COUP DE FIL ou LE JACKPOT DE LA DÉFISC

defiscalisation-immobilier-neuf

(tourné sans trucage, seuls les noms ont été modifiés)

Un type m’appelle tout à l’heure sur mon portable genre poli et bien coiffé :

– Bonjour monsieur, je représente la société Machin, est-ce que vous avez du temps pour qu’on parle de projet immobilier ?
– Euh… oui.
– Êtes-vous au courant des différents dispositifs de défiscalisation qui vous permettent d’investir et de prendre en charge vos amortissements à votre place ?
– Euh…nân.
– Voudriez-vous que nous prenions rendez-vous pour en discuter ?
– Euh nân mais expliquez quand même…
– Savez-vous que vous pouvez bénéficier d’une dispense d’impôts pendant 6 ans jusqu’à hauteur d’un million huit par an ? Combien payez-vous d’impôts ?
-Euh moins…
– Vous pouvez profiter aussi d’une remise de 50% sur vos revenus locatifs. Quels secteurs vous intéresseraient ?
– Euh… vous avez quoi ?
– Je peux vous proposer du F3 à 23 millions dans le quartier Truc. Nous avons aussi du F2 à 18 millions dans une petite promotion de petits ensembles R+2 près de l’église Saint-Bidulle. Sinon vous avez aussi du F2 et du F3 dans de l’intermédiaire à Chose-Sur-Mer.
– Euh… oui… Mais dites-moi, si j’ai bien compris, plus on paye d’impôts plus c’est valable la défisc ?
– Évidemment monsieur, quand pouvons-nous nous voir ?
– Mais encore une question, comment avez-vous eu mes coordonnées ?
– Au hasard dans l’annuaire monsieur.
– Ah… Et si j’avais été fauché et que je paye très peu d’impôts ?
– Je vous aurais déconseillé d’investir monsieur. Je vous envoie mes références en SMS.
– Comme vous voulez. Bon ben… bon appétit, et bon week-end.

Euh… Ben j’en ai appris des trucs ce matin ! À une époque où la Calédonie crève la dalle et n’arrive pas à boucler ses budgets, est-il vraiment judicieux de dispenser les plus riches de l’impôt, jusqu’à 1 800 000 francs par an ! Est-il vraiment digne de la part d’un député qui se voulait progressiste et proche du peuple de pleurer et de hurler de rage face à une ministre qui a de sérieux doutes sur cette défiscalisation ?

BRÈVES ET TWEETS DU 10 OCTOBRE 2015

breves

 

 

******

L’Accord de nous a vendu et nous a vendus à Kanaky. Les gens ont signé et acheté juste parce que c’était dans 20 ans.

******

Un référendum pour rien à Bourail, le drapeau kanaky redescendra jamais. Un autre pour rien en en 2018 puisque c’est déjà

******

 

Un tout petit peu d’humanisme et de cohérence avec la citoyenneté calédonienne pour tous devraient nous épargner cette « obsession kanak ».

******

 

« Enseignement des langues et de la culture kanak » et « Il faut plus d’enseignants kanak ». Il est de Morano ce projet éducatif calédonien ?

******

« Faire de l’école de la République l’école de notre pays. » Soit cette phrase ne veut rien dire à nouveau, soit hélas elle veut tout dire…

******

« Le fait de ne pas aimer l’école est un des facteurs du décrochage scolaire. » Il y a des phrases comme ça qui consolent de bien des choses..

Massacre des civils et des familles juives à Jérusalem et en Cisjordanie : le HAMAS et les Palestiniens n’ont rien à envier à DAECH.

******

Profiteurs pilotes d’Air France ou emmerdeurs du ciel calédonien, ils auront les uns comme les autres la peau de leurs compagnies.

******

L’écologie mène à rien sauf à la connerie à condition de ne pas en sortir !

******

Les adversaires indépendantistes des événements refusés, on nous les a resservis réchauffés en partenaires indépendantistes des accords.

******

– Entre idéaliste et pourri y’a quoi ? – Bah y’a rien ! – Ah oui c’est vrai, on peut être rien aussi…

******

Un nouveau patron pour Air France. (Par Troud)

Permalien de l'image intégrée

VIOLENCE SCOLAIRE, ON FAIT QUOI ? EUH… RIEN PAR EXEMPLE !

1248553

Lycée Escoffier hier, Collège des Portes de Fer aujourd’hui, violences, insécurité, agressions contre des professeurs, caillassage des personnes et des voitures (réécouter NC1 et RRB de ce jour). Des élèves travailleurs, des enseignants dévoués, des CPE à l’écoute, et pourtant terrorisés par des individus qui sont devenus n’importe quoi sauf des élèves.

Et pendant ce temps-là, motus, regards dans le lointaine ou à côté, la poussière sous le tapis, des séminaires, des blablas lénifiants sur le décrochage, des contes de fée sirupeux sur le raccrochage.

Les délinquants violents en lycée, dehors ! Les agresseurs d’enseignants en collège, plaintes des particuliers et de l’institution contre les auteurs mineurs et surtout contre leurs parents, tribunal, procès, jugements sévères, amendes, réparations.

Non ? Ok alors… une petite émission de télé, un petit séminaire et, bien sûr, un grand projet éducatif !