BRACONNAGE GÉNÉRALISÉ : L’ÉTAT NE LÉSINE PAS SUR LES MOYENS !

gend

Les gendarmes font vraiment leur maximum ! Ils sont à fond ! Un vrai plan Marshall, encore… Vous les avez pas vu les trois mickeys de Poya avec leurs petits chevaux, avec leurs petits ponchos, avec leurs petits chapeaux, se balader en plein jour et sous la pluie sur les 100 hectares de ce pauvre éleveur qui se fait massacrer des centaines de chèvres tous les ans impunément ? Mais bon… ils ont dit : On a été vu. Les éleveurs sont pas tout seuls. On reviendra la nuit…
Quand ? On sait pas… Un jour… Ou peut-être une nuit…

Un beau jour,
Ou était-ce une nuit
Près d’un lac, les gendarmes s’étaient endormis
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part,
Surgit un gros viandard.

LES ÉLUS-ÉLÈVES CALÉDONIENS DE CHARLES-VALLS SERONT TOUS SOUMIS ET DOCILES

charlemagne_ecole_lehugeur
 
Des politiciens indépendantistes qui trahissent constamment leurs engagements et qui menacent, des Français niés, exclus et refoulés,un déni de démocratie unique dans le monde libre, une brousse qui a régressé au stade d’un Far West sauvage aux mains des viandards, des incendiaires, des voleurs, des producteurs de drogue, une insécurité et une criminalité explosives dans les cités, des forces de l’orde de l’État qui ne bougent que quand on en parle trop à la télé ou quand un des leurs est touché, un Haussaire qui fait rien ou n’importe quoi porteur de thé des épurateurs indépendantistes, un référendum détourné par les valets de l’État, une visite de premier ministre bien peu équidistante vu la distance prise à l’égard des loyalistes…
 
Et que vont faire les élus loyalistes, les partis loyalistes, les militants loyalistes à l’occasion de la présence du premier ministre de ce gouvernement partisan dont tous les responsables locaux répètent à l’envi que tous ces secteurs sont de sa compétences, que c’est pas leur faute, pas leur boulot, et que toutes ces plaies doivent être soignées par lui ? Rien, à peu près rien, ni protestation, ni interpellation, ni manifestation, rêvez pas. Quelques discours religieusement écoutés par les gentils élèves-élus de Manu, de Charle-Valls, quelques cocktails républicains, une bouffe chez l’éleveur copain de Gomès à La Foa. Et c’est tout. Et c’est rien du moment qu’il donne des sous à la SLN, le reste on s’en fout…
 
Et si la Calédonie, le patriotisme, tout ça, c’était juste une histoire de gros sous ?…