UN DESTIN COMMUN SUR UN MONDE COUPÉ EN DEUX C’EST POSSIBLE ?

faille

Faudrait quand même un jour nous expliquer un truc. Comment peut-on espérer rassembler et unifier en Nouvelle-Calédonie une population dans un « vivre ensemble », dans un « destin commun », dans un « avenir partagé », dans un « creuset citoyen », dans une même « vision pays » quand cette population est fracturée et séparée en deux par une faille aussi profonde et longue que la faille de San Andréa ?

Écart profond entre deux statuts des terres fondamentalement différents et divergents, écart profond entre deux statuts des personnes fondamentalement différents et divergents, écart profond entre deux statuts du droit fondamentalement différents et divergents, écart profond entre deux statuts du pouvoir et de l’accession au pouvoir fondamentalement différents et divergents.

Et aucun projet, aucune intention, aucune perspective de rapprocher et de faire converger les statuts et les populations séparés par cette faille. Alors quel « destin commun », quel « pays de demain » peut-on construire sur une telle crevasse ?