POLITIQUE CALÉDONIENNE : LA GUERRE DES GANGS

208_56272

Voilà déjà longtemps qu’en guise de réflexion et d’action politiques on n’avait plus en Nouvelle-Calédonie que des parties de poker glauques et sinistres. On est désormais entré dans l’ère de la guerre des gangs politiques sur fond de nickel, de capitaux et de pouvoir. Et c’est parti pour longtemps, au moins jusqu’au « jour d’après » et certainement encore après…

Doit-on encore observer et commenter ça ? Même avec la meilleure volonté apolitique et critique du monde, il faut quand même un cœur bien accroché et une foi solide en l’utilité de l’inutile pour observer et commenter les guerres de gangs, qu’elles se déroulent à Marseille, à Bastia, à Hong Kong ou à Nouméa…

LE PÉRE NOËL RACKETTÉ PAR L’OPT

noel_1

La suspicion et la filoche des douaniers à Tontouta quand on revient d’Europe ou d’Australie avec un cadeau taxable ont toujours été insupportables et bien propres à vous pourrir votre retour de vacances.

Alors que des milliers de voyageurs sortent chaque jour de Roissy sans être emmerdés par des fouilles et de noirs regards fliqueurs même si ils ont acheté un Ipad pour le fiston ou un bijou pour Mamy, on se sent ici malfaiteur et ressortissant du grand banditisme dès qu’on pose le pied en Nouvelle-Calédonie avec un ordi dans son sac ou une perle pour la belle-mère ou des noisettes et un camembert pour Tonton.

Cette traite des passagers et cet espionnage remontent aux temps immémoriaux et CCI-LaGoberge-Airport a eu beau succéder à notre vieil aéroport qui faisait fort bien l’affaire pour nos 3 ou 4 avions hebdomadaires, non non rien n’a changé / tout tout a continué en ce concerne ce flicage offert en guise de cocktail de bienvenue. Y’a comme ça des choses incrustées et indéboulonnables en Calédonie… un aperçu de la perpétuité et même de l’éternité sans doute…

Mais on apprend aujourd’hui que l’OPT fait encore plus fort en cette période de Noël. Cet aimable office, dont les dirigeants ont toujours démontré une probité absolue… et se sont toujours conduits d’une manière exemplaire aux cours des dernières années, a courageusement résolu de s’attaquer méthodiquement aux particuliers qui ont commandé un cadeau sur le Net ou dans un commerce à l’extérieur, ou qui se le font envoyer par un ami ou un parent, tentant d’échapper ainsi un peu à la goinfrerie des commerçants locaux vendant le même cadeau 2 ou 3 ou 5 ou même parfois 10 fois plus cher.

Tous les raffinements des polices totalitaires ont été réunis et mis en œuvre pour coincer et saigner les malheureux passagers de Tontouta et les pauvres Pères Noël par correspondance, et pour leur gâcher leur plaisir et leur bonheur, quand d’autres au même moment, professionnels du business juteux et de la défisc grasse, se gavent impunément et pompent un million de fois plus les rentrées et les comptes publics que ces petits citoyens calédoniens.

Selon que vous serez puissants ou misérables…

LIBÉRATION DES MONTDORIENS CONTRE UNE RANÇON DE 150 MILLIONS VERSÉE À SAINT-LOUIS

c6cf913fb758ae6dddaf7d62478a66b3-1406726382

Avant de verser sans condition cette rançon de 150 millions en petites coupures d’argent public, généreusement fournie aux preneurs d’otages de Saint-Louis, Bouvier, Gay et Michel auraient peut-être pu avoir la garantie que la population du Mont-Dore prise en otage depuis 30 ans serait effectivement libérée. Non ?

En obtenant l’assurance que l’autorité coutumière soit immédiatement clarifiée, reconnue et consolidée par exemple, que les forces de l’ordre puissent entrer et sortir de la tribu à l’avenir sans problème et immédiatement en cas de nécessité, que toutes les armes illégalement détenues et tous objets volés et recelés soient immédiatement rendus à la police ou aux gendarmes, que tous les auteurs de crimes et d’infractions recherchés et réfugiés dans la tribu soient à l’avenir immédiatement livrés aux forces de l’ordre , que les abords de la route soient immédiatement nettoyés et dégagés, que Wamytan s’abstiennent définitivement de qualifier de « harcèlement » le maintien de l’ordre dans le secteur, que toute nouvelle éruption de violence, juvénile ou autre, sur la route de Saint-Louis soit immédiatement contenue, contrôlée et stoppée par les plus anciens et par les plus raisonnables de la tribu.

En lieu et place de ces précautions élémentaires, qu’est ce qu’on a ? Rien, aucun engagement, aucune promesse, aucune contrepartie. Et ironie suprême de la farce, alors qu’on a invité et consulté la terre entière dans ce COPIL et même multiplié par 7 la présence des d’jeuns de la tribu, qui on a « oublié » ? Les Montdoriens eux-mêmes bien sûrs !… usagers de la route et directement concernés par les nuisances et violences trentenaires émanant de la tribu, et absolument pas représentés par un maire qui a toujours nié les problèmes de saint-Louis.

Et… souhaitons que la « mission », ou « étude », ( mais « Pas une enquête, ni un diagnostic ») menée par Emmanuel de Guiran lui laisse un peu plus les pieds sur terre et un peu moins la tête dans les étoiles qu’à son astrophysicien de fils, et que son cabinet « Emergences » ne double pas la rançon et ne facture pas ce voyage vers The Dark Side of the Moon aussi cher qu’une mission spatiale vers la Lune…