PUISQUE BLAISE EST L’UNIQUE ET DERNIER ÉLU LOYALISTE, PUISQUE C’EST FOUTU, PUISQUE DEMAIN C’EST RUMPCE-KANAKY, PRUDENCE !

prudence

Puisque Philippe Blaise est l’unique et dernier élu loyaliste sur 54 au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, Puisqu’il est fou / puisqu’il est seul / Puisqu’ils sont si nombreux / Même la morale parle pour eux

puisqu’un seul élu c’est quand même pas beaucoup,
puisque tous les autres sont amis et coalisés vers une solution nationaliste séparée,
puisqu’on va imposer au pays des valeurs et des convergences différentes des valeurs nationales,
puisque qu’on va retirer aux Calédoniens la possibilité de voter contre l’indépendance par référendum,
puisque les métropolitains sont désormais interdits de vote et de travail,
puisque la France va lâcher et en lâcher de moins en moins,
puisque les amis de Gomès, de Frogier et du FLN vont se partager un pouvoir plus grand et un gâteau plus petit,
puisque l’arbitre France ne sera plus là et que les Calédoniens seront soumis à l’arbitraire pour toujours,
puisque personne n’y trouve à redire et que chacun s’occupe plutôt de la crevette, du cerf, des requins, du drift, de la Gold Coast et des Jeux du pacifique,
puisque tout est fini, puisqu’il ont gagné,
je prodiguerai ici quelques conseils de prudence aux imprudents.

Ne critiquez plus kanaky ni Philippe ni Pierre ni en privé et encore moins en public, ni en pensée ni en rêve et encore moins sur le Net.

Allez sur les pages du Rump et de CE et dites « Bravo Thierry pour ton intervention ! « ou bien « Bon anniversaire Philippe et merci pour tout ce que tu fais pour le pays ».

Allez à tous les meetings de Calédonie Ensemble, mettez-vous au premier rang, prenez un air grave pendant la coutume et pétez une standing ovation à chaque Philippe qui monte en scène.

Dites à qui veut vous entendre au travail, dans la rue, au tabac, à la caisse, que « Pierre avait eu raison avant tout le monde » ou que « C’est drôle tous ces zoreilles qui arrivent en ce moment chez nous pour prendre notre travail et les places de nos gosses ».

Dites bien fort en public, au restaurant, en ville, aux jeudis de la Place des Cocotiers que les prix ont vraiment baissé ces derniers temps en Calédonie, et que c’est grâce à la FINC, à la politique volontariste du gouvernement et à l’autorité de la concurrence du député.

Répondez aux 21 questions des Républicains en disant pour chacune que ici c’est pas Paris et c’est pas la France, qu’on a nos valeurs à nous et qu’il faut qu’on les respecte ou bien qu’on parte et qu’on a beaucoup plus de convergences entre nous les Océaniens qu’avec des Marseillais ou des Parisiens.

Dites aussi qu’Ataï était finalement aussi un nationaliste et un résistant, que Jacques c’est notre Gandhi et que Jean-Marie c’est notre Mandela.

Critiquez ouvertement la SLN, répétez que ses actionnaires ont dilapidé les bénéfices, qu’ils en ont trop profité, que le patrimoine du pays doit revenir au pays, aux enfants du pays et au destin commun du pays. Ne mégotez sur ces expressions « pays », sur avenir, sur construire, sur partage, sur frères, sur terre, abusez-en autant que les Canadiens abusent du sirop d’érable.

Voilà. Déjà, avec ces précautions-là vous devriez vous en tirer pour les prochains mois. On ne devrait pas vous virer immédiatement du boulot, ni votre femme, ni vous sucrer des chantiers, des marchés, enfin pas trop. Vous ne devriez pas avoir de contrôle fiscal tout de suite. On devrait pas vous couper trop vite votre pension, ou l’eau, ou le courant, ou Internet. Vous enfants pourraient garder un peu leur bourse, être embauchés à la Province, ou peut-être à la télé, et ne pas rater étrangement tous leurs examens et concours, enfin moins. Votre terrain ne devrait pas trop vite être revendiqué. Votre club de judo ou de pétanque pourrait garder sa subvention quelque temps. A moins que…

A moins que vous ayez été trop loin, genre réclamer un vrai référendum, genre dénoncer l’exclusion des zoreilles des élections, genre critiquer le tri sélectif et le prix des poubelles au Mont-Dore ou les taxes pour un Grand-Tuyau ou une STEP inexistants, genre dire que c’est plus la peine de voter, genre refuser de faire la coutume un jour de rentrée scolaire !!! Là c’est trop grave, là vous avez exagéré, là vous allez avoir des problèmes, là je peux plus rien pour vous, là faut voir avec votre agence de voyage.