ÉCHELLE DE BILLE

echelle

ou Comme quoi Face Book peut donner des idées et être parfois davantage « Eurêka ! » que « Heureux cons »…

(extrait d’un échange sur Face Book, 16/08/14, NC)

Christian Heitzmann : Plus le temps passe, et plus la capacité des politiques à nous prendre pour des billes me sidère …mais je le suis encore plus de savoir le nombre d’incrédules qui prennent celà pour paroles biblique

Losservatore Caledo : Bonne question Christian Heitzmann. Agitateur d’idées depuis 1954, comme la FNAC ? En tout cas ça m’a donné une idée. Je publie ailleurs.

***

Donc voilà, l’essentiel de la philosophie de L’Osservatore et de L’Apolitique étant de repérer ceux qui nous prennent pour des cons et de ne pas se laisser prendre pour des cons (billes, si vous préférez…), la question de Christian m’a interpellé et m’a donné l’idée de cette usine à gaz. Ça vaut ce que ça vaut. Dans l’exemple du graphique, 60 % des politiques d’un pays x prennent les gens pour des billes à un degré de 5/10, et 70 % des gens de ce pays se laissent prendre pour des billes à un degré de 4/10.

Les deux points ne sont pas obligés de coincider. Les politiciens peuvent être très actifs dans la « billaction » mais les gens ne pas être autant passifs et même être très résistants dans la « billepassion ».

Ok ? Des propositions pour la Nouvelle-Calédonie ?