LE DROIT DE VOTE ÇA NE SE MENDIE PAS, ILS IRONT SE FAIRE BOURRER

vote

LE DROIT DE VOTE ÇA NE SE MENDIE PAS, ILS IRONT SE FAIRE BOURRER

« Ça déchire », pièce en 4 actes

1) Au début Paris voulait inscrire d’office pour le référendum les Mélanésiens, tous les Mélanésiens, rien que les Mélanésiens, pas les autres (oui, on dit « de statut coutumier », ça fait moins racial et raciste).

2) En 2015 les élus, qui sont pratiquement tous d’ici, nés ici et enfants de mecs nés ici etc.. se sont dit « Merde comême ! Pas nous ! ». Et ils ont magouillé avec l’État pour que eux, les nés-d’ici, ils soient inscrits d’office aussi, mais pas les autres. « Mais bon, allez, qu’ils ont dit à Paris, les pas-nés-d’ici on vous les laisse, vous en faites c’que vous voulez, ils se démerderont, de toute façon c’est des zoreilles, c’est démerdards un zoreille ! »

3) Et c’est comme ça que des gens de trente ans, nés en France, arrivés en NC à trois mois, n’en étant jamais repartis, de parents citoyens et inscrits d’office, doivent se faire chier, réunir des centaines de papiers, et mendier à genoux leur droit de voter, alors qu’un petit mec de vingt ans, quelle que soit sa situation et sa naissance, est inscrit d’office du moment qu’il a au moins un parent … »de statut coutumier » on va dire, ou deux nés-d’ici. Très commun le destin !… Plus épurateur ethnique t’es mort !

4) En 2016, le plus fort, c’est que l’État et son Haussariat ainsi que les élus loyalistes nés-d’ici gigotent, versent des larmes de crocodiles sur les exclus, sur ceux qu’ils ont exclus ou laissés exclure, pondant des tests-pour-rien et des messages d’amitié sur répondeur, se disant qu’on ne sait jamais, ces zoreilles-là ça peut encore servir, dans quelques votes à venir. Enfin, Les Républicains et l’UCF jouent cette comédie puante, Calédonie Ensemble ne fait même pas semblant, les zoreilles étant déjà passés chez eux par pertes et profits.

Morale de l’histoire, si on a un peu de morale et de dignité : Référendum ? Au nom de ces 15 000, 20 000, 25 000 (?) zores abandonnés, ALLEZ VOUS FAIRE VOIR !