RÉSISTANCE APOLITIQUE

76414786_p

Quand on est apolitique, pourquoi s’occuper encore de politique, alors qu’on en a fait le tour, alors qu’on a bien, ou plutôt mal, réalisé toutes les dégradations qu’elle cause chez ceux qui en sont dépendants ?

Parce que, même apolitiques, on veut rejeter les salades des politiques et résister à leurs mauvais coups.

Parce que, par exemple, on ne veut pas être des moutons tondus par la maffia de l’économie locale que Frédérick Drouet, DG de Bargibant SA, a très bien dénoncé hier dans Les Nouvelles.

Parce qu’on ne veut pas être dans le troupeau des moutons bêlant et mangeant dans les mangeoires des partis, privés de toute dignité et de toute personnalité, ces moutons enragés crachant, par exemple, leur bave de mouton contre la liberté de Sonia Lagarde uniquement coupable de ne pas être un mouton.

Parce qu’on ne veut pas perdre la protection des lois françaises et devenir des moutons sous la coupe et les crocs des loups de l’argent, les prédateurs, les politiciens et les séparatistes visant la même indépendance et la même immunité dans la bergerie, l’alliance affairo-politico-kanaky au gouvernement en étant un bel exemple.