BIEN GRATINÉE AUSSI LA PROPAGANDE KANAKY DE MARTINIQUE1ère !…

amj

Une visite spécial Mont-Dore et Saint-Louis-only en Martinique indépendantiste. Et c’est qui qui paye qui paye ? Je suis preneur de tout détail sur le financement de ce gentil voyage organisé.

« Des Kanak en visite pour favoriser les échanges culturels » comme nous le propose benoitement Martinique1ére ou bien une sale opération de propagande indépendantiste subventionnée pour aller se délecter de racisme martiniquais anti-France en écoutant les paroles pourries d »Alfred Jeanne-Rose, le président du conseil exécutif de Martinique, évoquant « le massacre d’Ouvéa organisé par le gouvernement français », rien que ça, un gouvernement qui d’après les saintes formules de ce sage, aurait dit « Tuons les Kanak, assassinons-les. »

Cliquez sur l’image et écoutez bien les deux vidéos, surtout le première. Quelqu’un a un vomit bag ?

LES THOMAS DIAFOIRUS DE LA DÉLINQUANCE EN NOUVELLE-CALÉDONIE

 Diafoirus1

MOI JE LUI DONNE SON DOCTORAT AU DOCTORANT EN DÉLINQUANCE, AVEC MENTION TRÈS TRÈS TRÈS DÉPLORABLE

 
Benoit Coquelet, l’as de la sécurité de Païta, le doctorant de la délinquance, au micro de Thierry Belmont sur NCradio ce matin, ça valait vraiment son pesant de cacahuètes !
Amusez-vous à chercher le nombre d’occurrences des mots « chercher », « trouver », « question » et réponse ». Vous avez trouvé ? 🙂
 
******
 
« La réponse adéquate il faut la chercher » ; – Cherchons !
 
« le phénomène de délinquance prend de l’ampleur » ; – ah oui !…
 
« aucun acteur en Calédonie va pouvoir apporter à lui seul la réponse » ; – Pas la peine de chercher alors ?
 
« en tout cas il faut s’interroger » ; – Ah quand même !…
 
« colloques, missions » ; – Les deux mamelles de l’efficacité comme chacun sait !…
 
« que tout le monde se retrouve autour de la table et essaie d’avoir des réponses concertées » ; – Une table ronde ou carrée ?
 
« tout ne peut pas se gérer uniquement à l’échelle de la commune » ; – Ben ouais, surtout à Païta hein ?…
 
« parfois y’a un certain flottement à savoir qui est compétent » ; – Et si tout le monde est incompétent ?…
 
« la répartition des compétences telle que nous la connaissons est une force ou une faiblesse » ; – Les deux mon général !
 
« dans certains cas c’est une force, dans d’autres une faiblesse » ; – P’t’être ben qu’oui, p’t’être ben qu’non. Coquelet c’est normand ?
 
« quand la société n’est pas sereine les débordements sont plus importants » ; – Si monsieur de Lapalisse n’était pas mort il serait encore en vie.
 
« si y’a un moment où il faut intervenir c’est maintenant parce qu’il s’agit pas d’attendre » ; – Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure.
 
« une inspection générale parce qu’il faut trouver des réponses » ; – Réponse ou not réponse that’s the question !
 
« un état des lieux police en Nouvelle Calédonie » ; – Oui c’est ça, et après un audit de l’état des lieux.
 
« mandater le secrétaire général du comité interministériel de prévention que nous avons rencontré pour faire un certain nombre de recommandations » ; – Ça c’est du beau titre bien ronflant !
 
y’a des choses qui seront toujours spécifiques au territoire » ; – Ben ouais… c’est comme ça… c’est la vie…
 
« mais c’est pas la peine de réinventer la roue » ; – Ben nan hein ! Ni le fil à couper le beurre.
 
« même si à côté de ça il faut qu’on trouve des solutions qui nous sont spécifiques » ; – On le dira jamais assez !…
 
« nous avons aussi en Nouvelle Calédonie développé une expertise » ; – Ah ouais !… Vraiment ?
 
« j’ai été invité pour expliquer ce qu’une commune peut faire » ; – Trop fort !
 
« on a aussi un savoir faire » ; – Ben ça hein !
 
« mais il n’empêche qu’à côté de ça on doit aussi continuer à rechercher des solutions » ; – Cherche cherche !!!
 
« quand quelqu’un a une bonne idée il faut chercher à la mettre en œuvre » ; – Tiens, bonne idée ! On n’y avait pas pensé !
 
« la consommation d’alcool sur la voie publique ou la consommation excessive d’alcool dans quelque lieu que ce soit c’est un fait générateur » ; – Générateur de courants alternatifs ?
 
« vous me posiez la question de la spécificité de la délinquance en Nouvelle Calédonie : une délinquance d’appropriation et de voie publique qui monte » ; – Comme la bébête ? Le vol on appelle ça « appropriation » chez les doctorants ?
 
« l’enjeu qui est le nôtre c’est de se poser la question : est-ce qu’on est vraiment unis pour trouver des réponses ? » ; – Mândieu quel tragique enjeu ! Se poser la question des réponses introuvables !
 
« les réponses elles sont arrivées en 2006, les premiers CLSPD sont arrivés » ; – Ah ben alors ça va ! On est tranquille depuis 2006 !
 
« il faut peut-être se poser la question de savoir qu’est-ce qui n’a pas encore été fait. » – Vaste chantier !… Comme rien n’a été fait tout est à faire…