et du massacre par millions de ces malheureux « hommes nouveaux », ont pâli ou se sont éteintes après la deuxième guerre mondiale. Des persistances calcifiées de ces systèmes ont résisté et perduré durant la deuxième moitié du XXème siècle en Asie et dans le bloc de l’Est. Des résurgences sont ponctuellement apparues au cours de quelques décolonisations ou libérations en Afrique et en Asie, homme nouveau du Zimbabwe ou de la Corée du Nord, mais le XXIème n’est globalement plus le siècle des idéologies et des utopies.
 
Sauf qu’en Nouvelle-Calédonie, des résidus de cette idéologie périmée du XXème siècle ont été ramenés tardivement par des « missionnaires » catholiques des années soixante, Declercq, Deteix, par des étudiants mélanésiens et chercheurs dans cette sociologie si imprégnée de ces vieilles lunes communistes, par des séminaristes défroqués, Machoro, Tjibaou, à l’image d’une Église en mal de Dieu et en quête d’humain divin.
 
Au cours des années soixante-dix et quatre-vingt ces résidus d’idéologies de la rédemption politique et ces restes de semence utopique ont été semées un peu partout et engraissée à grands renforts d’engrais médiatiques, politiques et économiques : la Calédonie nouvelle devait apparaître, l’avènement de l’homme nouveau calédonien était programmé. La propagande pour la nouvelle Jérusalem Kanaky et pour l’homo-du-pays-nouveau était en route. Cet avatar tardif des idéologies du siècle passé prospère encore aujourd’hui avec la dévouée collaboration des politiques, des intellectuels, des journalistes, des enseignants, des universitaires, des juristes, des économistes, tout comme ces gens-là ont collaboré en d’autres temps et en d’autres lieux à la floraison d’autres idéologies totalitaires et d’autres laboratoires de l’homme parfait.
 
L’idéologie calédonienne obsolète d’un monde nouveau, genre URSS, Reich ou Révolution Culturelle, transpire à travers toutes les formules incantatoires et allégories fleuries de la collection Destin Commun, aussi poétiques que celles du « grand timonier » Mao et de son « grand bond en avant » et autre « tigres de papier » : le pays doit être « avenir partagé », « pays à construire », « économie souveraine », « petite nation », « jour d’après », ou bien il n’est pas.
 
L’utopie calédonienne de l’avènement d’une homme nouveau caldo-kanak du Pacifique se manifeste à travers tous les attributs sacralisés dont il doit être doté : l’homo caledonensis doit être « pays », « citoyen », « éclairé », habité des « valeurs océaniennes », inscrit dans la zone et la sphère du Fer de Lance et de la CPS, ou bien il n’est pas.
 
Ce qui a déjà été fait, défriché, cultivé, produit, construit, organisé, institué ? Les cultures, les histoires, les patrimoines ? Nos mémoires, nos récits asiatiques, polynésiens, occidentaux ? Rien. Rien du tout. Il ne s’est rien passé.
Table rase de la France ancienne et de nos personnalités anciennes, le pays est à construire, tout est à faire. L’homme nouveau, homo liber caledonensis, est à créer, il faut tout lui programmer.
 
Voilà le plan totalitaire kanako-calédoniens, servi avec presque cent ans de retard, dans un monde globalisé. L’utopie des Goa, Wamytan, Néaoutyine, Gomès, Frogier peut prêter à sourire, leur homme nouveau océano-coutumier peut sembler ridicule, et bien plus archaïque que nouveau, sous nos cieux tropicaux cléments et souriants. Mais pourrons-nous en dénoncer demain la folie dérisoire comme Soljenitsyne, ou Kundera, ou Orwell ou Chaplin l’ont fait ? Car les maîtres du « pays à construire », programmateurs de l’homme nouveau, ont bien les moyens de rendre demain cette utopie crétine coercitive et beaucoup moins clémente et souriante au jour d’après, avec ou sans consensus, et plutôt sans éclairage qu’avec….