PASSEPORT POUR LE JOUR D’APRÈS ou ÇA DEVRAIT SE PASSER À PEU PRÈS COMME ÇA

passeport-copie

1) La Calédonie, avec ou sans nickel, de toute façon, est incapable de payer sa santé, son enseignement, sa police, sa justice, ses routes…

2) Qu’ils se l’ouvrent par le vote, la menace ou la force, les indépendantistes kanak ne veulent qu’une sortie, l’indépendance kanak, et donc tous les transferts régaliens à Kanaky, mais ils demandent en même temps la poursuite des transferts financiers nationaux, « en réparation ».

3) Les anciens loyalistes sont divisés et même fratricides, et, globalement, ne sont plus loyalistes, se sentant désormais plus proches des Kanak que des métropolitains et de la métropole, mais ils restent soucieux néanmoins du maintien de leur niveau de vie.

4) L’État et les élus aux affaires de droite ou de gauche souhaitent une sortie sans vagues ni bavures qui soulage le pays et le crédite d’une palme de bon décolonisateur et ils prévoient donc un processus irréversible d’accession à l’indépendance en quelques années comme Hong-Kong.

4) Donc il faut une « solution » qui fasse converger l’indépendance kanak, le maintien du niveau de vie, et un processus d’indépendance programmée.

5) L’État est donc prêt à mettre dans la balance et dans le deal de sa solution de sortie une double promesse de souveraineté à brève échéance et d’accompagnement financier constant à moyenne échéance, probablement une vingtaine d’années.

6) La solution de sortie devant être validée par consultation ou référendum, la question à poser pour obtenir la bonne réponse sera à peu près celle-ci :

Bulletin A : « Je souhaite le transfert des compétences régaliennes à la NC dans le cadre institutionnel préparé et dans celui d’une coopération avec la France et du maintien de ses engagements envers la NC pendant … ans »

Bulletin B : « Je souhaite le transfert des compétences régaliennes à la NC »

ou bien

Bulletin A : « Je souhaite le transfert des compétences régaliennes à la NC dans le cadre institutionnel préparé et dans le cadre d’un coopération avec la France et du maintien de ses engagements envers la NC pendant … ans »

Bulletin B : « Je ne souhaite pas le transfert des compétences régaliennes à la NC dans le cadre institutionnel préparé et dans le cadre d’un coopération avec la France et du maintien de ses engagements envers la NC pendant … ans »

7) Au lendemain du référendum et de la victoire des bulletins A, quelque temps après, le « cadre institutionnel préparé » se met en place, les quatre partis qui l’ont préparé s’installent au pouvoir, la citoyenneté NC se transforme en nationalité sans élargissement aux non-citoyens, deux ou trois catégories d’habitants sont ainsi créés, nationaux « Calédoniens », Français résidents, Français, avec des droits et devoirs différents.

8) Durant le temps de la coopération française, l’économie et l’échiquier politique local évolueront peu mais le filtrage naturel de la population engendrera une mélanisation des cadres et des dirigeants ainsi qu’une kanakysation générale des modes de gestion du foncier, du droit, de l’enseignement, du maintien de l’ordre… L’étape de l’accompagnement national passée et la génération des signataires disparue, la théocratie coutumière se mettra en place, avec collèges électoraux et scrutins communautaires comme à Fidji, et insertion complète parmi les pays de l’Arc Mélanésien.

Révélations  » NOUVELLE-CALÉDONIE, L’ENVERS DU DÉCOR »

vol
Le réprimander pour… L’astiquer un peu pour qu’il comprenne un peu.
 
Bien joué Fred​ et chapeau pour avoir chargé cette video. NUMERO 23 est une chaine de la TNT qui a pignon sur rue, l’émission « Révélations » présentée par Yasmine Oughlis est un magazine hebdomadaire pro et non un truc d’amateur, ce reportage a été fait sérieusement avec l’accord et la participation de la police, de la gendarmerie et de la justice.
 
Quelques réflexions :
 
1) Jamais jamais jamais une telle information de la part des médias de Calédonie. Juste des miettes édulcorées et toujours toujours toujours la carte postale rose et niaise de la Calédonie.
 
2) Un type évoque ce reportage sur « Coups de gueule » de NC1 ce matin en disant en substance que c’était une honte, un mensonge, que ça ne devrait pas exister, que ça devrait être interdit, que la NC c’était pas le Liban. Les animateurs acquiescent mollement.
 
3) Une femme téléphone aussitôt après, indiquant que ça avait été encore la zone sauvages les Baies ce WE, que son fils c’était fait fracasser et voler dans le no man’s land près de la tour Casa del Sol, que les pompiers l’avait laissé tomber, et qu’elle connaissait le Liban, où on pouvait circuler le soir plus tranquillement qu’à Nouméa. Les animateurs acquiescent mollement.
 
4) Le type précédent rappelle NC1 et indique d’une voix pâteuse que cette femme n’avait qu’à retourner au Liban si elle n’était pas contente. La même réplique qui a été balancée à cet ami(35 ans de NC), pourri depuis des mois par les décibels sauvages de la musique de ses voisins au point de ne plus pouvoir entendre sa famille dans sa maison :
– (le voisin à la barrière, un sabre à la main, en réponse aux protestations) C’est bon vous arrêtez de nous faire chier !
– (une femme avinée à côté) Mais s’il est pas content il a qu’à retourner chez lui en France !
 
https://www.youtube.com/watch?v=solDWntd8hw