DANS MON SALON NATIONAL DU LIVRE UNIVERSEL (tout le contraire d’un S.I.L.O…)

12108246_1136985256316408_1980058523416858991_n

Et oui, parce que dans mon Salon les Livres ils ont rien d’International, c’est pas l’ONU la littérature, ils plongent leurs racines dans la France et l’Occident seuls inventeurs du Livre, et parce que dans un Salon, et dans le mien en particulier, les Livres ils sont pas au service du cinéma et des salades revanchardes à l’Océanienne, les livres de mon salon c’est pas le Fer de Lance, c’est l’humanité universelle.

poésie :

Rimbaud
Ponge
Laforgue
Baudelaire
Apollinaire
Francis Jammes

philosophie :

Jung

Bataille
Bergson
Kierkegaard
Nietzsche
Onfray
Teilhard de Chardin
Spinoza
Bachelard

Essai :

Murray
Zemmour
De Rougemont
Caillois
Elisabeth Levy

Roman :

Houellebecq
Gracq
Kundera
Proust
Claude Simon
Gide
Modiano
Céline
Camus
Déon
Weyergans
Raspail
Balzac
Henri Bosco
Jacques Laurent
Barrès
Jean Raspail

LIBERTÉ CHÉRIE ou UN PEU DE PATRIOTISME, SI C’EST ENCORE PERMIS…

La-liberte

Même pas la peine de faire de politique, juste un peu de patriotisme, et juste dénoncer la politique, quand elle est liberticide.

Car ils nous disent :

« Calédonie Ensemble veut (…) poser les bonnes questions : comment éviter les trois référendums inutiles et dangereux ? Comment préparer le jour d’après ? »

Et aussi :

« … quid de l’exercice des compétences régaliennes après 2018, que la Nouvelle-Calédonie devienne indépendante ou non. »

Sûr qu’ils se méfient de notre liberté ces gens-là, de notre liberté d’être nous-mêmes et de rester nous-mêmes, de notre liberté de pensée et d’expression, de notre liberté de poser les mauvaises questions, de notre liberté de voter oui ou non à la vraie question, de notre liberté de ne pas vouloir un jour d’après différent des jours d’avant.

Sûr que le référendum sera inutile puisque la NC aura « l’exercice des compétences régaliennes », et donc l’indépendance, qu’elle ait été votée et décidée ou non.

Sûr qu’il ne faudra poser là-bas, dans la rencontre du jour d’après, que « les bonnes questions » et pas des questions inutiles et dangereuses, comme les référendums inutiles et dangereux.

Sûr que préparer le « jour d’après » c’est préparer l’indépendance et le jour 1 de l’indépendance / Celui que C.E. retient / Celui qui s’efface pas quand C.E. nous remplace, et remplace la France.

Sans moi, sans moi chers indépendantistes, sans moi chers alliés des indépendantistes et du pouvoir pour le pouvoir « que la Nouvelle-Calédonie devienne indépendante ou non ».
Moins de France, c’est plus de de violence, plus de délinquance, plus d’intolérance, plus de vengeance, plus de dépendance.
Moins de France c’est moins d’intelligence, moins de réussite, moins de paix, moins de justice, moins d’humanisme.
Moins d’Amour sacré de la Patrie, c’est moins de Liberté ! Liberté chérie.

TOUT VA TRÈS BIEN MADAME LA MARQUISE ROSADA, D’APRÈS LOUIS MAPOU…

1554541_1139558466059087_2738679289654868367_n

Il a été formidable notre brave Louis ce soir chez Rosada, forrrmidable il a été forrrmidable. Tout va mal mais tout va très bien madame la marquise.

L’usine cassée, c’est pas grave. Glencore ruiné qui rencontre la ministre, c’est rien, c’est comme d’habitude, rien de spécial. Le tourisme en ruine, c’est comme dans le Sud, comme partout, c’est la vie. Les comptes désastreux de la SMSP et de ses filiales en 2013, peut-être mais en 2014 c’est bon, ah c’est bête qu’on n’ait pas donné les chiffres à Rosada. La Sofinor à la ramasse, ah oui mais Nord Avenir décolle. La Côte Est abandonnée et désertique, ben oui mais on part de loin et Paris ne s’est pas fait en un jour. Le FLNKS qui s’écharpe, oui mais on fait comme ça chez nous à Témala et c’est très bien. La crise du nickel, bah c’est cyclique. Le schéma minier et la doctrine qui bloquent tout, oui mais il a été voté à l’unanimité pour l’éternité et c’est pas une petite crise et un gros récif qui vont nous faire changer de cap, le cap c’est le principal.

Formidable et se réjouissant de son cinéma d’État à 430 millions à Koné comme un bon apparatchik soviétique se réjouit de ses grands magasins en béton où trois boites de conserves et deux paquets de sucre se battent en duel pendant que cinq cents clients font la queue dehors.

Mais le plus formidable madame la marquise, c’est quand Louis a dit que tout ça c’était rien du moment qu’on allait à la « pleine souveraineté » et que tout allait d’ailleurs dans ce bon sens à tous les comités des signataires et qu’il fallait juste que Les Républicains marchent aussi dans cette bonne direction. Et encore plus formidable quand, à la question de Rosada s’inquiétant de savoir si Calédonie Ensemble entrait aussi dans cette réserve et cette restriction à propos des Rép, mon bon Louis a répondu Ben que non parce qu’à Calédonie Ensemble eux ils coopéraient et marchaient droit.

Gomes pourquoi tu tousses ?…