NE ROMPEZ PAS CETTE CHAÎNE (EUROPÉENNE) POUR LÉO ! (MDR)

chaine

Ça c’est la meilleure ! Allez on vous fait partager ce petit moment d’hilarité ! Nous venons de recevoir un mail de réclame pour voter pour un candidat aux Européennes, tête de liste pour la région, gentil et tout, propre sur lui, pli du pantalon toujours impeccable, son prénom finit par nard et commence par léo et son nom ne comporte que 3 lettres, dont un « a » mais nous n’en dirons pas plus ! Motus ! Mais c’est pas ça qui est marrant, c’est la forme de cette incitation à voter et à faire voter les autres qui est trop poilante. Regardez !

« Si vous diffusez ce message à 10 personnes (famille, amis, travail, relation…) et que ces 10 personnes le diffusent aussi à 10 autres personnes et que ces 10 autres personnes le diffusent encore à 10 personnes différentes, ce sont, en tout, 1000 personnes qui auront été touchées par ce message. » signé un certain CE ? on sait pas c’est qui… Pas grave !

Ça vous rappelle rien ? Mais ouiiiii ! Bien sûr ! Les chaînes de lettres et de messages qu’il fallait faire suivre à dix personnes et eux aussi et ainsi de suite, sans surtout rompre la chaîne, sinon il vous arriverait des malédictions et des malheurs tels que les plaies d’Égypte n’étaient que des enfantillages à côté. Nombre d’exemples horribles illustraient ces risques qui vous menaçaient en cas de manquement à l’envoi de vos 10 lettres : monsieur Untel avait perdu son travail et vu ses 4 enfants écrasés sous ses yeux devant sa maison, madame Chose avait perdu les deux jambes dans un accident puis avait été ébouillantée par l’huile d’une friteuse dans sa cuisine puis avait été dévorée vivante par ses chiens. Au contraire, ceux qui avait bien obéi et respecté les ordres de la chaîne avait tous les bonheurs du mânde, une place au gouvernement, un emploi de collaborateur, un succès fantastique dans leurs affaires grâce à des amis politiques.

Nous ne pensons pas faire suivre ce délicieux message à dix délicieuses personnes pour la victoire de ce délicieux candidat. Horreur malheur !!! Nous sommes maudits ! Si jamais nous disparaissons dans les jours qui suivent et si vous ne nous revoyez plus jamais sur Internet, ne soyez pas autrement surpris…

COMMUNICATION DURACELL OU LES LAPINS CRÉTINS EN POLITIQUE

e-bunny295

La guerre n’est pas vraiment finie. Malgré des cessez-le-feu et des Contrats de Gouvernance Solidaire imposés par le peuple et les électeurs, certains continuent stupidement, « après », une guerilla qui était déjà stupide « avant », un peu comme ces soldats japonais cachés dans la jungle philippine,  continuant connement la guerre 30 ans après l’armistice. Regardez donc tous ces Hirō Onoda sur Calédosphère, refusant de croire au scrutin de 11 mai et continuant à s’agiter mécaniquement et stupidement comme des lapins Duracell. Faudrait que quelqu’un les débranche !

Voici à peu près les petits et petites communicantes des trois partis du Contrat de Gouvernance Solidaire sur Calédosphère, sauf que eux ils ont tous des piles Duracell et que eux ils continuent indéfiniment à se taper mutuellement sur la gueule et pas sur un tambour… Vous avez dit lapins crétins ou Contrat de Jouissance Solitaire ?…

Et si ils essayaient aussi de se réveiller, d’ouvrir les yeux, d’observer, de dire les choses et d’écrire aussi un peu un jour, et de dépasser un peu le stade de ces petites crottes sèches de lapin râleurs, dont même un de leur maître en quête de plume politique déplorait ouvertement la médiocrité et même l’inanité ? Non ? Peut-être que cette expérience lumineuse leur dessillerait les yeux et leur permettraient d’appeler édifiant ce qu’ils qualifient de « pontifiant »…

Ce phénomène de transformation de gens à priori intelligents, autonomes et normalement constitués en petits automates débitant mécaniquement les paroles d’un maître et agissant en conformité à ses vœux et à ses ordres, n’est pas propre à l’univers politique. On retrouve ce conditionnement dans l’armée, dans la religion et dans le sport. Cependant, si dans ces domaines la soumission semble logique et structurelle, on aurait pu penser que les choix et les actions du citoyen en démocratie n’avaient pas à être dictés et formatés comme chez un dévot influencé par un gourou, comme chez un kamikaze commandé par un général jusqu’au-boutiste, comme cycliste drogué par un coach manipulateur. Et bien non, et c’est même souvent paradoxalement pire ! Car les lapins crétins de la politique intégrent souvent à la fois la hargne du militaire bas du front, l’inconscience des victimes de sectes et la lobotomie des footeux de base…

Il n’y a peut-être que les personnes sous hypnose et sous le contrôle d’une magnétiseur pour parler et agir de manière aussi dépendante que nos petits militants politiques Duracell !…

CHAPITRE MMXIV, OÙ L’ON REPARLE DE GOUVERNEMENT

gouvernement_facade

T’AVAIS MA PAROLE MAIS BON… FAUT PARTAGER ! 

Bon le Gouvernement maintenant, allez ! Vous attendez tous auprès du téléphone hein ? Miroir oh mon beau miroir, est-ce que j’en serai ?! Attends un peu ma belle, attends un peu mon joli, demain tu sauras tout, les ministres, les collaborateurs, les porteurs de café. C’qu’est sûr c’est Germain-le-retour-aux-affaires, ok, casé, tranquille. Après c’est flou… « Pour les deux autres, j’vois personne que j’pourrais mettre ! J’vais être obligé de taper dans la société civile… ». On vous dit qu’ça, patience dans l’azur ! Nous on aurait bien vu Lagneau et Jandot avec Germain, la Finc, la Cgpme, la dream team des affaires, le business y’a qu’ça, la politique c’est nul, ou alors Oshida, ou bien Bouygues, ça c’est du sérieux, du solide, du béton. Mais bon… faut bien faire croire aux gogos qu’on croit en quelque chose, enfin quelque chose d’autre que la thune… non ? Même si on n’a pas d’parole, faut faire semblant d’partager…

GOUVERNEMENT : DISTRIBUTION DES BISCUITS

303687621_778728a90c

Allez c’est parti les biscuits ! 44 places de collaborateurs au Gouvernement pour les « loyalistes » : 20 collaborateurs pour CE (3 ministres), 18 collaborateurs pour le FPU (2 ministres dont une présidente), 6 collaborateurs pour l’UCF (1 ministre). Miam miam !