IL Y A UNE HEURE TSIPRAS INVENTE LA DÉMOCRATIE AU PARLEMENT EUROPÉEN

20150708PHOWWW00152

Il ne manquait pas de classe ni de panache Alexis Tsipras il y a quelques minutes à Strasbourg en affrontant ces députés européens fous de rage du NON des Grecs de ce dimanche qui contestait pour la première fois la toute puissance de la technocratie européenne.

Il a parlé vrai. Il a dénoncé dans son propre pays ce qu’on dénonce rarement dans les autres, en particulier en Calédonie : les 10 % de ploutocrates qui détiennent quasiment toute la richesse de la Grèce avec la complicité des banquiers, des oligarques, armateurs entre autres, de l’armée, de l’église orthodoxe et des politiciens affairistes d’avant Syriza. Il a rappelé la foutaise de l’aide européenne qui n’a jamais aidé que les banques grecques et les vendeurs d’armes allemands et français.

Mais surtout, après 50 ans de despotisme économique et financier, d’opacité des débats entre nantis à Bruxelles, de députés planqués en voie de garage à Strasbourg et d’indifférence de tous les citoyens quant à ce machin, l’Europe est née ce soir avec un vrai débat politique entre une Europe des peuples réclamée par Podemos et Syriza, refusant encore davantage d’austérité pour les pauvres quand les riches se goinfrent de plus en plus, et une Europe de l’économie et des affaires, sèche et froide, avec des chiffres en guise d’idées et de culture.

Bravo pour ça Tsipras. Bravo pour avoir redonné un peu de dignité et de démocratie grecque à ce malheureux parlement européen réduit à l’impuissance jusqu’ici par la Troïka du FMI, de la BCE et de la Commission européenne. Et bravo aussi pour avoir évoqué Sophocle en fin de discours et pour avoir donné la parole à la sublime Antigone plaçant la loi suprême de la Justice au-dessus de la loi des hommes.

ROBIN DES BOIS DE KOUMAC ?

robinhood-flynn

Oui bien sûr le riz et le sao sont un peu chers dans les magasins mais il faut bien remplir les coffres-forts des commerçants du pays, non ? La fable nous raconte l’histoire dans des plus pauvres marchands du royaume de Calédonie, qui n’avait que dix-sept millions de pièces d’or et six mousquets dans le coffre de son échoppe du comté de Koumac, mais que des bandits de grand chemin vinrent détrousser et dépouiller de son argent et de ses fusils.

Les gens d’armes du roi eurent tôt fait de retrouver les voleurs grâce aux traces de doigts sales laissées sur les tentures de soie du négociant. Jetés dans les geôles du prévôt des marchands devenu un peu auparavant premier ministre du roi, les gredins prétendirent qu’ils voulaient ainsi, tel Robin Hood, prendre aux riches exploiteurs des boutiques pour redonner aux pauvres clients des campagnes et de la ville basse, ayant même l’audace d’ajouter que ce n’était pas eux les vrais voleurs !

De telles fariboles aggravent le cas de ces larrons, non ?! 😉

LE COMBLE DE LA DÉMAGOGIE SUR LA FOLIE DES ARMES EN CALÉDONIE : GOMÈS SUCE LA ROUE DE MARTIN

ADONIS-TartarinExt2

À 100% d’accord avec Pau-Langevin pour légiférer sur la détention d’armes en Nouvelle-Calédonie et pour en limiter drastiquement le nombre. Elle a évoqué son grand-père grand chasseur devant l’éternel et qui n’avait que 2 ou 3 fusils et la Guyane où les bêtes sauvages grouillent sans pour autant que les chasseurs ne disposent chacun d’un arsenal.

Par contre le Tartarin Gomès a embrayé sur les coups de gueule du Tartarin Harold Martin avec des accents très broussards et une démagogie honteuse pour dire que sur une station un éleveur ne pouvait pas avoir moins d’une douzaine de fusils parce bla bla celui du grand père, de la tantine, de la fille au pair etc… Ajoutant même à cette foutaise la menace d’un « ça va mal se passer » et la prophétie scandaleuse d’un « créer des désordres dans notre pays ».

Les morts récentes par armes à feu des « guerres » localisées, des querelles familiales, des agressions armées, des règlements de compte et des accidents de chasse crétins les laissent de marbre nos défenseurs du « deuxième amendement » à la sauce calédonienne ? Faut vraiment une douzaine de ces substituts phalliques et cérébraux par individu ?!

Rien que ça, c’est suffisant pour disqualifier un élu, censé porter la responsabilité de la sécurité et du bien-être de ses électeurs.

http://nouvellecaledonie.la1ere.fr/2015/07/08/la-limitation-des-armes-feu-en-question-l-assemblee-nationale-269896.html