LES MEILLEURES DE MON FOLLOWER URVOAS

IGP103 Largeur 100 mm

Dans l’intelligence, la froideur, les certitudes, la condescendance à l’égard des Calédoniens, il y a du Pisani chez JJ Urvoas.

Pour « les élus calédoniens sont un problème ». Et Strauss-Kahn,et Cahuzac,et vos frondes au PS,c’est pas des putains d’problèmes ?!

me dit que « la Calédonie ne renvoie pas à la métropole une image d’effort,de progrès et de fraternité ».Et la jungle de tes cités ?

me dit que « la Calédonie ne renvoie pas à la métropole une image d’effort,de progrès et de fraternité ».Et le massacre des Charlie?

nous dit qu’il n’aime pas le terme « loyaliste ». Et les indépendantistes qui vont vomir sur la France à l’ONU, c’est loyal ?!

nous dit qu’il n’aime pas le terme « loyaliste ». Les socialistes n’aiment pas la loyauté envers la France ?

nous dit qu’il n’aime pas le terme « loyaliste ». Et radier des milliers d’électeurs sur critères raciaux, c’est loyal ?

dit à propos des Calédoniens et de leurs élus qu’il « faut essayer d’être à la hauteur »… Vous mesurez combien JJ Urvoas ?

dit des élus de NC qu’ils « n’ont une imagination débordante que pour le mécano institutionnel ». Notre statut c’est rien, un jeu ?

nous dit que notre manifestation patriote et son message c’est « bigarré ». Ah?! Le bleu blanc rouge il appelle ça « bigarré » ?…

Le malin cherche des failles et des poux dans la tête de Loueckhote et Lafleur, sur l’absentéisme de l’un,l’abstention de l’autre.

ose répéter encore « C’est vous qui décidez », quand son gouvernement s’essuie les pieds sur les choix de notre Congrès.

ose répéter encore « C’est vous qui décidez », quand dans ce « vous » il laisse radier des milliers d’électeurs qui décideront rien.

« logique de cornecul » : le respect et la courtoisie de à l’égard des affaires calédoniennes. (Pisani 2 le retour)

« nettoyer le derrière des éléphants avec des confettis pliés en 4 » : le respect et la courtoisie de à l’égard des affaires de NC.

« vous tenez ce confettis avec un gant de boxe »:le respect et la courtoisie de à l’égard des Calédoniens des affaires calédoniennes

Bartolone et Hollande savent-ils que se la pète et se la joue Pisani en douce à la radio face à Simon Loueckhote le vendredi midi?

réduit la manif BBR à « un enjeu interne » et à une lutte « pour le leadership non indépendantiste ».C’est ça pour lui le patriotisme?

réduit la manif BBR à « un enjeu interne » de lutte pour un leadership. Qu’il s’occupe du « derrière des éléphants »… et du sien !

: « On ne peut convaincre que ceux qui sont de bonne foi ». Si pas convaincu par l’IKS comme le PS de 1981, on est de mauvaise foi ?

La manifestation et l’opposition à l’apartheid électoral ont fait réagir le PS. « On ne s’attendait pas… » dit Bartolone. Pfff…

La manifestation patriotique a fait réagir Valls et provoqué un comité des signataires. Alors, si inutile que ça la rue cher ?

, ce type qui pose les pieds pour la deuxième fois en NC et qui donne déjà des leçons condescendantes à tout le monde…

nous dit que le Gouvernement est aux ordres du Conseil d’État mais que le Parlement peut lui désobéir… Takakroir !

« Le nickel n’est pas un dossier calédonien, c’est un dossier français. » Circulez y’a rien à voir nous dit .

******

LE NICKEL SELON URVOAS : CIRCULEZ Y’A RIEN À VOIR

Tweets Tweets & réponses Photos & vidéos
L’OSSERVATORE CALEDO @LOSSERVATORECAL · 5 min il y a 5 minutes
« Le nickel n’est pas un dossier calédonien, c’est un dossier français. » Circulez y’a rien à voir nous dit @JJUrvoas .

Jean-Jacques Urvoas l’a dit en finale lors de son débat avec Simon Loueckhote dans l’excellente émission d’ Angélique Souchele vendredi midi : « Le nickel n’est pas un dossier calédonien, c’est un dossier français, et à ce titre la solution n’est pas calédonienne, elle est française, parce qu’aujourd’hui les structures sont françaises, elles ne sont pas calédoniennes. »

Oh le ton à la Pisani ! Y’a décidément du maltais sous ce finistérien… Ok ça va ça va, on a compris, pas la peine d’en rajouter Jean-Jacques ! Circulez les Calédoniens y’a rien à voir, rentrez à la maison, laissez nous faire.
Le PS veut bien Kanaky et Gomès en premier président de Kanaky, mais pas touche au nickel, comme dans les républiques bananières de la Françafrique…

Photo de Losservatore Caledo.
******

Urvoas a lâché que « L’Assemblée nationale prend l’avis du Congrès de NC comme un avis largement suffisant ». Pourquoi Gomès n’a-t-il pas fait voter le Congrès contre le gel du corps électoral en 2006-2007 ?! Puisque cet avis aurait été « largement suffisant » pour contrer le Parlement !… Enfin c’est l’évangile selon Urvoas… Mais comême…

https://www.youtube.com/watch?v=OiTKLpeTvdU

 

***

LA RÉPONSE DE MON FOLLOWER URVOAS

4 points d’interrogation, effacés 6 heures après… C’est un peu court jeune homme Urvoas, vous auriez pu dire bien des choses en somme, sur les nombreux tweets que je vous avais adressés après votre débat avec Simon Loueckhote et à propos de vos répliques assez surprenantes sur nous et la NC.

4 points d’interrogation, effacés 6 heures après… C’était pas la peine de venir me follower ! C’est Chauchat qui vous avait dit « Va voir celui-là sur Tweeter et cloue-lui le bec. » ?

4 points d’interrogation, effacés 6 heures après… Il en faudra plus pour me clouer le bec 🙂

IMG_2526

IMG_2527

JEU !!! :-) ©PRÊCHI-PRÊCHA-KANAKY, LE JEU DU MEILLEUR PRÊCHE KANAKY

Game pieces

Le ©prêchi-prêcha-kanaky

Le jeu se joue à 2 joueurs ou plus, avec un dé et avec un jeu de 100 cartes à formules kanaky bien pensantes (par exemple « justice coloniale », « école blanche », « terres spoliées », « pays à construire » etc…).

Au début du jeu on distribue les cartes face cachée à tous les joueurs jusqu’à épuisement (des cartes !). Le joueur qui a tiré le nombre le plus fort au dé commence. Il jette le dé et prend au hasard dans son jeu le nombre de cartes indiqué par le dé. Il retourne ses cartes et doit faire une phrase cohérente avec toutes les formules kanaky dont il dispose et l’énoncer à ses adversaires avec une intonation convaincue. S’il y parvient il engrange le nombre de points correspondant au nombre de formules utilisées. S’il en est incapable, ses cartes sont étalées et c’est le premier joueur qui réussit une phrase qui marque les points. Le second joueur joue à son tour.

exemple : Un joueur a tiré 4 au dé et obtient avec ses cartes les formules « destin commun », « fraude électorale », « aucune contrepartie » et « cycle de l’igname ».

Quelle phrases proposeriez-vous avec ces 4 jolies formules ? Allez ! À vous ! 🙂

******

UN DOUTE M’ASSAILLE : IL M’AURAIT PRIS AU MOT ?!

83294279

Un doute m’assaille. Est-ce moi qui aurait donné cette mauvaise idée à Gomès de reprendre en main son destin et de rattraper le train de l’Histoire qu’il a loupé en 2012-2014 ?

Ben oui… j’avais dit qu’après son beau succès aux législatives, Gomès avait tout laissé tomber, comme Boulanger et Lenormand, en n’épousant pas le peuple qui l’avait adoubé et en n’assumant pas la belle mission qui s’offrait à lui de conduire ce peuple, tout le peuple, et ce pays, tout le pays, vers quelque chose de bien selon les belles et grandes valeurs de justice, d’égalité, de fraternité, de liberté démocratique. (cf.  http://losservatore-caledo.com/?p=1310 )

À la place de ce grand rôle, il avait préféré retomber dans la médiocrité des petits calculs et la compagnie des boutiquiers, des petits toutous et des has-been, limitant son rôle et celui de son parti à de la gestion brouillonne, à des gesticulations, à des arrangements, à des satisfactions de lobbies et d’intérêts particuliers, comme tant de leaders, comme tant de partis, ni mieux ni pire, ne tenant pas ses promesse ni son programme, lâchant et décevant le peuple qui l’avait promu.

Mais ne se serait-il pas dit à la lecture de mon analyse « Merde ! Il a raison ce con ! J’ai loupé le train ! Loupé ma vie ! Comme Boulanger, comme Lenormand… Comment faire ?! Raaaahh c’est pas trop tard ! Y’a une solution, si le peuple me fait la gueule tant pis je vais voir Kanaky, ça sera du gagnant gagnant, pour eux et pour moi, je serai le Boulanger et le Lenormand victorieux des Kanaky, avec eux et un p’tit reste de CE je vais faire la blague, 40 élus au Congrès contre 14 truffes de loyalistes, okeille !!! « 

Nân dites-moi pas qu’c’est pas vrai ! Je lui aurais fourré cette idée-là dans la tête de rattraper le train de l’Histoire coûte que coûte ?!!! émoticône frown Mân dieu faut lui dire ! Faut lui dire que ça s’peut pas …

******

EXTRAIT CONCERNÉ :

« En 2012, après la magnifique et indiscutable victoire des deux députés de Calédonie Ensemble, renaissant des cendres d’une formation éclatée et des agressions insensées de ses adversaires, après l’explosion de joie populaire saluant la défaite des réactionnaires et des manigances affairistes, Gomès a aussi rendez-vous avec l’Histoire et il ne doit pas craindre, comme Boulanger et Lenormand, d’assumer totalement la reconnaissance et le mandat que lui accorde le peuple pour qu’il finisse de lui donner le pouvoir et les majorités suffisantes aux élections suivantes, pour décider de son avenir, librement, sans marchander encore avec les nantis, les financiers, les affairistes. Au lieu de maintenir le peuple à la table politique et de lui laisser la parole et le choix du menu, Gomès éteint les lampes de cette belle victoire, referme les portes de la participation et de la transparence, congédie la foule et ne garde que la famille, les proches et les courtisans, et d’autres nantis ! d’autres héritiers ! juste pour faire sa cuisine dans l’ombre. Juste pour monter un banquet franchouillard et provincial très radical socialiste. Une petite bouffe rad-soc entre copains en lieu et place de la grande fête de tout le peuple calédonien rassemblé et libéré !

Quelques mesurettes et beaucoup de médiatisation, quelques promesses et beaucoup de calculs, quelques invitations et beaucoup de pesées des invités. Quelques points dérisoires pris aux mastodontes de la banque, quelques petits coups de griffe inoffensifs aux monopoles géants, juste pour favoriser en fait quelques amis du moyen patronat, quelques hypothèses institutionnelles floues et inconsistantes. Prendre largement et absolument le pouvoir en 2014 pour que ce soit les belles convictions et les grands projets qui s’imposent et éliminent la petitesse, la médiocrité et l’hypocrisie des conservateurs n’est pas l’ambition de Gomès.

Son parti est devenu équivalent aux autres partis et leurs scores sont équivalents. C’est fait, c’est fini. Plus rien à attendre de Gomès, l’heure est passée, pas davantage à espérer de lui que les partisans n’ont espéré quelque chose de Boulanger et de Lenormand après leur renoncement. Il n’a pas voulu de l’aventure et de la solitude du pouvoir. Inconsciemment ou volontairement il a déçu ceux de 2012 pour ne pas avoir à supporter seul le poids des grands choix et des grands risques. Juste ce qu’il faut de sièges pour exister et vivoter, placement politique de bon père de famille prudent en caisse d’épargne politicienne.

Il a renoncé à prendre tout ce que l’Histoire lui présentait. Comme Boulanger, comme Lenormand, il a partagé, il a passé le plat de l’Histoire à ceux qui ne le méritaient pas et qui vont le gâcher. »

http://losservatore-caledo.com/?p=1310