LARGAGE 

larguer

Grâce au préfet #Brot, en 24 heures le peuple calédonien a appris plus de choses qu’en 24 ans :

D’abord ce peuple a appris qu’il allait être bel et bien largué grâce à des exécuteurs nommés Christnacht et Merle, appelés par une ministre et acclamés par sa classe politique locale.

Ensuite que cette caste politique serait le larbin adorateur de cette ministre qui imposait cette solution finale en lieu et place du vrai choix populaire référendaire.

Enfin que tous ceux qui dénonceraient et gêneraient la manœuvre de largage seraient bannis par l’exécutif et ses larbins locaux.

jean-jacques-brot

Préfet #Brot : Vous savez pourquoi ce type plaît tant au peuple ? Parce qu’il a une morale, des principes et des valeurs, et que la classe politique calédonienne, absolument toute la caste politique calédonienne, en est totalement dépourvue.

Atai-Crane-au-Musee-de-lHomme

Échange de têtes : les socialistes ont réclamé la tête du préfet Brot en échange de celle du chef Ataï.

91028302_small

S’ils racontent un jour mon histoire, laissez les dire que j’ai marché aux côtés d’un géant. Les hommes se lèvent et tombent comme le blé d’hiver mais leurs noms ne meurent jamais. Laissez les dire que j’ai vécu à l’époque de Jean-Jacques, dresseur de voleurs. Laissez les dire que j’ai vécu à l’époque d’Achille Brot…

sacrifice

La population est touchée par le sort réservé au préfet, mais le sacrifice de Jean-Jacques Brot n’aura pas été inutile si :

1) les Calédoniens réalisent que la politique politicienne pourrit tout.
2) comprennent que ses élus politiciens sont tous bien bien décomposés.
3) réalisent que la NC est gravement orpheline d’hommes tels que Brot.
3) comprennent qu’une certaine bande au sein de l’État + Chrisnacht et Merle + tous les élus calédoniens actuels complotent pour larguer la NC avec une solution fourbe à la place du référendum prévu.
4) exigent avec virulence qu’on ne touche pas à son libre choix pour ou contre la France et aux référendums tels qu’ils ont été fixés sur cette mandature et la prochaine jusque vers 2022, 23.

Évoluer en ce sens est le meilleur remerciement que le peuple calédonien puisse adresser au Haut-Commissaire.

SI UN JOUR…

chevy_vs_ram_001-500x375

Si un jour je ressemble à cette photo,

Si un jour je m’achète un Dodge Ram ou un Chevrolet Silverado,

Si je mets un jour un treillis pour tuer une biche à la chasse,

N’hésitez pas, tirez-moi une balle.

Si j’invite un jour quelqu’un à jouer à Candy Crush Saga,

Si je crie un jour Hi ha en dansant en rang, l’air très sérieux, By the rivers of Babylone ou tout autre machin country,

Si je me fais un jour un selfie et que je le mets sur FaceBook,

N’hésitez pas, jetez-moi une balle… de foin.

Si je crie un jour « Tue-le ! » en assistant au match de karaté ou de judo de mon fils,

Si je danse un jour une valse tahitienne avec une partenaire à la robe coupée en biais, bien raide et triste, et un pouce dressé dans son dos,

Si je réponds un jour à une truffe qui a encore changé son selfie sur FaceBook « Trop belle ma couse » ou « Waaaooohh trop trop mimi ma coupine »,

N’hésitez pas, appelez-moi le docteur Bonnemaison.

Si je téléphone un jour à Océane pour demander un bilan à Laurent et pour ouvrir mes chakras,

Si je vais un jour chez le professeur Lamine, Grand Voyant Medium,

Si je pousse un jour un coup de gueule sur Coups de Gueules ou à la radio,

N’hésitez pas, livrez-moi à Christine Malèvre.

Si j’écris un jour sur Calédosphère ou quelque part « Mais où on va ?! » ou bien « C’est du grand n’importe quoi ! »,

Si je vais un jour à Surfers Paradise ou à King Cross,

Si j’écris un jour en com « Félicitations Philippe, beau parcours ! » sur la page de Philippe ou « Bravo Simon on est avec toi ! » sur celle de Simon,

Si j’écoute exprès un jour La Minute d’Anako, le Dé Départ ou Adèle Buama sur NC1,

N’hésitez pas, donnez-moi l’adresse de l’association Dignitas.

Si je vais un jour Place de Cocotiers pour écouter un ministre ou à l’hippodrome pour applaudir un candidat,

Si un jour je fais la Transcal avec un boxer moulant de running, un CamelBak et une tête de sportif,

Si un jour au restaurant je prends mon assiette en photo pour la mettre sur mon FaceBook,

Si je dis un jour « Il faut construire le pays citoyen de demain dans un avenir partagé et dans la culture d’un destin commun »,

N’hésitez pas, achevez-moi avec des nems gras et mous ou avec des achards gluants d’huile, pas d’pitié !

LA MODE DES SELFIES N’A PLUS DE LIMITES

evade

Après les concours du selfie le plus con des jeunes filles niaises et des vieilles filles balaises, des tatoués et des musclés, on a désormais les selfies des racailles recherchées, battant à plate couture la connerie des précédents, pourtant déjà gratinée, car offrant indices et preuves pour les coincer. Une page FaceBook, un compte twitter ou instagram, pour les prochains évadés ?