MACHO MACHO MEN ENSEMBLE

village

MACHO ENSEMBLE

En laissant vagabonder mon esprit sur la composition des équipes des partis politiques de Nouvelle Calédonie une évidence m’apparut soudain crûment. Si les femmes étaient bien présentes au premier plan et aux premiers rangs de partis comme le RUMP, le FPU, l’UCF, les Rép etc… occupant les médias et des mandats et responsabilités importants, elles faisant cruellement défaut et brillaient par leur absence à ce niveau à Calédonie Ensemble,souvent cantonnées dans des rôles de préparatrices de café, d’enregistreuses de menu au Bout du Monde, de poseuses de banderoles dans les meetings, de faire-valoir dans les conférences de presse, de faiseuses de sourires à la Province et au Congrès, de colleuses d’enveloppes dans un service où un mari ou un compagnon les a fait entrer pour ces missions et collaborations précieuses.

Ah mais si ! Chuis bête ! Y’en a une qui existe par elle-même et qui « en a » ! Dommage que son président de parti veut les lui couper à Nouméa et à l’Assemblée… Est-elle encore à C.E. d’ailleurs ?… Preuve encore qu’il ne faut pas en avoir quand on est une femme à Calédonie Ensemble.

Des Philippe oui, à bloc, des Philippines beaucoup beaucoup moins… Mesdames pour les prochaines élections, si ça vous dit de voter encore, vous êtes prévenues de la haute idée qu’on se fait de vous à Macho Macho Men Ensemble. Une femme avertie en vaut deux ! 🙂

LE GUINESS DE LA CULOTTE PAS PROPRE POUR CALÉDONIE ENSEMBLE

culotte

C’est bien beau de monter au cocotier de la vérité et de la probité candide, mais faut regarder un peu ses fonds de culotte avant…

« Elle (Sonia Backes) a accusé Calédonie Ensemble d’avoir coupé les subventions allouées par la province Sud à la ville de Nouméa en termes de sécurité. C’est un mensonge. »

Calédonie Ensemble

«  »… en 2015, contrairement aux années précédentes, aucune subvention n’a été allouée à la Mairie de Nouméa en terme de sécurité publique par la Province Sud. De 2009 jusqu’à 2013, cette subvention était de 100 millions, 50 millions en 2014… »

Tristan Derycke-Andréani, conseiller municipal adjoint à la Mairie de Nouméa

Alors c’est qui les menteurs ?